Fédérale 2 – Levézou Ségala s’offre Decazeville, le derby et de l’espoir

0

Il y avait foule derrière les mains courantes pourtant gelées de Cassagnes-Bégonhès pour assister au derby entre Levézou Ségala, avant dernier et dans l’obligation de gagner pour espérer encore jouer le maintien, et Decazeville, qui se devait de prendre des points pour accrocher le wagon des qualifiables…(photos S. Murat)

levezou decazeville 01 17 murat (2)
Symbole de cette partie, les avants de Levézou mettent à mal ceux du Sporting (photo Sébastien Murat)

Et Levézou Ségala a mis les ingrédients nécessaires pour remporter ce match hautement important pour le club. Un deuxième succès acquis grâce à cinq pénalités réussies par Valentin Rigal, et deux essais collectifs, grâce à des ballons portés performants, transformés par ce même Rigal, portant le score final à 29-8. Un match sans grand relief, mais seul le résultat comptait. Un résultat qui permet au LSA de ne plus être relégable et qui d’aborder la dernière ligne droite avec un moral regonflé à bloc. En revanche pour Decazeville, les espoirs d’une qualification se sont envolés. Germain Portero le capitaine decazevillois avouait ne pas comprendre ce non match de son équipe : “Le résultat n’est pas à la hauteur de nos attentes, on avait bien préparé ce match, on voulait réaliser un coup ici pour bien commencer l’année. L’équipe n’a pas eu un bon comportement dans le sens où on a manqué d’agressivité. On a donc commis trop de faute par la suite, on a totalement déjoué, on a manqué de vitesse dans le jeu. Tout cela s’est beaucoup ressentit en deuxième mi-temps. Ca n’enlève rien à la victoire de Lévézou qui a joué sur ces points forts et qui a réalisé un bon match. C’est frustrant car on avait beaucoup travaillé et il est donc difficile à chaud de trouver des réponses à ce non match de notre part.”

Damien Rey, 3ème ligne et capitaine du LSA avait quant à lui, une idée sur les clés du succès de son équipe : “Il faut d’abord féliciter le staff qui avait axé la préparation physique sur ce match, ce qui a fait la différence je pense. Malgré le froid, ce fut une très belle fête du rugby aveyronnais, avec en prime, cette victoire qui fait énormément de bien au moral. Le match a été engagé, et les ces quatre points sont mérités. Ils viennent récompenser l’investissement tant pour les joueurs, que pour les dirigeants et les bénévoles qui oeuvrent autour du club.”

Le déplacement de ce week-end à Casteljaloux s’annonce tout aussi important face à un concurrent direct au maintien, les deux équipes étant à égalité parfait au classement.

Pour Eric Viarouge, co-entraîneur de Decazeville, c’était la soupe à la grimace, mais avec une analyse lucide : « Forcément déçu du résultat, parce qu’on était venus avec des intentions et on repart avec une valise, ça fait mal à la tête. Elle fait d’autant plus mal cette défaite qu’on avait bien travaillé cette semaine. Le problème c’est qu’on est sorti du match en seconde mi-temps, avec trop de petites fautes, comme des ballons tombés, des touches non trouvées, on a trop surjoué, pas assez de simplicité dans notre jeu. Tout ça mis bout à bout nous a fait perdre le fil du match. Et ça c’est ressenti dans l’engagement, c’était un derby, il fallait y être a 200% et ça n’a pas était notre cas. C’est dommage, on était capable de faire un résultat, on l’a vu avec la première mi-temps, on collait au score et tout était faisable. Surtout que les conditions étaient bonnes, il faisait froid mais pas de boue, pas de pluie, tous les feux étaient au vert. Mais on a péché dans l’engagement et un derby se gagne dans l’envie. Cette phrase résume totalement le match. »

Un avis partagé par son président, Jean-Luc Delaneau, qui avait appris peu de temps avant qu’il ne serait plus à la tête du club la saison prochaine : “Avant tout je tiens à féliciter l’équipe de Lévézou Ségala, qui a fait un bon match, qui a mis beaucoup d’intensité dans ce match qui ressemblait à un match de survie. On a pris une belle leçon, autant dans l’agressivité, dans le défi physique que dans le jeu, on a sombré collectivement. C’est dommage car on s’était préparé toute la semaine pour une victoire et bien commencer l’année, c’est un match à oublier, il faut se remettre en cause, pour ne pas sombrer lors du déplacement de la semaine prochaine à Begerac.”

levezou decazeville 01 17 murat (1)
Decazeville a espéré en première période, mais la seconde lui sera fatale. la fin de saison s’annonce morose (photo Sébastien Murat)

Propos recueillis par Paul C. et Clément G.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here