Honneur Occitanie – Rodez, victorieux à la dernière seconde, chante sous la pluie face au TLA

0

La troisième journée du championnat Honneur Occitanie mettait aux prises deux équipes qui devaient absolument se relancer. A domicile, le Toulouse Lalande Aucamville ne pouvait laisser passer sa chance: après un beau succès face au VPC Andorre (35-17), les banlieusards toulousains venaient de s’incliner d’un petit point (27-28) chez les Ariégeois de l’ES Laroque Belesta. Face à eux se dressait le Rodez Rugby, qui, exempt lors de la journée inaugurale, avait été battu à Verfeil (7-16) pour sa première dans une poule 2 au sein de laquelle les ambitieux ne manquent pas… (Par Marco Matabiau)

Finies les chaleurs étouffantes de la fin septembre et place à la pluie fine et incessante du début octobre. D’entrée, le TLA marquait son territoire et prenait les devants grâce à deux pénalités du trois-quarts centre Notrel (6-0, 5è). Dans la foulée, les Ruthénois avaient l’occasion de répliquer (après une belle relance de l’arrière et capitaine Favre Trosson) mais l’ouvreur Acevedo voyait sa tentative de pénalité heurter le poteau (7è). Quelques instants plus tard, Favre Trosson trouvait une superbe « 50-22 ». Sur la touche qui s’en suivait, les locaux se mettaient à la faute et le demi de mêlée Neige, qui prenait le relais d’Acevedo, inaugurait le planchot côté visiteurs (6-3, 11è). Malheureusement pour eux, les Aveyronnais perdaient leur ailier Rolland, touché au tibia. Il était suppléé par Chartier (17è), lequel était victime d’un plaquage sans ballon de Putegnat, qui valait au troisième ligne toulousain un carton blanc (19è).

KODAK Digital Still Camera
Notrel s’apprête à ouvrir le score pour le TLA.

Favre Trosson initiait une nouvelle belle relance et trouvait Jarreau au relais mais le trois-quart centre perdait le ballon au contact (20è). C’était au tour de Rodez de perdre un joueur: le pilier Lema se mettait à la faute sur le demi de mêlée Prat. Bilan: carton blanc (23è). Sur l’action suivante, les Ruthénois jouaient haut au pied. Bouhadja et Van Damme se gênaient à la réception, Neige récupérait et poussait au pied, mais le duel entre Chartier et Azéma tournait en faveur de l’ouvreur local (25è). De mieux en mieux, Rodez tenait le ballon et lançait quelques offensives, comme sur cette relance du troisième ligne Noël qui trouvait Neige au relais (quoi de plus logique en somme). Sur l’action, le TLA commettait une nouvelle faute au sol, mais la pénalité de Neige fuyait les barres (28è).

KODAK Digital Still Camera
Les Ruthénois dans l’avancée lors d’un premier acte pourtant globalement dominé par les locaux.

« Lalande » réagissait quand Azéma prenait l’espace côté droit et servait Notrel, mais la remise intérieur du trois-quart centre ne trouvait pas preneur (33è). Même si Jarreau essayait de dynamiser une pénalité (37è), il était difficile de donner du rythme… et de le garder. Au contraire, les fautes s’accumulaient. Sur l’une d’elles, le même Jarreau écopait d’un carton jaune pour un plaquage sans ballon sur l’arrière Bouhadja venu en leurre. Notrel se chargeait de sanctionner (9 – 3, 40è). Dans les ultimes secondes du premier acte, Desprez s’échappait sur la gauche, puis l’action rebondissait grand côté. La ligne de défense visiteuse se mettait hors-jeu, ce qui permettait à Notrel de rajouter trois derniers points avant la pause (12 – 3, 40è + 3).

Rodez en contrôle dans le second acte…

Dès le retour des vestiaires, le TLA obtenait une pénalité mais Notrel n’ajustait pas la mire. Quelques secondes plus tard, Rodez perdait Noël, pas à la fête, qui sortait groggy (45è) après un choc avec son partenaire Laures. Du coup, Delcayre passait en « 8 » et Teriitaohia faisait son entrée. Favre Trosson, désormais ouvreur, usait du jeu au pied long, et Azéma tergiversait à la réception. Rodez obtenait une mêlée dans les 22, puis une pénalité, que Neige se faisait un plaisir de transformer (12 – 6, 53è). Les Ruthénois allaient ensuite prendre l’avantage sur une « 89 » d’école sur laquelle Rigal, replacé à l’arrière, arrivait comme un boulet de canon, transperçait la défense adverse avant de servir sur un plateau Combet, tout juste entré en jeu. L’ailier filait inscrire l’essai, un essai transformé par Jarreau (13 – 12, 57è).

KODAK Digital Still Camera
Après s’être percutés, Lauzes (à genoux) et Noël sont restés au sol. Le troisième ligne a dû quitter ses camarades prématurément.

Le TLA était désormais sous pression et ne voyait plus le ballon. Se mettant à la faute, les hommes de Christophe Basset et Mathieu Julien (qui avait lui aussi fait son entrée en jeu en seconde ligne) faisaient front mais devaient céder quand Giovannoni était sanctionné d’un carton blanc. Jarreau ne se faisait pas prier pour donner quatre points d’avance à sa formation (16-12, 65è). Après un échec des 40 mètres, le trois-quarts centre aveyronnais rajoutait trois nouveaux points (19-12, 73è). Cela commençait à sentir le roussi pour les Toulousains. Ils obtenaient néanmoins une pénalité que Notrel décidait de tenter. Le ballon heurtait le poteau droit, mais après un rebond, était récupéré par l’ailier Vignard, qui se défaisait d’un plaquage avant d’aller derrière la ligne. Notrel ne tremblait pas et égalisait (19-19, 78è).

KODAK Digital Still Camera
Le rideau défensif du TLA est dressé pour contrer l’offensive des Aveyronnais. Ces derniers finiront tout de même par trouver la faille.

Pourtant, c’est bien Rodez qui allait avoir le dernier mot dans cette rencontre. Les visiteurs enchainaient les pick and go, sans doute avec le secret espoir d’obtenir une ultime pénalité. Il n’en était rien. Au contraire, la défense du TLA se montrait disciplinée, faisait bonne garde et récoltait même une mêlée. On pensait alors filer vers un match nul tout à fait équitable quand, sur la dernière poussée, les Ruthénois confisquaient le ballon et permettaient à Delcayre de s’échapper côté gauche. Tout y passait : accélération, raffut et plongeon en coin. Un essai qui libérait définitivement le Rodez Rugby, d’autant plus que Jarreau rajoutait deux derniers points (26-19, 80è+3). Les Aveyronnais tenaient leur premier succès de la saison, à l’extérieur qui plus est.

KODAK Digital Still Camera
Le sort du match se sera finalement joué sur un ultime affrontement en mêlée fermée.

Joué sous une pluie au mieux fine, au pire battante, ce match n’aura certes pas permis aux deux équipes de proposer de grandes envolées. Même si les deux formations auront pris des initiatives au large, l’essentiel des débats se sera tenu sur les fondamentaux. Il s’agissait donc de faire le moins de fautes possible et de se montrer pragmatique. A ce jeu-là, c’est Rodez qui s’en est le mieux sorti. Après une première période difficile, les joueurs du trio Broseta – Balmisse – Madrières ont su mettre la main sur le ballon et sortir de l’ornière dans le sillage des meneurs de jeu que sont Delcayre (auteur de l’essai décisif), Favre Trosson et Jarreau (auteur de 10 points). Ce succès acquis dans les derniers instants offre un beau bol d’air à des Ruthénois qui peuvent désormais préparer la venue des Tarnais de Montredon les 17 octobre prochain.

KODAK Digital Still Camera
Buteur et régulateur du jeu, Jarreau aura été l’un des hommes clés du succès ruthénois.

Pour sa deuxième à domicile, le Toulouse Lalande Aucamville XV n’aura pas réussi à mettre la machine en route. Bien que menant à la pause, les hommes de Christophe Basset et Mathieu Julien n’ont jamais vraiment réussi à prendre le dessus et se sont peu à peu laissés dominer par leur adversaire du jour lors du second acte. Seul un essai que l’on qualifiera de chanceux leur aura permis de revenir à égalité dans les dernières minutes de la partie, avant de voir le match nul leur échapper. Il s’agit maintenant de se remettre la tête à l’endroit avant de se déplacer à Verfeil le 17 octobre pour un derby qui ne devrait une fois encore pas décevoir.


Réactions

Jérôme Broseta (Entraîneur, Rodez): « Très contents de cette victoire. On était un peu déçus de la prestation contre Verfeil. On était venus pour valider des choses. Cela a été fait (…) Le score à la pause était lourd en notre défaveur. On a mieux maitrisé la deuxième mi-temps. Derrière, on est récompensés ».

KODAK Digital Still Camera
Jérôme Broseta (au premier plan, col bleu), très satisfait que Rodez valide enfin les efforts consentis.

Mathieu Julien (Entraîneur et deuxième ligne, TLA): « Match difficile avec des conditions très compliquées. On avait mis les ingrédients en première période. On arrive à mener 12 à 3. Au moment du turnover, Rodez est bien revenu et a su faire ce qu’il fallait pour scorer t venir nous mettre à mal. On marque tout de même un essai un peu fantasque sur une pénalité. Sur la dernière mêlée, on ne comprend pas trop. On était sur une poussée totale. Il va falloir clarifier les règles du championnat Honneur. C’est rageant, c’est de la frustration, même si on ne doit pas perdre le match là-dessus ».

KODAK Digital Still Camera
Comme son acolyte Mathieu Julien, Christophe Basset faisait grise mine au terme de la rencontre.

Mathieu Delcayre (Troisième ligne, Rodez): « Incroyable. Cela fait un bien fou de gagner après toute cette période Covid. On avait fait un bon match à Verfeil. Aujourd’hui, les efforts sont récompensés (…) On a affronté une belle équipe du TLA. Un sacré combat. On a fait preuve de cohésion pour l’emporter au bout du bout ».


Feuille de match

A Aucamville (Stade des Violettes):  Rodez Rugby bat Toulouse Lalande Aucamville 26 à 19 (mi-temps: 12 à 3 pour le TLA).

Arbitrage: M. Tom Sournac (Ligue Occitanie).

Cartons blancs: au TLA, Putegnat (19è), Giovannoni (65è); à Rodez, Lema (23è), Laures (76è).

Cartons jaunes: à Rodez, Jarreau (40è).

Pour le TLA: 1 essai Vignard (78è), 4 pénalités (2è, 5è, 40è, 40è + 3) et 1 transformation Notrel.

Pour Rodez: 2 essais Combet (57è), Delcayre (80è + 3), 2 pénalités Neige (11è, 52è), 2 pénalités (65è, 73è) et 2 transformations Jarreau.

Composition TLA: Bouhadja; Van Damme, Desprez, Notrel, Vignard; Azéma (o), Prat (m); Putegnat, Sance, Boistard; Bonafous, Todesco; Anel (cap), Inaud, Loze.

Sur le banc: Marceillac, Ros, Julien, Fraysse, Dumas, Giovannoni, Wastjer.

Entraîneurs: Mathieu Julien et Christophe Basset.

Composition Rodez: Favre Trosson (cap); Rolland, Cazals, Jarreau, Rigal; Acevedo (o), Neige (m); Noël, Schramm, Delcayre; Laures, Vauthier; Lema, Andrieu, Fabreda.

Sur le banc: Couderc, Wozniak, Teriitaohia, Cisternino, Chartier, Combet, Hazin.

Entraîneurs: Jérôme Broseta, Romain Balmisse et Yannick Madrières.

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here