Fédérale 3 – Auch met Saint-Sulpice en quarantaine

0

Dans ce quart de finale de fédérale 3, s’opposaient deux équipes qui avaient dû batailler fort au tour précédent pour se qualifier. D’un côté, le Rugby Club Auch s’était sorti des griffes des Soustonnais (29-27), de l’autre, le Rugby Club Saint Sulpice XV avait longtemps douté avant de doubler Saint-Girons sur le fil (24-21). Auch n’aurait pas droit à sa revanche contre les Ariégeois (futurs champions de France 2018), mais retrouvait le terrain sur lequel la saison dernière s’était arrêtée. Alors RCA ou RCS, qui aurait encore assez d’énergie pour poursuivre sa route jusqu’à la demi-finale tant convoitée? (par Marco Matabiau/ Photos Fidel OpHost).

DSC_0011
Sourrouille (ballon en mains) et Gauthier (casqué) emmènent leurs équipes respectives pour ce quart de finale.

Saint-Sulpice donnait le ton d’entrée sur deux impressionnants mauls portés, sans toutefois mettre en réelle difficulté son adversaire du jour. Ce dernier semblait un peu crispé à l’image du troisième ligne Thierry, maladroit sur un jeu au pied haut de Lyet (4è). Ce sont pourtant les Auscitains qui, sur leur première incursion dans le camp adverse, tiraient les marrons du feu. Après une déviation rapide en touche, le seconde ligne géorgien Revishvili mettait les siens dans l’avancée. Le ballon, éjecté par Hueber, était négocié par la troisième ligne. Au terme d’un bon travail préparatoire, Thierry et Baczkowski envoyaient Clauzade conclure en bonne position (5 – 0, 9è). Les rouge et blanc doublaient la mise quelques instants plus tard: bien servi sur son aile par Lagardère, Minelli jouait rasant au pied face à Lyet puis prenait le meilleur sur Sirven, revenu en couverture (10 – 0, 15è). Saint Sulpice semblait asphyxié et encaissait trois nouveaux points sur une pénalité de Vignes consécutive à une faute dans un maul (13 – 0, 20è).

DSC_0037
Thierry éjecte pour Hueber: l’attaque auscitaine est lancée.

Les Tarnais réagissaient enfin. Bensalla (replacé en 10) éclairait le ciel toulousain d’une chandelle sous laquelle Sirven gagnait son duel face à Vignes. L’action se poursuivait et la ligne de défense gersoise se mettait hors-jeu. En bonne position, Bensalla ramenait son équipe dans la partie (13 – 3, 23è) avant que Vignes, des 40 mètres, ne rétablisse l’écart de 13 points (16 – 3, 26è). Toujours dominé, “Saint Sul” craquait à nouveau: dans les 22, après une belle conquête en touche et une “cocotte” bien désaxée, l’ouvreur Gassiot-Bitalis poussait rasant au pied, Sourrouille surgissait et pointait au pied des poteaux. Vignes transformait (23 – 3, 33è). Abasourdis mais pas abattus, les Saint Sulpiciens dynamisaient ensuite un coup-franc par le troisième ligne Galinier puis Bensalla, bien servi, croisait avec Diez. Le trois-quart centre transperçait le rideau défensif. Après une belle course rectiligne, il inscrivait le premier essai des siens entre les barres. Avec la transformation de Bensalla, l’écart repassait à 13 points (23 – 10, 36è).

DSC_0083
Diez échappe aux griffes des défenseurs gersois pour ramener son équipe dans la partie.

Mais ça, c’était avant que le RCA ne remette les mains sur le guidon pour terminer en trombe ce premier acte. Après deux balayages de terrain, Lagardère et  Vignes négociaient un bon ballon côté droit pour Gassiot-Bitalis. L’ouvreur, bien servi le long de la ligne de touche, n’avait plus qu’à parcourir les derniers mètres jusqu’à la ligne (28 – 10, 40è). Il s’en fallait même de très peu pour que les Auscitains ne corsent la note: sur une ultime offensive tarnaise, Beneyton se faisait intercepter par Clauzade. Le troisième ligne s’échappait sur près de 40 mètres mais ne pouvait servir correctement Minelli, pourtant idéalement placé. M. Vals sifflait la pause dans la foulée.

DSC_0087
Bien servi en bout de ligne, Gassiot-Bitalis vient quasiment mettre un terme aux espoirs tarnais juste avant la pause.

Saint Sulpice cravache, Auch gère son avance

De retour sur le pré, Auch maintenait la pression. Sur le renvoi, le talonneur Peotta s’échappait côté gauche et servait Danieli, venu se proposer à hauteur. L’ailier perçait et provoquait une nouvelle faute tarnaise. Vignes ne se faisait pas prier (31 – 10, 43è). Saint Sulpice sentait bien le match lui échapper mais n’abdiquait pas. Pour preuve, les bleu et blanc recollaient au score sur un essai de leur capitaine Gauthier, bien emmené par tout son pack à la suite d’une pénal touche (31 – 15, 50è). Malheureusement pour les Tarnais, l’euphorie était de (très) courte durée. Sur le renvoi aux 50, le  ballon était échappé, Auch le récupérait et lançait l’offensive. Bien servi par Lagardère à hauteur, Gassiot-Bitalis inscrivait le cinquième essai gersois (38 – 15) avant que l’ailier Danieli, mis sur orbite après une magistrale percée de son ouvreur, n’inscrive le sixième (45 – 15, 55è). En ces temps de commémoration du débarquement allié de juin 1944, on aurait pu dire que les carottes saint sulpiciennes étaient définitivement cuites.

DSC_0102
Les Auscitains ont remis la pression dès la reprise, en particulier grâce au bon travail de leur paquet d’avants.

Néanmoins, les Tarnais ne voulaient pas terminer ainsi leur remarquable saison. Bien soudés autour de leur paquet d’avants, ils faisaient d’abord le forcing sur la ligne gersoise avant de marquer un essai collectif sur un nouveau ballon porté (45 – 22, 63è). Dans une fin de rencontre plus brouillonne, qui voyait l’Auscitain Villeneuve écoper d’un carton blanc (plaquage sans ballon sur Jaud, 65è) ainsi que Joya (Auch) et Rachmann recevoir chacun un jaune pour un accrochage suite à une mêlée chahutée (69è), Saint Sulpice inscrivait un dernier essai par Carmouze, qui profitait du bon travail de son pack (notamment du talonneur Galy) pour marquer au ras du regroupement. Bensalla transformait (45 – 29, 73è). Le RCA avait une dernière occasion d’aggraver le score. Lyet échappait le ballon sur la ligne médiane, Delom ramassait et poussait loin au pied. Le demi de mêlée pensait bien inscrire les derniers points de la rencontre, mais c’était sans compter sur le retour de Tonon, qui concédait cependant une mêlée à cinq mètres. Cette dernière ne donnait rien. Quelques secondes plus tard, M. Vals libérait les acteurs de cette rencontre.

DSC_0181
Le RC Auch savoure sa victoire: les rouge et blanc sont dans le dernier carré de Fédérale 3.

Au terme d’un match enlevé entre deux équipes joueuses, la plus pragmatique l’a emporté. En effet, Saint Sulpice, après une saison pourtant bien réussie, a paru trop apathique et approximatif (trois renvois directs en touche par exemple), en particulier dans la première demi-heure, pour espérer rivaliser avec son adversaire du jour. Battus dans l’engagement physique (la bataille des rucks a largement tourné à l’avantage des Gersois) et plus hésitants qu’à l’habitude, les hommes d’Eric Roca, Pascal Fontes et Grégory Ségur ont souvent subi. Ils ont néanmoins trouvé la force de réagir dans le second acte, mais le mal était fait. Si la perte prématurée de Noyer (en délicatesse avec sa cuisse) peut en partie expliquer les difficultés rencontrées par les Tarnais, elle est loin d’en être la seule raison. A noter tout de même les bonnes performances des troisièmes lignes Salinier et Galinier, bien seuls à surnager face aux vagues auscitaines.

DSC_0019
Ballon en mains, défense au près: le Saint Sulpicien Galiner a, malgré la défaite, réalisé une très bonne prestation.

Le RC Auch accède donc à la demi-finale du championnat de France de Fédérale 3. Auteurs d’une entame quasi parfaite dans le sillage de leur charnière Hueber – Gassiot-Bitalis, les rouge et blanc ont fait feu de tout bois, portant le jeu sur les extérieurs et exploitant les moindres ballons laissés en route par les Tarnais. Le paquet d’avants a été souverain, bien emmené par Peotta, Revishvili et Thierry. Les lignes arrières ont également régalé dans le sillage de l’expérimentée paire de centres Lagardère – Sourrouille. Au prochain tour, les joueurs du duo Grégory Menkarska – Patrick Bosque retrouveront les Dordognots de Belvès, vainqueurs de Surgères (24 – 22).

DSC_0158
Le demi de mêlée Delom a effectué une belle entrée en jeu lorsqu’il a suppléé Hueber.

Réactions

Grégory Menkarska (Entraîneur, Auch) : “Un beau match de rugby. Deux facettes pour notre équipe, à l’image de ce qu’on a fait tout au long de la saison. On alterne le bon et le moins bon: en ayant fait quasiment le plus dur en première mi-temps, tu déjoues parce que tu as la pression. On va retenir qu’on a fait 60 bonnes premières minutes, qu’on a mis en place ce qu’on fait depuis deux ans, depuis la reconstruction de ce club (…) On avait failli plusieurs fois  cette année dans le combat. On martèle aux joueurs qu’il faut être à la hauteur dans ce domaine. Je pense qu’ils l’ont compris.”

DSC_0126
Coach Menkarska donne ses dernières directives à Fossaert avant de le faire entrer en jeu.

Eric Roca (Entraîneur, Saint Sulpice): “Très déçu parce que lorsqu’on est là, on a bien sûr envie d’aller plus loin. On a tout de même fait une belle saison, on ne va pas remettre en question tout le travail effectué jusqu’ici. Si on nous avait dit qu’on jouerait un quart de finale, on aurait signé des deux mains. On est tombés sur une très belle équipe, qui a produit beaucoup de jeu. A certaines occasions, certaines décisions arbitrales les ont mis dans le sens de la marche mais cela n’enlève rien à leur victoire tout à fait méritée.”

Anthony Lagardère (Trois-quart centre, Auch): “Très belle rencontre avec deux équipes joueuses animées d’un bel état d’esprit. On a envoyé du jeu, on s’est fait plaisir, on a essayé de trouver des brèches sur les extérieurs. Une fin de match un peu plus brouillonne, mais l’essentiel reste que nous sommes en demi-finale (…) On a joué dans l’avancée grâce au travail de nos avants. Ensuite, pour nous derrière, c’est plus facile. On a scoré en étant hyper réalistes.”

DSC_0045
Lagardère (pourtant bien pris ici par Lyet) a encore une fois mis son expérience et sa vista au service du RCA.

Frédéric Gauthier (Deuxième ligne et capitaine, Saint Sulpice): “Constat difficile. On est à côté en première mi-temps. On prend beaucoup trop de points. Ensuite on joue notre va-tout en seconde mi-temps. On n’a pas à rougir de notre prestation même si cette mauvaise première demi-heure nous coûte très cher. On fait des erreurs, on est déstabilisés en défense. A ce niveau face à une très belle équipe du RCA très opportuniste, ça ne pardonne pas (…) Pas de solution, beaucoup d’approximations, en plus on faillit en défense. Du coup, à la pause, on est derrière 10 à 28. On finit à moins 16.”

DSC_0065
Capitaine Gauthier (5) a tout tenté pour endiguer la furia gersoise. En vain.

Feuille de match

A Toulouse (Stade Georges-Aybram):  Rugby Club Auch bat Rugby Club Saint Sulpice XV 45 à 29 (mi-temps: 28 à 10).

Arbitrage: M. Yannick Vals assisté de MM. Yoann Boisson et Laurent Sebat (Ligue Occitanie).

Cartons blancs: à Auch, Villeneuve (65è).
Cartons jaunes: à Auch, Joya (69è); à Saint Sulpice, Rachmann (69è).

Pour Auch: 6 essais Clauzade (9è), Minelli (15è), Sourrouille (33è), Gassiot-Bitalis (40è, 52è), Danieli (55è), 3 pénalités (20è, 26è, 43è)  et 3 transformations Vignes.

DSC_0064
Vignes a été très précieux, se montrant très précis dans ses tentatives (15 points avec un beau 6 sur 7).

Pour Saint Sulpice: 4 essais Diez (36è), Gauthier (50è), collectif (63è), Carmouze (73è), 1 pénalité (23è) et 3 transformations Bensalla.

Composition Auch: Vignes; Danieli, Sourrouille (cap), Lagardère, Minelli; Gassiot-Bitalis (o), Hueber (m); Thierry, Clauzade, Baczkowski; Soufflet, Revishvili; Janlin, Peotta, Maris.

Sur le banc: Bosque, Candelon, Joya, Villeneuve, Fossaert, Delom, Dallecarbonare.

Entraîneurs: Grégory Menkarska et Patrick Bosque.

DSC_0033
Les supporters auscitains, venus en nombre, croiseront la route de ceux de Belvès au prochain tour.

Composition Saint-Sulpice: Lyet; Pignol, Sirven Luc, Diez, Sirven Léo; Bensalla (o), Beneyton (m); Noyer, Salinier, Galinier; Gauthier (cap), Jaussely; Bazet, Galy, Marty.

Sur le banc: Tonon, Rachmann, Jaud, Zahnd, Carmouze, Carayon, Durot.

Entraîneurs: Eric Roca, Pascal Fontes et Grégory Ségur.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here