Fédérale 2 – Super Rugby dans le Lauragais entre Villefranche et Leucate

0

C’était un très gros match en perspective au stade municipal de Villefranche entre le FCV, premier de poule, qui pouvait assurer sa place de leader, et Leucate, solide dauphin (normal pour des maritimes) qui ne venait pas pour faire de la figuration dans le Lauragais. Tous les ingrédients étaient réunis pour un spectacle garanti… (par Maniac – Photos l’Ovalie de Valou).

thumbnail_Image00003
De belles envolées ce dimanche à Villefranche

C’est avec le vent dans le dos que les Leucatois donnent le coup d’envoi du match. Un ingrédient météorologique que les deux formations ont l’habitude de cotoyer. le FCV, toujours aussi joueur, enchaîne les temps de jeu dans ses 22 mètres, mais commet quelques fautes qui permettent à Leucate de mettre en place sa première attaque. Suite à un avantage donné par l’arbitre, le demi d’ouverture visiteur ajuste un coup de pied rasant, Pujol suit parfaitement et s’en va inscrire le premier essai du match, transformé par Baron (0-7, 4ième). Sur le renvoi les Villefranchois mettent la main sur le ballon pour enchaîner les temps de jeu et bénéficier de trois pénalités consécutives à 5 mètres de la ligne. Les ballons portés ne donnent rien, mais sur un renversement, le demi de mêlée local envoie le talonneur Pradalié finir le coup et débloquer le compteur point du FCV (5-7 ; 10ième).

Ce match démarre tambour battant, le chassé croisé entre les deux équipes vient de commencer. Sur le renvoi suivant, les visiteurs conservent le ballon dans le camp adverse et après plusieurs temps de jeu, l’ailier Cadenat trouve la clé pour inscrire le deuxième essai des siens, transformé par Baron (5-14, 18ième). Au tour de Villefranche de confisquer le ballon et de bien enchaîner dans le camp audois, Leucate est mis à la faute et se retrouve en infériorité numérique. Sur un énième temps de jeu, c’est le pilier Yoann Rayssac qui décale parfaitement Mignonat en bout de ligne pour permettre au FCV de recoller, essai transformé par Bugeat (12-14 ; 22ième). Le buteur lauragais donne l’avantage aux siens quatre minutes plus tard (15-14 ; 26ième). Un avantage de courte durée puisque Baron réplique presque aussitôt (15-17 ; 29ième). Leucate semble plus réaliste en cette fin de mi-temps, et sur un ballon perdu par Villefranche l’ailier Cadenat, encore lui, poursuit au pied et inscrit un nouvel essai (15-22 : 30ième). Mauvais temps pour le FCV qui perd pendant 10 minutes son pilier Bergada, pris par la patrouille suite à un maul écroulé. Baron ne se fait pas prier pour donner 10 points d’avance à Leucate à la mi-temps (15-25 ; 40ième). Et quelle mi-temps !

Au retour des vestiaires, les joueurs se réchauffent comme ils peuvent avec une petite poêlée de châtaigne, excellent pour se tenir chaud avec ce temps hivernal. Cette petite altercation va tout de même envoyer A. Rayssac et Lauret se refroidir définitivement (44ième). Le FCV va se remettre sur les bons rails, et Bugeat d’inscrire deux pénalités (21-25 ; 50ième). Villefranche va même reprendre les devants, en inscrivant un essai grâce au centre Anderhalt suite à de nombreux temps de jeu, Bugeat transforme, les Hauts-garonnais reprennent l’avantage (28-25 ; 55ième). Mais Leucate ne veut rien lâcher dans cette partie, et sur une prise en milieu de terrain, le centre remplaçant Monié, transperce le rideau Villefranchois et s’en va en solitaire inscrire le quatrième essai audois, Baron enquille les deux points de la transformation (28-32 ; 62ième).

A moins d’un quart d’heure de la fin, on se dit que cet essai peut propulser Leucate vers une victoire marquante chez le leader. Mais ce dernier ne l’est pas par hasard. Une pénalité convertie par Alasset, ramène l’écart à un petit point(31-32 ; 65ième). Puis grâce à ses avants qui enchaînent dans le bon tempo. Les temps de jeu se multiplient, et suite à une mêlée, le seconde ligne Mathieu Julien est propulsé dans l’en-but adverse. Alasset transfome (38-32 ; 73ième). Un avantage de 6 points que Villefranche de Lauragais va conserver jusqu’au coup de sifflet final d’un match haletant de bout en bout.

Une victoire importante pour le leader qui consolide ainsi sa première place dans cette première partie de championnat, avant de se rendre à Millau, son nouveau dauphin (vainqueur du FCTT, voir article par ailleurs). Un déplacement sans réelle pression, si cee n’est de prendre et donner du plaisir comme ils l’ont fait dimanche devant leurs supporters. Leucate, de son côté, auteur d’un très bon match, devra se contenter d’un point de bonus défensif, méritoire malgré tout. Les Maritimes recevront Castelnaudary ce dimanche pour terminer cette phase aller par une victoire, et continuer à regarder vers le haut du classement.

thumbnail_Image00006
Mathieu Julien, casque rouge, vient d’inscrire l’essai victorieux pour le FCV

Réactions :

Julien Sidobre (co-entraîneur – FCV) : Un match de haut de tableau qui correspondait à un match de phase finale opposant un 1er au second. J’ai dit aux joueurs avant le match qu’ils avaient mérité, grâce à leurs bonnes prestations, de jouer une finale à domicile de la phase aller. Dès l’entame de match, avec le vent, Leucate nous a mis une bonne pression défensive dans notre camp et a bien contré nos attaques, nous avons couru après le score quasiment tout le match, avec même dix points de retard à la mi-temps. Nous avons quand même su revenir à chaque fois pour rester au contact. Les joueurs ont su adapter le jeu et fait preuve de maîtrise pour remporter ce match. 4 essais de chaque côté, avec aussi des avants finisseurs, 3 essais sur 4. Nous terminerons premiers de cette phase aller. Nous passerons les fêtes au chaud quoiqu’il arrive.

Mathieu Siro (co-entraîneur Leucate) : Nous perdons ce match au début de la seconde période, à cause d’erreurs techniques, qui font recoller Villefranche petit à petit, alors que l’on menait de dix points. Nous avons manqué d’un peu de patience aussi, et un peu de maîtrise sur des petits détails, comme sur des sorties de camp imprécises ou du jeu semi long sans récupérer le ballon derrière. A l’image de notre dernière action, qui prouve qu’on ne maîtrise pas totalement notre rugby. Il va falloir rebondir maintenant, car il y a eu de la casse, et la fatigue est là aussi. Il ne faut pas galvauder la dernière rencontre, lors du derby contre Castelnaudary, pour ne pas rester sur cette frustration.

Yoann Rayssac (pilier – FCV) : Ce match de haut de tableau a tenu toutes ses promesses. Le premier 1/4 d’heure a été positif pour les visiteurs. On est mal rentré dans notre match. Notre première mi temps a été en dents de scie. On rentre avec un retard de 10 points à la mi temps. Au retour du vestiaire un “fait de match” nous a remis dans le match. La seconde mi temps a été plus en notre faveur. Les deux équipes se sont livrées et rendues coup pour coup. On reste leader avant la trêve de noël et l’essentiel est assuré. Félicitations à toute l’équipe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here