Fédérale 1 – L’ASF paye l’addition contre l’USSS

0

Pour avoir su prendre le match par le bon bout St Sulpice s’est facilité la tâche. Entame parfaire, beaucoup de rythme, beaucoup de jeu, une bonne alternance, une très bonne conquête et très peu de fautes. Tous les ingrédients pour mettre les visiteurs sous l’éteignoir et les réduire à la portion congrue… (résumé et photos par GR Vin)

Cabot dans ses oeuvres
Cabot dans ses oeuvres

Efficacité aussi avec deux réalisations rapides, facilitées en plus par deux cartons jaunes simultanés de Fleurance, obligé de défendre aux quatre coins du terrain, et forcément poussé à la faute. Jusqu’à 20mn de la fin c’est le même scénario. Les locaux dominent dans tous les compartiments du jeu Fleurance ne sortant qu’épisodiquement la tête de l’eau. La fin de la rencontre permettra néanmoins aux Gersois de démontrer qu’eux aussi pouvaient tenir le ballon et proposer du jeu, mais c’était bien trop tard et bien trop peu pour inquiéter une belle équipe de Saint Sulpice. L’USSS s’installe ainsi dans le wagon de tête et occupe une 5ème place que les rouge et vert semblent vouloir défendre, dès le prochain match, à Rodez. En revanche, pour l’ASF, cette quatrième défaite de rang place naturellement l’équipe en bas de classement. Le groupe a quinze jours devant lui pour se refaire une santé morale et physique. Mais nul doute que le promu a les armes pour se maintenir.

Les joueurs : A St Sulpice: Dans un ensemble bien huilé Cabot exceptionnel dans son nouveau rôle de 8. Salis extraterrestre mais aussi Saux, Vaysse, Fourthies, Viozelange et Gardey méritent la citation A Fleurance : Cervantes et Touton pour l’énergie qu’ils ont mis à défendre Lanave et Ferre qui ont impulsé quelque chose quand ils sont rentrés

Tête à tête
Tête à tête musclé

Les réactions

Christophe Tarozzi co-entraineur de Fleurance : On a manqué d’investissement et de combat, on leur donné les ballons en touche et en mêlée, ce n’est pas normal. On a perdu trois quarts des ballons là dessus, donc mardi le travail est tout trouvé. Dans les 20 dernières minutes on les bouscule, comme par hasard on a le ballon pendant tout ce temps. C’est un groupe sur lequel il faut leur crier dessus, et ce n’est pas normal.

Damien Denéchaud co-entraineur de St Sulpice : On a retrouvé des séquences de jeu des deux premiers matchs avec du rythme de bons enchaînements du jeu dans l’axe. Ensuite on a bien transformé sur la largeur avec des joueurs disponibles. Après, on se relâche un peu, mais ce qui est positif c’est qu’a la fin on aurait pu craquer, car on défendait le bonus quand même, mais on ne l’a pas fait et c’est un signe de l’état d’esprit du club.

Damien Denechaud Heureux !
Damien Denechaud Heureux !

 Pierre Cabot 8 St Sulpice : On confirme notre bon début de saison, on marque deux essais coup sur coup et ça nous met à l’aise. Après on fait quelques bêtises mais globalement on a bien combiné avants trois quarts et avec cette chaleur c’était pas évident de tout jouer. On n’est pas tombé dans leur jeu avec les temps morts et les blessés. L’important c’est aussi le bonus

Maxime Salis 6 de St Sulpice : Match engagé, mais on su faire ce qu’il fallait pour gagner. On a respecté l’adversaire même si l’addition est un peu lourde. Ils ont eu des blessés et ça ne les a pas aidés. Devant on s’était dit qu’on voulait mettre un gros combat et on l’a fait.

Jalil Narjissi co-entraîneur de Fleurance : C’était une équipe qui était à notre portée je crois, petit budget mais qui a montrée de drôles de valeurs, et c’est tout à leur honneur. C’est la première fois cette saison que j’ai une déception de mes joueurs, surtout par l’investissement. On a fait de bonnes choses sur les autres matchs même si on a perdu, là pas du tout. On a beaucoup de blessés, des joueurs qui ne jouent pas à leur poste, ce qui nous pénalise mais ce n’est pas une excuse. C’est dans le comportement que ça me gêne surtout.

Victor Labat co-entraîneur Saint Sulpice : Très satisfait, on ambitionnait de gagner chez nous sur ce premier bloc on a fait ce qu’il fallait aujourd’hui face à équipe gersoise avec des qualités et dont on se méfiait. On va continuer à travailler, ce groupe mérite quelque chose cette saison, il faut que l’on apprenne à voyager et continuer à faire bonne figure chez nous.

Florian Lanave, demi de mêlée Fleurance : De la touche, c’est dur de voir ses copains dans la tempête. On découvre la Fédérale 1, on a recommencé très tard après notre belle saison passée, on n’est pas habitué à ces matchs. On est de mieux en mieux malgré tout, je ne m’inquiète pas trop, on savait que ce serait difficile au départ. On attend le bloc suivant qui se jouera plus avec des équipes qui nous ressemblent.

Rémi Cervantes, centre de Fleurance : On a beaucoup, beaucoup défendu, mais on peut retenir la fin de match où a montré qu’on pouvait aussi attaquer et tenir le ballon. Quand on met des temps de jeu, on peut inquiéter tout le monde. Après, on a des points à travailler comme la conquête, car sans ballons on ne peut rien faire. Il ne faut pas oublier qu’il nous manque beaucoup de joueurs, on attend le deuxième bloc pour se relancer dans cette compétition.

Eberland va aller à dame
Eberland va aller à dame
Maxime Salis va à l'essai
Maxime Salis va à l’essai
Vaysse Cervantes duel
Vaysse Cervantes, un autre joli duel
Pas les yeux...
Je te tiens, tu me tiens, par…

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here