Ligue Occitanie : Gilles Sicre candidat à la présidence

2

Le 1er janvier 2018, la Ligue Occitanie verra le jour officiellement. Tout du moins, c’est ce que prévoit la loi Notre, afin que les Comités de rugby respectent les découpages géographiques des nouvelles régions. Ainsi, comme d’autres territoires, les Comités du Languedoc, du Pays Catalan, Midi-Pyrénées et Armagnac-Bigorre ne feront plus qu’un. Ce qui pose des questions auxquelles le président Laporte a répondu lors du récent congrès de Bourges. Mais il faut croire que certains doutes, voire inquiétudes, subsistent…

sicre gilles
Gilles Sicre, ici en discussion avec Guy Novès lors des Finales Top Séries du 30 avril dernier au Stade Ernest Wallon (photo RugbyAmateur.fr)

Les différentes sorties médiatiques de plusieurs présidents de Comité (Limousin, Poitou Charentes, Ile de France, …) en attestent. L’Occitanie ne fait pas exception. La future Ligue, la plus fournie en licenciés en France, est visée par Alain Doucet. L’ex-candidat à la FFR l’a officialisé il y a plusieurs mois déjà. Le Bigourdan aura pris note qu’à compter de ce vendredi soir, il y aura un nouveau candidat, et pas des moindres, puisqu’il s’agit du président actuel du Comité Midi-Pyrénées : Gilles Sicre.

Une candidature qui pourrait surprendre de prime abord, mais que l’intéressé explique simplement : “La création des Ligues exigée par la loi Notre, inscrite dans la loi du sport, entre dans sa dernière phase. La période d’approche est donc terminée et les questions d’ordres structurelles, concernant les salariés des comités et les bâtiments sont en passe d’être résolues. Est venu maintenant le temps de parler de Rugby et rien que de Rugby. Nous avons donc décidé  avec des bénévoles des Comités Territoriaux de Midi Pyrénées, du Pays Catalan, du Languedoc et de l’Armagnac Bigorre de bâtir une liste dont je serais à la tête pour candidater à l’élection de la Ligue Occitanie, élection  prévue par la FFR en décembre 2017. Cette décision, réfléchie, a pour but de construire notre avenir sur la base des Comités Territoriaux existants, de leurs connaissances sur la proximité, et de leurs compétences dans la gestion de NOTRE rugby territorial”. 

Et quand on demande à Gilles Sicre s’il faut voir dans cette candidature, une position qui ne va pas dans le sens de la FFR, il coupe court et argumente ainsi :  “La loi impose la création des Ligues, mais la loi n’impose pas la disparition des comités territoriaux. La gouvernance actuelle a fait un choix politique, de simplification et comme tout choix politique, on y adhère ou pas. Supprimer les quatre territoires de l’Occitanie, c’est passer de de 294 arbitres à 800, à 10 000 rencontres par an à gérer ! On veut dire aux clubs, attention ! On ne peut pas enlever quelque chose qui marche et le remplacer par quelque chose qui n’est pas encore en place. Je propose simplement d’attendre quatre ans. Mais le Président Bernard Laporte  pourra compter sur notre soutien et notre volonté pour la mise en place de sa politique Fédérale en Occitanie”.

La campagne est ouverte…

gilles sicre
Gilles Sicre lors de la remise des trophées du Tarn (photo C. Fabries)

2 Commentaires

  1. Je suis un simple dirigeant territorial membre de la commission des règlements depuis 10 ans et elus au comite départemental , j’ai été un modeste joueur, aussi arbitre, éducateur, et dirigeant de clubs, je voudrais dire qu’il faut respecter la loi, mais cette lois ne dit pas qu’il faut supprimer les comités territoriaux,alors je pense a tous ces bénévoles dans les petits village ,quand ils voient tous ces changement ils sont un peu degouttes, ca ne le donnent pas envient de devenir dirigeant , pour le peu de reconnaissance ce que je propose c’est d’avoir la licence gratuite,a tous ces dirigeants et de leur offrir des places pour les finales du top 14, ce n’est pas beaucoup , mais c’est deja ca . Je souhaite bonne chance a Gilles notre president

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here