Fédérales : le debrief complet

0

Les fédérales font relâche ce week-end, l’occasion pour Wildon, épaulé par Beud Spencer et David Campese, de revenir sur la dernière journée et faire une projection sur la prochaine...

FEDERALE 1

Poule 2

Le Tarn est décidément une terre où il ne faisait pas bon venir défier les autochtones du rugby ce week-end. Après Nafarroa, c’est Oloron qui est reparti les valises pleines dans une rencontre à sens unique (73-11) à Albi. Il va peut-être falloir s’y habituer, car le tarif pour jouer dans l’enceinte albigeoise risque de coûter cher cette saison. Lavaur s’est réveillé et a également bien maltraité Nafarroa (63-12). Sans rien présumer, et même si l’espoir fait vivre, la saison pourrait être terriblement longue pour les Navarrais. Seule équipe à suivre le rythme imposé par Albi, Saint-Jean-de-Luz s’est défait d’un Valence d’Agen courageux mais encore trop court (36-19) et signe un début de saison parfait. En attendant que les Albigeois mettent à jour leur calendrier. De son côté, Anglet conserve sa place sur la « boîte » en disposant de Lannemezan (22-10) pendant que les Tarbais signent une courte mais précieuse victoire sur la pelouse de Tyrosse (13-14). Les Bigourdans, de leur côté, regretteront sans aucun doute d’avoir laissé en route bien plus que le petit point de bonus en perdant du côté de Marmande (12-9). Il y avait bien mieux à faire.

42456951_1858698274208186_7073224959375441920_o
Grégory Hallinger en fer de lance pour Lavaur. Le champion de France a retrouvé de l’allant (photo ASV)

Poule 3

Les Narbonnais étaient attendus au tournant dans ce qui était l’affiche de la poule 3 face à Castanet. Ils n’ont pas déçu en remportant une victoire signalée (18-34). Reste à savoir s’ils ont rallumé la lumière de manière continue et non alternative, car ce succès en terre haut-garonnaise est surtout à mettre au crédit des avants. Blagnac continue son cavalier seul de son côté en écartant Céret sans trembler (37-13) et en mettant ses poursuivants drômois et gardois à bonne distance au général.

Nouvelle défaite sur les bords de la Lèze pour des Fleurantins pris à la gorge à Saint-Sulpice (49-13) et bons derniers au classement. Exempts de la prochaine journée, les Gersois vont avoir du temps pour se parler entre eux, récupérer des blessés et revenir plus fort en vue de jouer Rodez (le 13 octobre) qui a sombré contre Roval Drôme (46-5). Graulhet, enfin, s’est incliné à Nîmes (35-17) et reste au fond de la classe avec Fleurance.

Cabot dans ses oeuvres
Cabot et Saint-Sulpice sont dans le top 5 du classement après leur succès contre Fleurance (photo GR Vin)

Réactions :

Nicolas Grelon (entraîneur Céret)il ne fallait pas avoir la même attitude que contre Narbonne, où l’on n’a pas existé, nous sommes venus sans complexe, Blagnac avait fini premier national l’an dernier, là, ils sont invaincu, le résultat n’était pas le plus important, il fallait avoir un bon comportement et avoir un bon contenu, ce match nous sera utile pour plus tard. 

Romain Granal (capitaine Ceret): très content de notre première mi temps, mais nous avons baissé de rythme en seconde, et on l’a payé cher. Nous étions venus à Blagnac avec un autre état d’esprit que celui affiché à Narbonne, le score est lourd, mais on peut retirer des points positifs.

Mathieu Vachon (capitaine Blagnac): cette petite trêve va nous faire du bien, on a beaucoup souffert contre cette équipe de Ceret qui joue très bien, nous avons très mal commencé notre rencontre, et puis après l’heure de jeu ils ont baissé physiquement et nous avons pris le dessus.

Christophe Deylaud (entraîneur Blagnac): nous avons respecté cette équipe de Céret, mais nous avons été absents offensivement et défensivement en première période. Nous avons mis le bleu de chauffe en seconde, le contenu était meilleur. On a manqué de jambes, mais on va retenir le résultat. Nous ne sommes pas une équipe de haut de tableau quand je vois le contenu proposé, il va falloir d’abord penser à se maintenir. 

Prochaine journée

1

Lire la suite en pages suivantes…


Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here