Finale Honneur Réserves : La Vallée du Girou titrée face à Sor Agout

4

La finale Honneur des réserves, programmée samedi à 17h00 à Gaillac, a tenu toutes ses promesses. En tout cas, au niveau du suspense, les supporters ont été servi. Les joueurs aussi, la pluie en prime…

Les débats sont restés équilibrés toute la partie. A la pause, La Vallée du Girou, bousculée en début de match, répondait présente en défense, et menait même 3-0, à la pause, grâce à un drop de 40m. Avant de marquer le seul essai de la rencontre en début de seconde période : une initiative amorcée depuis l’en-but haut-garonnais qui allait finir sa course 90 mètres plus loin. A 8-0, Sor Agout était dans l’obligation de réagir, et reviendra au score grâce à une pénalité (8-3). La pluie qui s’invitait alors, contribuait à niveler un peu plus des débats qui se concentraient au milieu du terrain. Plus rien ne sera marqué jusqu’au coup de sifflet final. La Vallée remporte le titre pour le plus grand bonheur du président Mondon, fier de ce groupe, rajeuni de 3 joueurs âgés de 19 ans seulement. Cédric Fargues et Yves Soler, dont c’était le dernier match comme coach, l’étaient tout autant, car ils ont su créer un groupe mélangeant grands anciens et petits jeunes. Sor Agout n’aura pas démérité de son côté, mais le bouclier a finalement pris la direction du club house de Pechbonnieu.

A l'image de la rencontre, la défense de la Vallée a tenu bon et n'a pas encaissé d'essai (photo club)
A l’image de la rencontre, la défense de la Vallée a tenu bon et n’a pas encaissé d’essai (photo club)

Gaetan Bouras (centre Vallée du Girou) : On entame la première mi-temps avec le vent, mais on a pas la possession durant les 10 premières minutes. Notre défense prend le dessus grâce à nos avants notamment, qui ont bien résisté aux mauls proposés par Sor Agout. Notre jeune demi d’ouverture claque de plus de quarante mètres, excentré, et on mène à la mi temps 3 à 0. D’entrée de seconde, on décide de jouer depuis nos 5 mètres et ça marche vu que l’on marque un essai de 80 mètres. Puis on encaisse une pénalité. Après, ça s’est joué au centre du terrain, avec pas mal de turnover suite à la pluie qu’il tombait ! Je pense que l’on mérite notre victoire avec une défense infranchissable une bonne organisation. On s’était fixés cet objectif de remporter cette finale c’est fait. En début de saison pas grand monde misait sur nous, mais on a bossé dur pour créer un vrai groupe de copains, des coachs qui ont réussi à faire régner une magnifique ambiance entre les jeunes et les moins jeunes. On est champions ! Maintenant place au championnat de France, que l’on va jouer à fond.

cedric peyreCédric Peyre (2nde ligne, capitaine, 40 ans): Entre la demie et la finale, ce fut une semaine intense et compliquée à vivre car on ne pense qu’à ces 80 minutes de match, et puis, vient la délivrance et la fierté du devoir accompli. Pour ma dernière saison, c’est fabuleux de toucher le bout de bois. Et puis, aussi, pour tout le club et tous les jeunes qui faisaient partie du groupe et qui sont l’avenir de la Vallée.

Gautier Castan (3ème ligne Sor Agout) : On savait qu’on n’était pas favoris sur cette finale vu les individualités qu’ils avaient en face, et que notre collectif était notre seule arme. On est bien rentré dans la partie en dominant les 10 première minutes puis la Vallée a mis la main sur le ballon et a concrétisé par un drop. Vers la vingtième, je me blesse et Chitou (Cedric Grangé) me remplace. Mais lui aussi se blesse au bout de 5 minutes ce qui désorganise notre 3 ème ligne. La suite, un gros combat défensif des 2 équipes dans l’entre-jeu, beaucoup de fautes de mains dues aux conditions. On prend un essai en contre de 80 mètres sur un de nos temps forts. Ensuite la Vallée n’a jamais rien lâché et on n’a pas réussi à combler ces 5 points. Ceci dit, sur le match, le score est logique. On reste fiers de notre parcours et surtout on est très motivés pour le championnat de France. Et pourquoi pas une revanche contre la Vallée, équipe avec un très bon état d’esprit. Je tiens à remercier les dirigeants les soigneurs et les entraîneurs qui ont fait un super boulot autour de nous, sans oublier les nombreux supporters présents à Gaillac. Vive Sor Agout !

Mathieu Castaing (demi de mélée, 18 ans): Pour un Bélascain 1ere année, être arrivé au bout avec ce groupe, c’est formidable, aussi pour toutes les personnes qui  nous suivent et pour “les vieux” Cédric Peyre et Seb Péfourque. Perso, par rapport au match, ça a été compliqué car les conditions climatiques étaient difficiles à dompter, j’ai même eu des difficultés à faire des passes, mais c’est génial de joueur ce type de rencontre.

vallée 2

Cédric Fargues (entraineur lignes arrières):  C’est la victoire de tout le club. Je vois la joie des gars de la Une qui étaient là pour nous soutenir, des dirigeants… je suis comblé et heureux. Concernant le déroulé du match, on a été en place défensivement, on a tenu le ballon sans prendre trop de risque car la météo était vraiment capricieuse bien que nous marquions un essai de 100 mètres sur une action fabuleuse de nos jeunes 3/4. On n’a jamais été en danger malgré le score étriqué mais c’est une finale et on s’y est filé.

13095932_1118132971583781_5829772130865420762_n_002
Yves Soler ravi, avec ses deux filles

Yves Soler (entraineur des avants) : “J’ai beaucoup de choses qui me traversent l’esprit car j’ai décidé d’arrêter à la fin de la saison. Je suis au club depuis plus de 40 ans, j’ai démarré en poussin, j’ai eu la chance de toucher quelques boucliers en tant que joueur (2) et entraîneur (3), mais ce qui restera gravé dans mon coeur, c’est l’aventure humaine que j’y ai vécue. Ce sont les hommes qui vont me manquer, pas les boucliers. Quand je vois , cette année, comment on a réussi avec Cédric l’amalgame entre les jeunes et les vieux, le respect inter-générationnel et l’envie de passer du temps ensemble. Je suis fier du résultat, de l’amour que j’ai pu leur donner et qu’ils m’ont rendu cette saison et particulièrement lors de cette finale.”

vallée reserve

4 Commentaires

    • Tu as raison Gali !!!
      Les “plusieurs joueurs” dont tu parles sont au nombre de 2 (mais ce qui fait plusieurs !!!), ils sont nés tous les 2 en 1997 (Espoirs ou Bélascains 1ere année), et ils ont été formés jusqu’en cadet à la Vallée du Girou, c’était aussi à préciser tout de même !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here