Honneur – Causeries et debrief

0

Poule 1

Quatre victoires à l’extérieur, excusez du peu ! Celle de Caussade, sans faire offense à Auterive était malheureusement prévisible tant la situation des Auterivains devient de plus en plus compliquée. En revanche, les succès de Saint-Juéry à Muret, et de Mazères à Saint-Gaudens valaient une belle côte. Les deux promus ont pris des points importants en vue du maintien, et rattrapent en quelque sorte leurs faux pas à la maison. La Vallée du Girou s’offre une victoire de prestige à Léguevin, qui tombe pour la première fois à la maison. Enfin, au terme d’un match plutôt âpre, Lisle-sur-Tarn, en grand besoin de points, a fait tomber la Salvetat qui n’avait pas encore perdu. Double performance pour les Tarnais donc. Le RCSP voudra sûrement réagir pour le derby face à Léguevin. La première place sera en jeu. La Vallée sera de sortie une nouvelle fois, à Saint-Juéry cette fois, pour un match qui s’annonce plus ouvert que jamais. Mazères et Lisle sur Tarn devraient aussi offrir un joli bras de fer au public. Saint-Gaudens devra réagir à Caussade, sous peine de voir l’USC leur passer devant au classement. Enfin, Muret tentera de se refaire un moral tout neuf en recevant une équipe d’Auterive dont l’avenir s’obscurcit un peu plus dimanche après dimanche

muret-saint-juery-g-riviere-11-16
Muret s’est fait surprendre par Saint-Juéry (photo G. Rivière)
"La Greffe" félicite ses joueurs à Lisle-sur-Tarn
“La Greffe” félicite ses joueurs à Lisle-sur-Tarn

Damien Greffier (deuxième ligne Lisle sur Tarn) :  Effectivement ça a été un peu chaud, météo capricieuse, terrain très gras, l’avant dernier qui reçoit le leader, tous Les ingrédients étaient là pour que le match soit chaud en effet. Mais à part une mêlée qui s’est relevée, l’ensemble de la partie s’est bien passée, même s’il est clair que ça a été un match engagé. On sortait de 4 déplacements en 6 journées pour autant de défaites, il était important de s’imposer à la maison. D’autant plus qu’on était passé très près contre Léguevin, on loupe la pénalité de la gagne à la 81ème. Le faux pas ce week-end était interdit, on est soulagés !

Lionel Viguier, entraîneur de Saint-Juéry : Nous pouvons être très satisfaits de nos joueurs qui ont mûri depuis le match d’ouverture, en ne se cachant plus derrière le phénomène “promu”. ils ont pris conscience au fil des matchs de nos moyens même face aux grosses écuries. A Muret malgré deux grosses occasions manquées en début de match, faute de coordination en touche, les joueurs ont tout donné pour arriver à leur objectif : la victoire. Nos trois quarts très en jambes depuis quelques matchs ont permis de se rassurer sur notre système de jeu prônant le mouvement bien complété par le reste de l’équipe qui ne lâche rien défensivement. notre discipline paye car tres peu pénalisé. Seul notre combat dans les rucks est encore trop laxiste et gentil. On entend partout dire que notre effectif est très juste, la  faute aussi à un grand nombre de blessés, mais je tiens à souligner que se chercher des excuses de ce genre n’a rien de compétiteur car nos gars sont tous exemplaires et ne doivent rien à personne, même s’ils n’ont pas le temps de souffle. Et puis ne dit-on pas “A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire” ?

Axel Dupuy joueur de Muret : Je suis dépité, mais il ne faut pas se mentir on n’a pas fait ce qu’il fallait pour gagner. Ce n’est pas une question physique, car j’ai toujours joué dans des équipes où on était les moins costaud, ce n’est pas le problème. Il nous faudrait un papa devant pour ne pas jouer avec la peur de perdre. Maintenant tous les points sont importants, les bonus défensifs il faudra les prendre quand ça se présentera. Ca se passe bien à l’entrainement, ça s’y file, mais ça ne suffit pas.

Sébastien Abadie (capitaine Mazères) : Les conditions climatiques ne favorisaient pas le jeu, mais ça fait quelques matchs qu’on se resserre sur les fondamentaux, avec du jeu d’avant, de l’occupation. depuis trois matchs, on voit que ça marche, et sur ce match à Saint-Gaudens, on n’a pas as fait un match parfait, mais peut être le match parfait pour gagner à l’extérieur, et c’est déjà très bien.

Manu Coumes (capitaine Saint-Gaudens)  : on entame le match moyennement, en ayant une bonne possession malgré tout, mais sans concrétiser, on rate des points au pied, on ne joue pas bien certains coups. Mazères ne nous a pas inquiété de tout le match, mais c’est comme ça.

 

h1-1

habillage_pub-box

Poule 2

Alban a repris sa marche en avant après son premier faux pas de la saison à Tarascon. Mais que ce fut dur face à La Saudrune qui a failli signé le gros coup du week-end en terre albanaise. Tarascon a trébuché à Saint-Affrique, lâche donc du terrain sur Alban et regarde dans les rétroviseurs le regroupement formé par Montesquieu vainqueur de Saint-Girons, et donc de la Saudrune qui confirme son bon début de saison. Dans le bas du classement, la révolte de Saint-Affrique continue avec une troisième victoire en quatre rencontres. Les Aveyronnais redressent la barre, tandis que Sor Agout la perd. Les Tarnais sont tombés à Moissac, qui avait grandement besoin de points aussi. La dynamique semble retrouvée pour les Tarn-et-Garonnais, alors que le grain de sable dans le moteur sor agoutois continue de gripper la machine. Le TUC aussi perd de la vitesse et du terrain au classement, après avoir perdu sur son pré contre Bressols. Le RCB qui par cette victoire se donne un peu d’air et fait le plein de confiance avant de recevoir…Sor Agout. Danger pour les Tarnais qui doivent enrayer leur spirale négative au plus vite et leur chute au classement. On surveillera les chocs entre Saint-Girons-Moissac et Tarascon-Montesquieu. Le TUC attend Alban, et La Saudrune devra se méfier de Saint-Affrique, qui se déplacera sans pression.

asm-sgsc_les-ariegeois-abattus-apres-le-2e-essai-de-lasm
Montesquieu a fait plier Saint-Girons, malgré un baroud d’honneur ariégeois en fin de partie (photo VdC)

Benoit Mothes (Moissac – ex joueur devenu soigneur) : On relève un petit peu la tête malgré une mauvaise série de défaites, la victoire contre Bressols nous a fait du bien et nous a permis de se rendre compte qu’il y avait la possibilité de faire quelque chose contre Sor Agout. On reste quand même en bas du classement mais avec un moral qui va de mieux en mieux et un groupe qui commence à prendre confiance. Il faut qu’on continue comme ça, gagner des matchs à la maison puis grappiller quelque points à l’extérieur, et pourquoi pas dès dimanche à Saint-Girons !

Florian Soncourt (3ème ligne La Saudrune) : On voulait aller chercher des points à l’extérieur. On a fait des matchs accomplis à domicile mais nos deux sorties avaient été mal gérées. Les conditions étaient compliquées et ont sûrement empêché Alban de développer son jeu. Après un double raté au pied de leur buteur et du notre en première mi-temps, ils arrivent quand même à tourner à 3-0. On a senti qu’on avait les moyens d’accélérer et l’arbitre nous accorde un essai de pénalité suite à un beau maul de 25m. Chassé croisé en suivant, et on marque un 2ème essai pour mener 12-11. On remet la main sur le ballon en espérant faire tourner le chrono, mais l’arbitre leur accorde une pénalité qui nous surprend un peu. On perd donc 14-12, frustré de perdre sur ça, après le match aurait pu tourner des deux côtés. Les Albanais ont été valeureux et méritent autant que nous la victoire. On prend un point, c’est déjà bien, il faudra patienter avant de remporter une première victoire à l’extérieur.

Cyril Ricardo (entraîneur Alban) : La rencontre aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre, sur certains faits de jeu notamment. Les conditions climatiques ne nous étaient pas du tout favorables avec cette pluie incessante et ce terrain gras. On a changé deux ou trois choses à la mi-temps. On gagne de justesse grâce à une dernière pénalité, la Saudrune aurait pu l’emporter aussi. Tant mieux pour nous. Nos jeunes se sont bien adaptés. Notre jeu de vitesse basé sur une ligne de trois quarts performante, s’était distinguée sur terrain sec. Là,  ce sont surtout nos avants qu’il faut saluer pour leur performance. C’est encourageant pour la suite.

Pascal Audabram (co-entraîneur de l’US Tarascon) : Nous sommes passés complètement à côté de notre match, par un manque d’investissement, de respect des consignes. Nous avons joué à l’envers face à une équipe qui a proposé seulement de l’engagement. Nous débutons bien, puis nous tombons dans un faux rythme. Nous étions les fantômes de nous-mêmes. Je suis déçu du résultat et de la manière, cela ne nous ressemble pas. Nous allons bosser dur cette semaine pour affronter Montesquieu. Je reste confiant car le groupe vit bien et sait se remettre en question. Les garçons sont en progression. Trébucher n’est pas tomber.»

saint-affrique-tarascon
Saint-Affrique a fait la chasse à Tarascon pendant 80 minutes, et remporte un précieux succès qui confirme le retour des Aveyronnais au premier plan (photo C. Bravo)

h1

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here