Honneur – Muret met la Salvetat sous pression

0

La fin de première partie de saison approche et les matchs se tendent, même si les objectifs des uns et des autres sont différents. C’était le cas à Marcel Calmes hier, où Muret qui ne peut plus rien espérer en ayant raté la dernière occasion à Saint Afrique ,ne se motive plus que par le fait de rester invaincu sur son terrain. La Salvetat en recanche, au creux de la vague depuis plusieurs semaines devait  gagner ou a minima ramener quelque chose de ce déplacement pour s’assurer la qualification et une deuxième vie dans ce championnat. Restait trois matchs avec ce déplacement chez le voisin Muretain, la visite à Saint Girons et un match couperet en recevant Sort Agout à la maison. Vous avez dit tendu ? (résumé et photos par GR Vin)

bagarre muret salvetat 03 18 (2)
Un début de partie aussi houleux qu’improbable

Ce match allait partir sur des bases étonnantes, c’est le moins que l’on puisse dire. Tournée générale en apéritif, avec dès la 2éme minute, un mauvais geste de Crassous qui prend un carton jaune. Expulsé, chemin faisant, et certainement chambré, un accrochage avec un adversaire déclenche une bagarre qui n’en finit pas. Palabres entre arbitre, représentant du comité, présidents, entraîneurs, capitaines et le carton jaune initial est transformé en… rouge ! Arrêt de la partie pendant 16 minutes, mouvement de la foule au bord du terrain, et finalement accord des deux équipes pour reprendre la partie. Impossible de passer outre cette entame improbable qui renvoyait à une autre époque, mais inutile de s’attarder plus. Le jeu reprend enfin et Potabes rate la cible pourtant en bonne position. Il se rattrapera un peu plus tard pour ouvrir le score.

Les “événements” semblent avoir marqué les esprits, Muret se montre très entreprenant, très volontaire, et La Salvetat n’est pas ou plus dans le match. Bousculés dans les rucks, dominés dans l’engagement, les visiteurs ne procèdent que par à coups, et ce sont les locaux qui ont la main sur le match, et scorent. Lapeyrade en bout de ligne exploitera un petit à suivre de Querre pour marquer sur le drapeau de touche, ce qui n’empêche pas “Wilko” Le Berre de transformer, puis d’ajouter trois points dans la foulée. On assistera ensuite au festival Gonzales. L’homme charnière de Muret par deux fois autour du regroupement, déposera tout le monde, aidé par la passivité de la défense, pour aller inscrire un doublé (24-3). Une domination un instant remise en cause suite à une belle action des bleus conclue par Faure sur un dernier rush avant la pause (24-10).

Atia a bien essayé de forcer le verrou
Atia a bien essayé de forcer le verrou, en vain

Dès la reprise, Potabes ajoutait 3 pts, ce qui faisait dire aux supporters visiteurs qu’il y avait la place (24-13). Mais dans ces cas-là, il faut la prendre, c’était presque fait lorsque Falzon s’écroule en but suite à une pénal touche bien négociée. Potabes du bord de touche imitait Le Berre pour la transformation. Mais juste avant cela Le Berre avait ajusté un superbe drop pour repousser la menace. A 27-20 La Salvetat pouvait entrevoir à minima le point de bonus défensif. Mais Le Berre, toujours aussi précis avec son pied droit, mettait un terme à cet espoir en ajustant une nouvelle pénalité (30-20). La Salvetat gâchait l’occasion dans les dernières minutes de le retrouver en tapant une pénalité bien placée en touche contre toute attente, et surtout contre l’avis de ses coachs passablement désapointés.

Celui qui voulait le plus la victoire l’a eue, et l’a bien méritée, même si le niveau de jeu n’a jamais atteint des sommets, les quelques supporters présents s’en sont réjouis. Muret peut attendre Tarascon du bon pied et La Salvetat peut et doit tirer les leçons de son non match pour ne pas subir la loi de Sort Agout, et pour accrocher une place qualificative.

Les joueurs : Au RCM, Gonzales bien sûr, et pas seulement pour ses exploits personnels. Le Berre très bon distributeur de jeu, et excellent buteur. Malé très, très actif, Gil pour son investissement et la paire Auriac-Tekurio toujours tranchante au centre. Au RCSP : Atia qui a beaucoup tenté et Paparil brillant sur quelques trop rares ballons. Pech s’est aussi beaucoup employé.

$R42B1JI
Gonzalez a vu le trou et va marquer l’essai

Les réactions :

Rémi Biaggini entraîneur RCM : On reste invaincu à la maison, c’était l’objectif. Même à 14 on a montré de belles choses, on s’est investi, on a respecté les consignes. On a bien occupé le camp adverse. On marque aussi de beaux essais… et c’est vrai que ça donne des regrets car on n’a pas fait tous les matchs comme celui là.

Laurent Enrique entraîneur RCM : Des regrets bien sûr de ne pas avoir joué plus souvent comme ça. On est solidaire, on défend bien, on conserve aussi bien. Je pense que La Salvetat ne fait pas un grand match aujourd’hui, ils nous rendent beaucoup de ballons. Si on fait la moitié des matchs comme celui-là, on est qualifié. On a eu trop de déchet dans la saison, et pas su prendre les points de bonus contre des petites équipes, à cause de cela on nourrit des regrets.

Jules Julian entraîneur RCSP : On donne les matchs, on est dans le dur, et je suis déçu ce soir c’est le moins qu’on puisse dire. J’ai la haine, il y en a marre de perdre comme ça.
Ca fait plusieurs semaines qu’on est comme ça et c’est frustrant. On aurait dit que c’était nous qui étions deux ou trois de moins. Il faut réagir, on a encore un match important à jouer et ensuite on verra bien.

Bernard De Giusti capitaine (suspendu) RCSP : On s’est fait éteindre par les éléments du début de match. On est sorti du match, il a fallu la « geulante » des entraîneurs à la mi-temps pour refaire surface. On n’y est pas, on ne s’engage pas. On s’est fait manger dans l’envie. On se sort ou on fait confiance à son copain pour défendre, et tout un tas de petites choses fait que l’on passe à côté. On a des balles de match mais on manque de lucidité. Il faut être bien plus courageux pour s’imposer dans ce genre de rencontre. On va se remettre en cause et espérer retrouver nos valeurs sans regarder derrière.


Feuille de match

MURET – LA SALVETAT 30-20 (Mi-Temps : 24-10)
Arbitre : Adrien Mazet (MP) – Spectateurs : 200 environ

Muret : 3E Lapeyrade (9) Gonzales (25,39) 3T 1D (20) 1P (72) Le Berre
Carton rouge : Crassous (2)
Carton blanc : Lamarque (55)

La Salvetat : 2E Faure (35) Falzon (56) 2T 2P (6, 43) Potabes

Evolution du score : 0-3, 7-3, 10-3, 17-3, 24-3, 24-10 / 24-13, 27-13, 27-20, 30-20

Muret : Querre, Falcou M, Tekurio , Auriac (cap) Lapeyrade (o) Le Berre (m) Gonzales, Valadier, Gil, Dupuy, Quignon, Reynes, Crassous, Chatellard, Male
Sur le banc : Vialette, Rogues, Lamarque, Theulièras, Fournil, Desor, Ranza

La Salvetat : Potabes, Ginicis, Paparil, De Giusti, Vernier, (o) Bories, (m) Pech, Perea, Atia, Ducousso, Frances, Maitrejean, Proudhom, Jourdain, Faure
Sur le banc : Barbiere, Falzon, Peleato, Pelvet, Villas, Temmar, Pastre

Réserves : RC Muretain 14 – La Salvetat 20


bagarre muret salvetat 03 18 (1)

bagarre muret salvetat 03 18 (4)
Adrien Mazet, le jeune arbitre de la rencontre a dû s’employer pour que tout le monde retrouve ses esprits. Mais cette bagarre restera, et c’est bien malheureux, un fait majeur qui a influencée largement sur la suite du match.

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here