Fédérale 3 : Castelnaudary lourdement sanctionné

0

Le 27 mars dernier, Castelnaudary menait 24-18 à dix minutes de la fin face à Capestang (Avenir Bleu Blanc). La rencontre était interrompue à cause d’un pseudo supporter chaurien qui s’en était pris au délégué du match (voir l’article). La Commission de Discipline vient de trancher : match perdu pour Castelnaudary, deux points en moins au classement et match gagné avec bonus pour Capestang, relancé complètement pour la qualification. Au contre de Castelnaudary. Une décision qui passe assez mal dans l’entourage du ROC… 

eric mercadier
Eric Mercadier et son pilier Romain Lala, viennent de prendre un coup derrière la tête (photo club)

“On prend en otage les joueurs, alors qu’ils n’ont rien fait. C’est une injustice profonde”, voilà les premiers propos d’Eric Mercadier, entraîneur quelque peu désabusé, qui poursuit “On a fait le travail pour terminer 2ème. Et quand tu termines deuxième, tu as 70% de chances de pouvoir monter, en recevant deux fois lors des deux premiers tours des phases finales. Là, on n’est même plus sûrs de pouvoir juste se qualifier”.

Car le scénario catastrophe, mais néanmoins plausible, pour Castelnaudary, serait de perdre son dernier match à l’ES Catalane, obligé de l’emporter, et que l’Avenir Bleu Blanc gagne à Quillan (qui n’a plus rien à jouer).  L’ensemble du club chaurien se pose bien des questions aujourd’hui, comme nous le confirme le coach : “Quel intérêt pour nous de provoquer l’arrêt d’un match que l’on maîtrise ? J’en viens à me dire qu’il aurait été préférable de le perdre en fait. Et comment justifier que l’on donne le bonus offensif à Capstang, qui perdait 3 essais à zéro ? Il aurait fallu qu’ils en marquent 7 en dix minutes pour l’obtenir sportivement ! Je me dis que la sanction est lourde, vraiment très lourde !”

“Les joueurs ne méritent pas cette sanction”

Eric Mercadier lui-même paye cher son expulsion réclamée par le délégué, puisqu’il vient d’écoper de 8 semaines de suspension. Il tente de prendre cette décision avec du recul mais la pilule passe assez mal : “A titre personnel, je me sens sali. Le délégué a demandé à ce que je sois expulsé et je l’ai été. Résultat : 8 semaines de suspension ! Je ne suis pas le plus calme des entraîneurs, mais je ne méritais pas cette expulsion. Je n’ai rien dit malgré tout, pour préserver le résultat, et voilà le résultat au final oui. Ce délégué voulait se payer ma tête, il l’a dit, et il l’a fait. Alors qu’il est en faute, car il a pris à la sécurité quelqu’un qui n’est même pas dirigeant au club. Il a vérifié les cartes de presse, mais pas la licence de ce monsieur, qui a fini par lui tomber dessus, un comble ! Et c’est moi qui trinque…Hier, j’étais au bord du terrain pour voir mon ancien club, Verfeil. On m’a traité de voyou, certes en plaisantant, mais c’est dit. C’est dire l’impact de certains articles et certaines décisions, qui restent dans les mémoires. Et encore une fois, en me visant, on fait payer les joueurs qui ne méritent sûrement pas cette sanction.”

Il faudra bien surveiller les résultats de cette dernière journée placée sous le signe d’un suspense redevenu d’actualité, grâce pour certains, à cause pour d’autres, à une sanction qui pourrait encore plus faire parler d’elle d’ici quinze jours…

 

Classement avant la sanction    
1 -Prades 66 pts
2- Castelnaudary 60 pts
3 – Tournefeuille 56 pts
4 – ES Catalane 50 pts
5 – Avenir Bleu Blanc 45 pts

Classement après la sanction 
1 -Prades 66 pts
2 – Tournefeuille 56 pts
3- Castelnaudary 53 pts
4 – ES Catalane 50 pts
5 – Avenir Bleu Blanc 50 pts

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here