Mercatovale – Julien Sidobre, retour en terrain connu au… RCT !

0

Après une brillante carrière de joueur (qui l’aura notamment vu passer par le FC Villefranche et l’Union Sportive Carcassonnaise), puis quelques années en tant qu’entraîneur (FéCéVé puis Castanet), Julien Sidobre prendra la saison prochaine de nouvelles fonctions dans un environnement plus que familier… (Par Marco Matabiau)

trebes julien sidobre (3)
Julien Sidobre annonce son arrivée dans son nouveau club…

Voilà plus d’un an que l’ancien talonneur se tenait éloigné des terrains, après une dernière année douloureuse sur le banc de l’Avenir Castanéen: “Quand on y regarde de plus près, on avait dans la poule trois des quatre demi-finalistes de Nationale (Bourg en Bresse, Narbonne et Nice) dont les deux promus. C’était loin d’être évident“. Après avoir été remercié par mail, le natif de Carcassonne “coupe” complètement, malgré certaines sollicitations.

Jusqu’à cette fin de saison au cours de laquelle il est contacté par… Trèbes. Pensionnaire du championnat de première série, le club audois cherche à se structurer pour viser plus haut à court ou moyen terme. Présidé par les dynamiques Joël Carrère (ancien président narbonnais) et Jacques Isambert, le “Racing Club de Trèbes (nouvelle appellation*) souhaite étoffer son staff sportif. Les entraîneurs Guy Castola (3/4) et Nicolas Rey, l’ancien pilier de l’USC XV à la tête des avants, restent bien entendu en place. Le rôle de Julien Sidobre est donc bien défini : “Je suis en charge du développement du club. Le but est de créer un club de Fédérale tout près de Carcassonne. Trèbes est la 7è ville de l’Aude mais il manque encore cette réelle identité rugby“.

trebes julien sidobre (1)
Le nouveau responsable sportif s’est adressé aux joueurs la semaine dernière, pour présenter les objectifs de la prochaine saison (photo club)

Comme évoqué dans nos colonnes pour un autre club audois, suite à une fusion Pézens-Conques-Villemoustaussou formant le Rugby Entente de Cabardès, (voir article), la proximité de la Cité (moins de 10 km) rend évident un partenariat avec l’USC XV : “Nous souhaiterions bien entendu travailler avec “Carca”, et créer une réelle école de rugby, dans l’éventualité où nous monterions de division”. Le club travaille dans ce sens, intervenant entre autres au Collège Gaston-Bonheur, comme ce lundi 31 mai, notamment par l’intermédiaire de Jean Marson, véritable mémoire vivante du club.

Trebes
“Trèbes” de plaisanterie: le RCT souhaite devenir un des clubs audois qui comptent (Photo Site Facebook RCT).

Il est tout de même bon de remarquer qu’il n’est pas nécessaire de tout rebâtir: “Le club a déjà une structure intéressante : une commission sportive, et une commission sponsoring, avec beaucoup d’anciens joueurs carcassonnais”. Côté effectif, Julien semble apprécier ce qu’il a d’ores et déjà pu observer : “On a beaucoup de jeunes issus de la formation carcassonnaise. On se doit aussi d’avoir un rôle de formateur pour pouvoir grandir, et garder les bons jeunes au club, sans empêcher les meilleurs de pouvoir s’épanouir ailleurs“. Les joueurs sont investis et se retrouvent fréquemment plus de trente aux entraînements. De quoi bien préparer la saison à venir et de chaleureux derbys face à Bram ou encore au RC Alaric. Les murs du Stade de l’Aiguille (oui, oui, comme à Limoux) n’ont pas fini de vibrer. Qu’on se le dise, il y a un autre RCT qui compte porter haut les couleurs rouges et noires… dans l’Aude.

trebes julien sidobre (2)
Nouveau nom, nouveau logo, nouveau manager, nouvelles ambitions : qui osera voler dans les plumes du RCT ?

*L’UST XV devient le Racing Club Trèbes, mais rappelons que Trèbes s’appelait en 1920, lors de sa création le Racing Club Trébéen. Les couleurs rouges et noires restent bien sûr, couplées à l’apparition d’un aigle, symbole de force, motivation et ambition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here