Fédérale 3 – Grenade et la Vallée du Girou s’en contenteront

0

C’était jour de derby dans la poule 12 de Fédérale 3. A domicile, le Grenade Sports, bien calé en milieu de tableau (7è, 25 points), avait bien l’intention de confirmer ses récentes bonnes performances à domicile (3 victoires de rang face à Léguevin, Montauban et Tournon). Son adversaire du jour, l’Entente Vallée du Girou (9è, 16 points), était pour sa part en quête de points, histoire de maintenir à distance raisonnable ses rivaux directs dans la course au maintien. Pour donner un peu plus de sel à cette rencontre (comme s’il en était besoin), il faut se rappeler qu’au match aller, les Grenadains avaient été crédités d’un essai de pénalisation sur la sirène et s’étaient imposés chez les Loups 20 à 18… (Par Marco Matabiau/ Photos Jean-René Huc).

sdr
Avant la rencontre, les joueurs des deux équipes et le nombreux public présent ont rendu un bel hommage à “Dédé” Trinquecostes.

Après une minute d’applaudissements en la mémoire de “Dédé” Trinquecostes, une figure du Grenade Sports décédé ce lundi, le match démarrait dans des conditions climatiques à ne pas mettre un rugbyman dehors, si courageux soit-il. Pourtant, les deux équipes s’évertuaient à produire un jeu construit. Malgré l’appui d’un très fort vent, la Vallée n’usait pas du jeu au pied et préférait porter le ballon, notamment au près. Pour leur part, les Grenadains n’avaient d’autre choix que de conserver le ballon face à cet Éole des grands jours. Ils créaient d’ailleurs la première brèche de l’après-midi: le trois-quart centre Denjean prenait l’intervalle dans ses 40, puis prolongeait au pied rasant pour son ailier et capitaine Aranda, mais l’arrière visiteur Guillet faisait bonne garde (14è). La Vallée réagissait dans la foulée: l’ailier Poux réalisait un joli numéro dans son couloir, retrouvait Lacassagne à son intérieur, mais le ballon était échappé sur une nouvelle remise du demi de mêlée (15è).

_JRH5671
Bien épaulé par Zulian (3) et Renaud, Cabannes défie la défense des Loups.

Le match avait du mal à se décanter. Ce sont les Loups qui allaient les premiers tirer les marrons du feu. Organisés en maul porté, ils mettaient à mal la défense locale et obtenaient une pénalité que Cesses n’avait aucune difficulté à transformer (3-0, 26è). Grenade réagissait et remettait la main sur le ballon. Peu avant la pause, sur une mêlée axiale à la mi-terrain, ils positionnaient l’ouvreur Delpy en numéro huit et Nakobukobua à l’ouverture. Le ballon était rapidement éjecté et le Fidjien faisait parler sa puissance et sa technique, monopolisant deux adversaires avant de libérer au contact. Cet “offload” était bonifié par sa ligne de trois-quarts, l’arrière Mosso cadrant le dernier défenseur pour envoyer son capitaine Aranda inscrire, en coin, le premier essai de la rencontre (5-3, 35è). Tout semblait rouler pour les jaune et noir, mais le troisième ligne Cabannes écopait d’un carton blanc juste avant la pause (40è). La Vallée optait pour une pénal touche, portait le ballon, mais le capitaine Gasc était repris et tenu debout à quelques centimètres de la ligne d’en-but. M. Mery renvoyait les deux équipes se mettre au sec une petite dizaine de minutes.

_JRH5665
Rieutord (avec le bandeau) et Roucou étouffent les vélléités de Rouxel.

Face au vent, la Vallée domine… en vain

D’entrée de second acte, Roucou se ratait sur la réception du renvoi. Grenade récupérait et Delpy mettait Nakobukobua dans l’intervalle. Repris, l’ex-Rieumois ne pouvait libérer, le soutien était tardif et la Vallée glanait une pénalité. Déjà en infériorité numérique, les Grenadains se retrouvaient à 13 contre 15 après que Versolato a été sanctionné pour un plaquage sans les bras sur l’ouvreur Messal (46è). Les Loups tentaient d’en profiter et donnaient un peu d’air au ballon: Messal, visiblement bien remis, allongeait sur Roucou côté gauche, mais le troisième ligne visiteur choisissait de revenir intérieur plutôt que de poursuivre avec son soutien le long de la ligne de touche (48è). Décidés à ne pas reproduire la même prestation qu’en première période, les bleu et blanc monopolisaient le ballon et Grenade, malgré l’appui du vent, ne parvenait que très rarement (et très difficilement) à sortir de son camp.

_JRH5679
Les avants jaune et noir sont restés solidaires et ont su mettre le bleu de chauffe pour contenir leurs adversaires.

Pourtant, sur l’une de leurs rares incursions dans le camp visiteur, les locaux ajoutaient trois points à leur compteur, le demi de mêlée Margarit sanctionnant une faute au sol adverse dans un ruck (8-3, 60è). Quelques instants plus tard, c’était au tour de Roucou de prendre un carton blanc (64è). La pénalité concédée était à nouveau transformée par Margarit (11-3, 65è). Les ententistes donnaient ensuite tout pour revenir au moins dans le bonus défensif. A la 76ème, ils obtenaient une pénal touche intéressante mais le lancer était jugé pas droit. Loin de se décourager, les visiteurs lançaient une dernière offensive, multipliant les temps de jeu, et récoltaient une ultime pénalité au bout du temps additionnel. Cesses ne tremblait pas, expédiait le ballon entre les barres et donnait aux siens ce point de bonus quasi inespéré (11-6, 80è + 3). M. Mery mettait alors un terme à la rencontre.

_JRH5713
La solide défense du Grenade Sports n’a pas ménagé Messal, l’ouvreur de la Vallée.

Entre vent, pluie et grêle, les deux équipes ont essayé de pratiquer un rugby structuré et complet. Pourtant, tant les conditions dantesques que les imprécisions et autres maladresses les ont empêchés de mener à bien la plupart de leurs initiatives. Même s’ils n’ont pas vraiment su gérer l’apport du vent dans le second acte, les hommes de Philippe Gordo et Pierre Pélissier obtiennent leur quatrième victoire d’affilée à domicile et se maintiennent en milieu de tableau. Ils ont fait preuve de solidarité et ont su scorer quand ils en avaient l’occasion, même au plus fort de la domination des Loups. Les performances de Nakobukobua (notamment en première période), du deuxième ligne Renaud (l’ex-Lombézien a fait montre d’une grande puissance et d’une énorme détermination) et du trois-quart centre Gitareau, très actif et impérial en défense, ont joué un grand rôle dans le gain de cette partie.

_JRH5687
Mizzi (balle en mains) s’est montré très actif et a souvent tenté de faire sauter le verrou grenadain.

Pour leur part, malgré le bon match du pilier Mizzi (très disponible et percutant), de l’ailier Beulaguet (virevoltant, tant grâce à ses appuis qu’à sa vitesse) et de l’arrière Guillet (toujours impeccable dans ses interventions), les joueurs du président Mondon n’ont, eux non plus, pas su gérer l’apport du vent et ont dû cravacher en seconde période pour rapporter un petit point de bonus défensif qui pourrait s’avérer primordial dans la course au maintien. A n’en pas douter, tout juste de quoi satisfaire les coachs Cédric Fargues et Didier Herrerias… mais il faudra bien s’en contenter.


Réactions

Pierre Pélissier (Entraîneur, Grenade): “Une victoire qui fait du bien. On confirme. On en est à 9 points en trois matchs. On a été solidaires défensivement. C’était loin d’être évident face à une équipe qui se structure bien dans de telles conditions. C’est une équipe d’hiver, nous pas vraiment. On s’est resserrés sur l’essentiel et ça a payé, ce qui est plutôt cool pour les garçons. On va continuer à travailler et on s’accrochera jusqu’au bout pour aller chercher une place de qualifié.”

Didier Herrerias (Entraîneur, Vallée du Girou): “Un score serré avec des conditions météorologiques apocalyptiques. Très clairement, on perd ce match en première mi-temps car nous n’avons pas su exploiter le vent. On n’a pas respecté les consignes. Au lieu de porter le danger chez eux, on a préféré jouer à la main. Avec un tel vent, quand on tourne avec un déficit de deux points à la pause, cela devient trop difficile. Même si on  a réalisé une bonne deuxième mi-temps, on est chanceux de repartir avec un point de bonus défensif.”

_JRH5662
Poux, le bouillonnant ailier du Girou, n’aura eu que très peu l’occasion de s’exprimer ballon en mains.

Anthony Gitareau (Trois-quart centre, Grenade): “Un match âpre dans des conditions climatiques difficiles. On avait qu’ils voulaient nous prendre devant. Du coup, on s’était motivés pour être agressifs en défense. On a bien tenu le coup. On a réussi à écarter deux ou trois ballons. On les a parfois mis en difficulté en mettant du rythme. Ensuite, on s’est accrochés (…) On a eu du mal à récupérer les ballons. Ils jouaient beaucoup devant, à une passe. On a tout de même essayé d’exploiter le peu de ballons que nous avons eu en seconde période.”

Fabien Gasc (Deuxième ligne et capitaine, Vallée du Girou): “On prend un point, donc on ne s’en sort pas trop mal. C’est notre première mi-temps qui nous coûte cher. On a le vent mais on n’arrive pas à scorer. On savait qu’ils allaient arroser au pied en seconde. C’est ce qui s’est passé. Malgré cela, on fait une bonne deuxième période, même si on manque de réalisme (…) On n’a pas su se servir du vent, eux ont bien su gérer (…) Maintenant, on lutte pour le maintien, c’est sûr que tous les points vont compter, et ce point acquis dans les arrêts de jeu fait du bien. On s’en contentera.”

 


Feuille de match

A Grenade-sur-Garonne (Stade Jean-Marie-Fages): Grenade Sports bat Entente Vallée du Girou 11 à 6 (mi-temps: 5 à 3).

Arbitrage: M. Ken Mery (Ligue Occitanie).

Cartons blancs: à la Vallée, Roucou (64è); à Grenade, Cabannes (40è).

Cartons jaunes: à Grenade, Versolato (46è).

Pour le Grenade Sports: 1 essai Aranda (35è), 2 pénalités (60è, 65è) Margarit.

Pour la Vallée du Girou: 2 pénalités (26è, 80è + 3) Cesses.

Composition Grenade: Mosso; Caron, Gitareau, Denjean, Aranda (cap); Delpy (o), Margarit (m) ; Nakobukobua, Cabannes, Versolato; Rouxel, Renaud; Zulian, Lepinay, Bejna.

Sur le banc: Peccolo, Herlant, Lopez, Mazzucchini, Bentrob, Joie, Tortelli.

Entraîneurs: Philippe Gordo et Pierre Pélissier.

Composition Vallée du Girou: Guillet; Poux, Delpech, Cesses, Beulaguet; Messal (o), Lacassagne (m) ; Roucou, Dupres, Rieutord; Tournay, Gasc (cap); Mizzi, Estampe, Moder.

Sur le banc: Saurin, Teisseire, Piu, De Lacvivier, Pascotto, Ramond, Margarit.

Entraîneurs: Cédric Fargues et Didier Herrerias.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here