Fédérale 2 – Saint-Girons-Auch, tapis rouge après le tapis vert

1

En ouverture de la saison, Saint-Girons était venu à bout d’Auch (27-25). Un résultat invalidé par la Commission des Épreuves (pour non-respect des dix minutes réglementaires d’exclusion d’un joueur local sorti sur carton jaune), obligeant tous les acteurs à se retrouver à quelques jours de Noël. Ce match a donc cristallisé bon nombre d’attentions depuis l’annonce de sa réédition ce 22 décembre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a déplacé la foule des très grands jours. L’initiative de reverser les entrées à l’association “Ferrasse” était donc une première victoire pour les dirigeants locaux. La deuxième, tout aussi importante, devait venir du terrain. Avant de découvrir le résumé de ce “rematch”, soulignons tout de suite l’extrême correction des débats sur le terrain, ainsi qu’en tribunes. Le Couserans était à l’unisson derrière ses protégés (3 000 supporters), mais l’esprit rugby a prédominé, jusqu’au bout du suspense… (résumé par Bixent, photos Pascal Villalba)

Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (14)
Les maillots ne sont pas encore recouverts de boue en début de partie

Juste avant le coup d’envoi, la tribune principale entamait son hymne “Le Refuge”, digne des plus beaux “Vino Griego” Bayonnais. Sous un ciel couvert, et un sur un terrain boueux, les acteurs entrent en pataugeant. Mais malgré ces conditions difficiles, les Saint-Gironais ne renient pas les préceptes de leur jeu de mouvement. Dès le coup d’envoi, ils font vivre le ballon, mais un en avant en bout de ligne les prive d’une entame parfaite. Sur la mêlée qui suit, une 89 d’école permet aux Auscitains de lancer leur première offensive, qui se terminera à cinq petits mètres de l’embut local. Le ton est donné ! La défense agressive du Sporting est récompensée d’une pénalité, mais retournée pour un (mini) geste d’humeur. Pénalité pour Auch que convertit Briscadieu (0-3).

Les Saint gironnais réinvestissent le camp auscitain, mais les conditions se dégradent autant que les velléités locales, sur un terrain peu propice aux envolées. On enchaîne les touches et les mêlées. Auch se met à la faute, Lazerges ne se prive pas pour ramener les siens à hauteur (3-3, 10′). Sur le renvoi, bonne réception des locaux, l’excellent troisième ligne aile local Augistrou (auteur d’un match dantesque), transperce le premier rideau. L’action débouchera finalement sur une nouvelle pénalité, réussie (6-3, 14ème). On sent les Vert et Noir animés d’une volonté de jouer permanente, mais le ballon glissant rend les enchaînements difficiles. Lorsqu’ils le tiennent un peu, les Auscitains se mettent vite à la faute. Lazerges en profite pour rajouter trois points de plus (9-3, 18′)

Auch se rebiffe et investit le camp ariégeois. Durant cinq minutes, les Gersois balayent le terrain, les Saint Gironnais s’arc-boutent en défense qui, à l’inverse de certains vêtements, reste imperméable. Ils récupèrent même une mêlée qui débouche sur une pénalité pour… Auch. Briscadieu réduit la marque (9-6, 23ème). Le renvoi est bien négocié par les locaux qui gagnent une touche aux 35 mètres adverses. On demande un ballon sec et propre pour jouer la touche. Relation de cause à effet ou pas, s’en suit un ballon porté et une attaque en première main qui va à dame. Du bord de touche, Lazerges ne transforme pas mais Saint-Gi vient de faire lever la foule (14-6, 26ème).

Auch ne s’en laisse pas conter pour autant, remet la main sur le ballon, et enchaîne les ballons portés. Ceux-ci sont bien défendus par les Lions du Couserans, qui parviennent même à se dégager suite à une relance du pilier Garcia, rappelant aux plus de vingt ans les grandes heures d’un certain Christian Califano. Un dernier déboulé de l’ailier local est arrêté à 5m de l’en-but visiteur. Le score en restera à 14-6, le temps pour chacun des acteurs d’aller se reposer.

Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (10)

Du suspense, de la boue, et une belle attitude…

Durant la pause, les météorologues avertis avaient annoncé que le temps allait se dégrader. Une fois n’est pas coutume, ils ont eu raison. La pluie et le vent ont fait leur apparition. Les vingt premières minutes du second acte sont à l’avantage d’Auch, qui domine, mais sans marquer le moindre point. La conquête est efficace mais une faute ou une maladresse annihile chaque groupé-pénétrant. Sur un ballon récupéré en touche, Auch obtient quand même une mêlée aux 25 mètres Saint Gironnais. Une belle combinaison envoie André derrière la ligne. Essai transformé, 14-13 à l’heure de jeu. On commence à trembler dans les tribunes, et pas que de froid.

Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (20)
Dominateurs en conquête les Gersois

Les vingt dernières minutes ressemblent à une partie d’échecs, dominée par les coups de pied d’occupation sur un terrain devenu patinoire boueuse. Saint-Girons joue à contre emploi, et Auch continue de dominer les phases de conquête. Une véritable moisson en touche, mais toujours stérile, la faute à… des fautes de mains. Le jeu se cantonne entre les 30 mètres de chaque équipe, Saint-Girons gère sans coup férir. Une dernière touche gagnée par Auch offrira une dernière cartouche… qui restera vaine, une de plus. Saint-Girons s’impose donc pour la 2ème fois à domicile face à Auch. Les locaux ont fait preuve de vaillance et d’adaptation pour plus occuper le terrain devenu peu propice aux grandes envolées. Auch a dominé la conquête sans jamais faire fructifier ses nombreuses cartouches. Un match joué dans un excellent état d’esprit, avec une mention spéciale au capitaine auscitain, Sourrouille, venu dire un mot sympa à ses adversaires du jour. L’esprit rugby en somme. Celui que tant de personnes avaient pointé du doigt à cause de cette réserve, qui rapporte comme lors du match de septembre, 4 points aux vainqueurs (sans le bonus offensif cette fois), un bonus défensif aux vaincus… mais une belle recette pour la Fondation Ferrasse. Tout est bien qui finit bien entre deux clubs historiques, qui se retrouveront le 19 janvier prochain pour le match retour au Stade Fouroux. Tapis rouge après le tapis vert donc…

Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (5)
Belle communion, habituelle entre le public et son équipe

Réactions

Gregory MENKARSKA (entraîneur Auch) : “Dans un contexte spécial et par un temps compliqué, sur un terrain boueux, félicitations à Saint Girons”

Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (6)
Greg Menkarska peu bavard à la fin du match, mais qui a eu le mérité de souligner la performance de ses adversaires

Lionel HEYMANS (entraîneur Saint Girons) : ” Content de la victoire. Quand on a vu le terrain ce matin, j’avoue que ce n’était vraiment pas l’idéal pour nous. Cela nous a rappelé des mauvais souvenirs, un match contre Rieumes qu’on avait joué quand on était montés en fédérale 3, et qui nous a presque précipités dans la redescente. Des conditions très compliquées donc, un terrain presque injouable, mais on y a mis beaucoup de cœur, on marque un bel essai, on aurait peut être dû en marquer un avant la mi-temps qui je pense aurait peut être changer le cours du match, on aurait peut être moins souffert. On prend un très bel essai aussi. On restera sur l’idée que ce match n’aurait jamais du être rejoué… D’ailleurs, ce grand bonhomme qu’ils ont comme capitaine, Aurélien Sourrouille, est venu sur le terrain nous dire que ce match n’aurait jamais du être rejoué, que les joueurs ne comprenaient pas ça non plus. C’est une injustice, on en a comblé une partie en gagnant mais on aura vraiment comblé cette injustice en allant faire un grand match à Auch. J’espère qu’on arrivera à le faire. Il fallait gagner, on y a mis beaucoup de cœur je le répète, avec des jeunes nés en 1999 en 1ère ligne. Le but c’était de gagner, c’est fait.”

Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (8)
Lionel Heymans a déjà son regard tourné vers les prochains matchs, dont le retour en terre gersoise le 19 janvier prochain

Feuille de match

SAINT-GIRONS SC 14- RC AUCH 13 (M-T :14-6).
Arbitre de champ : M. Pierre Puharre. Juges de touche : MM. Gérard Salles et Norbert Roche. Représentant fédéral RF1 : M. Henri Tarraube. Représentant fédéral RF2 : M. André Desbets. Délégué sécurité : M. Jocelyn Brousse.

Pour SaintGirons : 1 essai de Duba (26e) et 3 pénalités de Lazerges (10e, 12e, 18e)

Pour Auch: 1 essai d’André (59e); 1 transformation et 2 pénalités (3e, 23e) de Briscadieu

SAINT-GIRONS SC : Estaque P., Incamps, Garcia; Estaque J., Pujol; Rietbroek Th., Augistrou, Maurette; Lazerges (m; cap.), Caubère (o); Lacroix, Bocchèse, Durrieu, Duba; Oronos. Remplaçants: Gomez, Pons, Seille, Llense, Roudier, Antras, Bonzom.
Cartons blancs: Augistrou (43e), Roudière (53e)

RC AUCH : Candelon, Bosque, Capdeville; Janclin, Lacroix; Fossaert, Clauzade, Thierry; Briscadieu (m), Gassiotbitalis (o); Huertas, André, Sourrouille (cap.), Vignes; Lagarde. Remplaçants: Paquier, Maris, Trauth M., Debets, Dalle Carbonare, Hueber, Riva.
Carton jaune: Thierry (36e).


Photos du match

Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (25)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (25)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (23)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (23)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (22)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (22)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (21)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (21)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (19)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (19)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (18)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (18)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (15)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (15)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (17)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (17)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (2)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (2)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (3)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (3)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (4)
Saint Girons Auch décembre 2019 ©Pascal Villalba (4)

1 COMMENTAIRE

  1. Sans polémiquer, les St-Gironnais méritaient la victoire. Après le beau geste de St-Girons pour la fondation Ferrasse, bonne réaction du capitaine du RC Auch vis à vis de leur adversaire du jour. Tout est bien qui finit bien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here