Lombez : fracture pour Antoine Cans

0

Lombez a laissé quelques plumes lors de son déplacement à Saint-Lary, pour y affronter Lannemezan. Si le score a tourné en faveur des Gersois, ils ont tout de même un élément…

antoine cans lombez lannemezan 2016 à saint lary
L’action fatale (photo José Cruz)

Antoine Cans ne gardera pas un très bon souvenir de cette rencontre assurément, mais a eu la gentillesse de nous raconter ce qu’il s’était passé : “J’ai simplement sous estimé la tonicité d’un troisième ligne fidjien qui me faisait face. J’ai tenté un cadrage débordement sans grande conviction, mais mon adversaire ne badait pas visiblement. Après il m’attrape par le maillot et me plaque, un simple placage en tournant qui s’est avéré malchanceux pour moi. A noter qu’il a arrêté son geste dès que j’ai crié”.

Car la douleur était vive, l’ailier rouge et blanc a naturellement quitté le terrain, mais a tout de même pris la voiture pour rentrer sur Toulouse : “j’espérais que ce ne soit qu’un coup en fait, mais au vu de la douleur ressentie dans la nuit, je suis parti passer des examens.” Le verdict tombe : double fracture du péroné. “Loupé, ce n’était pas qu’un coup” lâche avec une pointe d’humour le gersois qui nous raconte la suite et son souhait de revenir au plus vite  : “Après consultation à Medipole, je ne me retrouve heureusement qu’avec une botte de marche, car les fractures sont bien placées et sans déplacement. J’espère reprendre les entraînements en novembre et la compétition en janvier. Le plus compliqué est d’être arrêté professionnellement mais j’espère reprendre le travail lundi prochain. Le moral est bien là et j’espère que la saison n’est pas finie pour moi.”

Nous souhaitons à l’expert comptable stagiaire de pouvoir reprendre ses calculs dès lundi prochain et de retrouver le chemin des terrains dès que possible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here