Fédérale 2 – L’Isle-Jourdain et Villefranche de Lauragais au coude à coude

0

Ce weekend débutaient les 16è de finale du championnat de France de Fédérale 2. Lors d’un match aller alléchant, l’Union Sportive Lisloise recevait le Football Club Villefranchois. Les Gersois (63 points, 3è de la poule 6) avaient à coeur de bien figurer devant leur nombreux public et de montrer que leurs bons résultats lors de la phase régulière (14 victoires, dont 10 à domicile) ne devaient rien au hasard. Pour sa part, le “FéCéVé” (72 points, 2è de la poule 5) avait lui aussi réalisé une superbe phase de poules (compilant notamment 4 succès plus un match nul hors de ses bases) et comptait certainement réussir un “coup” afin de conserver toutes ses chances de qualification pour le match retour sur ses terres… (Par Marco Matabiau/ Photos Christian “Farmer” Cazalis).

FB_IMG_1525685057355
Le public villefranchois  avait fait le déplacement en masse pour ce match aller (Photo Christian Cazalis).

Malgré la chaleur écrasante, les deux équipes entamaient la rencontre pied au plancher. Si l’ouvreur gersois Bouisset échouait dans sa tentative de drop (2è), il ne manquait pas, suite à une faute au sol des visiteurs, sa seconde opportunité pour ouvrir le score sur une pénalité des 40 mètres (3 – 0, 5è). Villefranche répliquait dans la foulée : sur un ballon porté, le pack sang et or se mettait à la faute et Sauvage égalisait (3 – 3, 7è). Le même Sauvage avait l’occasion de doubler la mise après une belle action initiée côté gauche par un débordement de l’ailier Melliès, mais il ratait la cible (10è). Ce sont au contraire les Lislois qui allaient inscrire le premier essai de la rencontre. Arty “Mc Fly” chipait un ballon et le contre s’organisait. Après un point de fixation rapide, le demi de mêlée s’engageait côté gauche, feintait la passe et prenait l’intervalle. Repris, il servait dans sa chute Berder, venu se porter à hauteur. L’ailier faisait alors parler sa pointe de vitesse pour déposer tout son monde et filer sous les perches. Bouisset transformait (10 – 3, 13è).

FB_IMG_1525685204203
Arty a intercepté: il va offrir le premier essai du match à son ailier Berder (Photo Christian Cazalis).

Piqués au vif, les Villefranchois accéléraient : ils revenaient d’abord au score sur un essai en force de leur pilier Pradalié (10 – 10, 19è) avant de prendre l’avantage quelques instants plus tard. Sur un touche rapidement déviée, Sauvage trouvait Alasset à hauteur. Ce dernier franchissait et servait Allabert au cordeau. Le demi de mêlée récupérait le cuir d’une main, s’arrachait sur 20 mètres et pointait en-but. Sauvage réussissait la transformation (17 – 10, 23è). A la demi-heure de jeu, L’Isle perdait Arty sur blessure (genou). Il était remplacé par De Redon. Loin de se montrer abattus, les hommes de Stéphane Bohn et Yannick Lafforgue continuaient d’envoyer du jeu vers l’extérieur.

A la 35è, Bouisset allongeait sur Salciccia, venu se proposer dans la ligne sur une course rentrante. D’une superbe chistera, l’arrière prolongeait jusqu’à Andreu. Le centre gersois cadrait alors le dernier défenseur pour un essai imparable, mais Berder laissait échapper le ballon à quelques encablures de la terre promise. L’Isle Jourdain continuait de dominer cette fin de premier acte, Pinarello, Chabbert et Redonnet réussissant à nouveau un bel enchaînement côté droit (40è), mais plus rien n’était inscrit jusqu’à la pause.

FB_IMG_1525685197942
A l’image du pilier Rayssac, les avants du FCV se sont souvent impliqués dans le jeu courant (Photo Christian Cazalis).

Villefranche domine, L’Isle n’abdique pas…

Peu après les citrons, les Lislois maintenaient la pression et obtenaient une mêlée à cinq mètres. A la sortie de celle-ci, Teyssier et De Redon négociaient parfaitement une “89” qui envoyait le jeune demi de mêlée derrière la ligne. Bouisset transformait pour remettre tout le monde à égalité (17 – 17, 44è). Les équipes se rendaient coup pour coup, et “Villeuf” se montrait à nouveau pragmatique. Sur une mêlée dans les trente mètres adverses, Mignonat (entré en lieu et place de Rayssac) éjectait pour Allabert. Le capitaine villefranchois décalait Melliès, replacé à l’aile, qui s’arrachait pour aller inscrire le troisième essai de siens (22 – 17, 54è).

FB_IMG_1525685302215
Le centre lislois Pinarello tente de prendre à revers la ligne de défense lauragaise (Photo Christian CAZALIS).

Les joueurs de Julien Sidobre et Stéphane Melliès paraissaient avoir le match en mains. C’était mal connaître la résilience des Gersois. Le FCV héritait d’une pénalité dans son camp mais elle était retournée, l’arbitre de la rencontre sanctionnant un geste d’énervement. Les Lislois optaient pour la pénal touche. Bien leur en prenait puisque le maul organisé après une superbe prise à deux mains finissait derrière la ligne (22 – 22, 72è). Sentant pourtant la victoire à sa portée, le “FéCéVé” appuyait de nouveau sur l’accélérateur. Néanmoins, tantôt les Gersois faisaient le dos rond et se dégageaient par Salciccia (74è), tantôt le buteur Bugeat, entré pour remplacer Sauvage, échouait des 25 mètres en bonne position (77è). Dans les arrêts de jeu, après un bel enchaînement autour de Redonnet et Bardet, L’Isle avait la balle de match, mais la lointaine tentative de pénalité de Bouisset fuyait les barres (80è + 3).

  • FB_IMG_1525685313633
    Sur ce maul porté les avants lislois vont inscrire l’essai de l’égalisation (Photo Christian Cazalis).

Les deux équipes se séparaient donc sur un résultat nul 22 partout. Les Villefranchois ont pourtant longtemps semblé en mesure de l’emporter dans le sillage de leur charnière Allabert – Sauvage mais ils n’ont pas su, dans leurs temps forts, mettre les Gersois à distance. Outre la paire de demis, citons les frères Melliès, auteurs d’actions d’éclat tout en vitesse, ainsi que le seconde ligne Nunez, très actif dans le jeu courant. De leur côté, les Lislois ont beaucoup subi lors du premier acte, rendant très souvent les ballons au pied, avant de saisir leur chance, optant pour un jeu porté vers les ailes. Au prix d’une fin de match plus à leur avantage, ils auraient même pu l’emporter. Signalons les performances du troisième ligne Bardet, toujours aussi précieux tant en attaque qu’en défense, du centre Andreu, dont la vitesse et les crochets ont souvent affolé la défense lauragaise, et du jeune demi de mêlée De Redon, entré à la demi-heure et bel animateur du jeu lislois. Après 80 minutes d’un intense combat, la place en huitièmes de finale se jouera donc sur un match au stade municipal de Villefranche.

FB_IMG_1525685293043
Allabert a animé le jeu des siens de façon magistrale (Photo Christian Cazalis).

Réactions

Yannick Lafforgue (Entraîneur, L’Isle Jourdain) : “En première période, on a été un petit peu dans le formol. On a mal débuté. On s’est vraiment mis dans le match en fin de première mi-temps. Le jeu a été un peu plus équilibré. Après, chapeau à cette équipe de Villefranche. C’est une grosse écurie. Ils ne se sont pas affolés, ils ont envoyé du jeu. Nous, on a senti qu’on avait un peu moins d’expérience dans ces phases finales. On finit sur un match nul. C’est donc du 50/50. On va tout donner au retour pour passer même si ce sera très compliqué chez eux. J’ai quelques regrets en fin de partie. Des décisions un peu litigieuses aussi. Je n’aime pas avoir de regrets. Maintenant, rendez-vous au match retour.”

FB_IMG_1525685272270
Les coachs lislois Yannick Lafforgue (au premier plan) et Stéphane Bohn devront préparer leurs joueurs au mieux pour le difficile match retour (Photo Christian Cazalis).

Stéphane Melliès (Entraîneur, Villefranche) : “Un partout. Balle au centre. Tout va se jouer sur le match retour chez nous. On savait que L’Isle avait une belle équipe et on n’a pas été déçus. Ils ont joué avec leurs armes. Ils ont envoyé les ballons, nous aussi. Chacun a eu ses temps forts et ses temps faibles. Chacun a marqué sur ses temps forts (…) Un match se joue souvent sur des détails. Sur nos temps forts, on aurait pu marquer, on ne l’a pas fait. Ils ont été dans la même situation. On va peaufiner, bien regarder la vidéo pour améliorer ça. On peut les craindre puisqu’ils n’ont rien à perdre sur le match retour.”

Morgan Bouisset (Demi d’ouverture, L’Isle Jourdain) : “Un peu frustrant. On s’est créés les occasions de prendre un peu le large avant le match retour. La moindre faute ne pardonne pas face à une telle équipe. On fait une faute dans notre camp, on prend un essai derrière. On a heureusement réussi à revenir. Match nul, balle au centre, rendez-vous à Villefranche (…) On avait vu quelques vidéos de leurs matchs. On avait remarqué qu’ils défendaient assez serré. On a donc essayé de les déborder sur l’extérieur. J’espère que ça passera au match retour.”

FB_IMG_1525685171209
L’ouvreur lislois Bouisset se montrait plutôt optimiste au terme de la rencontre (Photo Christian Cazalis).

Mathieu Julien (Deuxième ligne, Villefranche) : “Match difficile. On s’y attendait. On est venus en terre gersoise pour surtout limiter la casse, notre objectif était vraiment de faire un bon match aller pour préparer le match retour plus sereinement. On récupère les deux points du match nul. C’était important pour nous. Il ne fallait surtout pas perdre. Du coup on est en ballotage favorable pour la semaine prochaine même si rien n’est joué face à ces Gersois. Il nous reste une semaine pour bien préparer cette rencontre, et faire le maximum pour passer ce tour.”

FB_IMG_1525685224360
Mathieu Julien (casqué) et son  compère de la deuxième ligne Nunez, ont tous deux réalisé une très grosse performance (Photo Christian Cazalis).

Feuille de match

A L’Isle Jourdain (Stade Fernand-Lapalu): Union Sportive Lisloise et Football Club Villefranchois font match nul 22 à 22 (mi-temps: 17 à 10 pour Villefranche)

Arbitrage: M. Vincent Thouron assisté de MM. Sébastien Crussière et David Julien (Comité Périgord Agenais).

Pour L’Isle Jourdain: 3 essais Berder (13è), De Redon (44è), collectif (72è), 1 pénalité (5è) et deux transformations Bouisset.

Pour Villefranche: 3 essais Pradalié (19è), Allabert (23è), Melliès N. (54è), 1 pénalité (7è) et deux transformations Sauvage.

Composition L’Isle Jourdain: Salciccia; Redonnet, Andreu, Pinarello, Berder; Bouisset (o), Arty (m); Teyssier, Bardet, Chabbert; Rowling (cap), Ducasse; Favre, Michalak, Varlet.

Sur le banc: Belotti, Albinet, Lahille, Biso, Estaque, De Redon, Comeres.

Entraîneurs: Stéphane Bohn et Yannick Lafforgue.

Composition Villefranche: Barrau; Melliès Y., Courthieu, Melliès N., Alasset; Sauvage (o), Allabert (m, cap) ; Rayssac A., Blache, Lafon; Julien, Nunez; Rayssac Y., Sanchez, Pradalié.

Sur le banc: Coustel, Torrent, Hoarau, Mignonat, Nerocan, Anderhalt, Bugeat.

Entraîneurs: Julien Sidobre et Stéphane Melliès.

 

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here