Les maffrés du week-end : une dernière mêlée…pour la route

0

Il y a des journées comme ça, où l’on sent que rien ne sera simple. La “maffre” vous suit de près. Cette malchance d’être au mauvais endroit, au mauvais moment. Point de blessure cette fois, mais des “maffrés” de circonstance malgré tout. Prenez les gars de Cherves Richemont, club charentais de 2ème série, ils ont la joie de vivre et le plaisir de partager de bons moments ensemble, tout comme avec leurs adversaires. Auteurs d’une superbe saison, avec le titre régional à la clé, ils se sont qualifiés pour les 8èmes de finale du championnat de France. Mais la réussite n’était pas au rendez-vous dimanche dernier où rien ne s’est passé comme prévu…

cherves (3)
Sur l’autoroute du bonheur

Ils sont partis dimanche matin, tranquillement. Jusqu’à ce que le bus toussote un peu, beaucoup, à la folie. Une fuite dans le circuit de refroidissement obligeait ce dernier à faire demi-tour. Obligeant à déménager les affaires dans un autre bus, visiblement paré pour le déplacement.

Cette heure de perdue se répercutait forcément sur l’arrivée au stade. L’équipe d’Athis-Mons, adversaire du jour, acceptait bien volontiers et sportivement, de décaler l’heure du début du match d’une petite demie-heure. Mais l’arbitre non…

Alors tant bien que mal, les gars de la Charente se sont préparés, dans l’urgence. Ils disputaient un match héroïque, qui se soldait par un match nul à la fin du temps règlementaire. Ils s’offraient donc une double ration de rugby, avec des prolongations, qui malheureusement pour eux, allaient s’avérer fatales. Défaite 19-15, rageante, mais pas dramatique après tout. La bonne humeur qui habite le groupe ne les quittait pas, loin de là. La preuve avec ce selfie qu’ils nous envoyaient depuis leur bus tout neuf sur le chemin du retour.

cherves (2)
De véritables “cherves” à la bonne humeur contagieuse

L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais une nouvelle panne obligeait tout le monde à descendre. En cause ? Une panne… de gazole. Le tout à deux kilomètres de la station essence la plus proche. Les joueurs ont donc formé une dernière mêlée pour pousser l’engin jusqu’au ravitaillement d’usage. Il y a des journées comme ça…

cherves (1)
Une dernière mêlée…pour la route

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here