Fédérale 2 – Le FCTT dompte le vent, la pluie… et Balma

0

En poule 6 de Fédérale 2 se tenait ce dimanche une rencontre à priori déséquilibrée. A la maison, le FCTT (3è, 50 points), qui venait de subir un coup d’arrêt à Morlàas (défaite 8-19), souhaitait se relancer dans la course aux deux premières places. L’adversaire du jour, le Balma Olympique Rugby Club (10è, 26 points), restait sur une série peu enviable de six défaites et flirtait dangereusement avec la zone de relégation. Deux équipes dont les objectifs diamétralement opposés donnaient une saveur encore plus particulière à ce derby… (par Marco Matabiau/ Photos Sylvie Tiné).

Les deux équipes entraient rapidement dans la rencontre et les contacts se faisaient immédiatement sentir, à l’image de cette première collision entre le capitaine toulousain Suchaud et Jouve. Balma se voyait très vite privé de son pilier Rendour, touché à la tête et sorti avec un œuf taille XL en plein milieu du front (3è). Un rude combat opposait les deux paquets d’avants, et c’est celui du FCTT qui se mettait le premier en valeur sur un maul porté d’une trentaine de mètres. La pénalité récoltée en bonne position n’était néanmoins pas convertie par Baron (9è). Face au vent violent, les Toulousains insistaient au près. Cela allait payer: après une prise en touche de Suchaud, une nouvelle “cocotte” faisait des dégâts et le troisième ligne Fadel s’extirpait de la masse pour ouvrir le score. Avec l’aide du poteau gauche, Baron transformait (7 – 0, 19è).

FCTT
Bien soutenu par son compère de la seconde ligne Rabaj, Raturat s’apprête à défier Perez et Gros Desormeaux (Photo Sylvie Tiné).

Balma réagissait, dynamisait et investissait le camp des locaux. Après un premier échec des 35 mètres (24è), Vernezoul réduisait l’écart des 15 mètres en face (7 – 3, 26è). Aux alentours de  la demi-heure de jeu, le centre balmanais Perez perçait et trouvait son capitaine Sanda au relais. L’action rebondissait jusqu’à Boué. Cependant, l’arrière se faisait reprendre à quelques centimètres de l’en-but. Les Toulousains se mettaient à la faute, mais Vernezoul ratait à nouveau la cible. Alors que les visiteurs semblaient mieux terminer la période qu’ils ne l’avaient débutée, et ce malgré un nouvel échec de Vernezoul (40è), ce sont les violet et blanc qui remettaient la main sur le ballon dans les arrêts de jeu: au terme d’un bel échange côté gauche avec son ailier Mankuka, l’arrière Retegui était repris tout près de la ligne. Balma se faisait néanmoins pénaliser. Le FCTT choisissait la pénal touche à 5 mètres. Bourmaleau trouvait l’omniprésent Suchaud qui, à peine retombé, donnait en pivot à Raturat, lancé petit côté. Le seconde ligne propulsait alors ses 120 kilos (de son propre aveu) derrière la ligne (12 – 3, 40è + 5). M. Leroy sifflait ensuite la pause citrons.

IMG_8899
Les mauls portés des avants toulousains ont souvent fait mal aux Balmanais (Photos Sylvie Tiné).

Balma perd pied, le FCTT déroule…

On aurait bien aimé entendre le discours des entraîneurs toulousains dans les vestiaires, car leurs joueurs revenaient sur la pelouse transfigurés. Ils attaquaient ce second acte pied au plancher et ne tardaient pas à concrétiser leur domination: après un lancement orchestré côté droit par les centres Quarendon et Bary, Tchouta faisait avancer son équipe sur le retour, puis le ballon rebondissait jusqu’à l’aile avant qu’Allard, venu au soutien intérieur, n’hérite du ballon. Le rideau franchi, il effaçait le dernier défenseur et inscrivait le troisième essai des siens (17 – 3, 44è). Les affaires balmanaises ne s’arrangeaient guère: Boué écopait d’un carton blanc après une percée de l’intenable Tchouta (50è). Sur la pénal touche qui suivait, le pack toulousain faisait exploser son vis-à-vis et terminait dans l’en-but. Baron rajoutait les deux points de la transformation (24 – 3, 51è).

Tchouta
Tchouta échappe de peu à la cuillère de Demasi. Cette percée amènera le quatrième essai du FCTT (Photo Sylvie Tiné).

Le FCTT faisait tourner son effectif: Harambillet entrait à l’arrière et le demi de mêlée Torres était suppléé par Retegui. Le jeune Toulousain clôturait d’ailleurs le score: après une belle action côté droit, le très actif Fadel venait au relais et mettait la défense balmanaise sur le reculoir. Retegui en profitait pour se faufiler au ras du ruck et inscrire le cinquième essai de son équipe (29 – 3, 72è). Le score était bien lourd pour Balma, incapable de franchir le rideau défensif toulousain. Cela avait pour effet d’énerver certains joueurs rouge et blanc, dont Vernezoul, pourtant pas un habitué de ce genre de comportement. La rencontre se terminait dans une certaine confusion, le Toulousain Boudoya recevant même un carton blanc dans les arrêts de jeu (80è + 1). M. Leroy mettait ensuite un terme à ce derby.

dav
Dans des conditions difficiles, la bataille des rucks a été des plus féroces.

L’écart au score reflète certes la domination sans partage des Toulousains mais apparaît tout de même un peu lourd pour les Balmanais. Ces derniers avaient bien débuté la rencontre mais ont manqué le coche à certains moments-clés du match. Les habituels meneurs de jeu (Vernezoul et Cassas) n’étaient pas dans leur meilleur jour. Qui plus est, la puissance et l’organisation défensive toulousaines ont eu raison des velléités des hommes de Bastien Bourdette et Gérard Bouisset. On notera néanmoins que les troisièmes lignes Sanda (offensivement) et Jouve (défensivement) se sont dépensés sans compter et que le trois-quart centre Carcano a, grâce à sa puissance et à sa force de pénétration, réussi en quelques rares occasions à déstabiliser le rideau défensif adverse, notamment en première période. Avec cette septième défaite de rang, Balma voit revenir Casteljaloux, vainqueur à Lourdes (16 – 3), à égalité de points. La réception de Tournefeuille lors de la prochaine journée s’annonce d’ores et déjà capitale.

dav
Bien “lifté” ici par ses coéquipiers, Jouve a été l’un des seuls Balmanais à surnager.

Pour sa part, le FCTT a su, face au vent, faire le dos rond dans le premier acte avant de se détacher inexorablement lors du second. Les Toulousains ont su scorer des points aux moments importants de la rencontre. Les avants ont bien entendu pris une part prépondérante dans ce succès. Mentions spéciales pour Rabaj (habituel troisième ligne, replacé en seconde ligne), remarquable tant dans son abattage offensif que défensif, pour Suchaud (dans un rôle de régulateur et franchisseur) et pour Fadel, plaqueur infatigable. Les trois-quarts ont bien entendu participé à la fête: Quarendon a parfaitement secondé Baron dans la gestion du jeu et Retegui s’est distingué tant dans ses relances (de son poste d’arrière) que dans sa distribution du jeu (quand il est passé en numéro 9). Grâce à ce succès bonifié, les hommes de Laurent Jalabert et Yannick Idrac collent aux basques de Lombez-Samatan et Coarraze-Nay avant le très périlleux déplacement à Layrac.

dig
Positionné à l’arrière puis à la mêlée, le jeune Retegui a réalisé une performance sans fausse note.

Réactions

Laurent Jalabert (Entraîneur, FCTT): “Un début de match un peu timide au cours duqyuel on a eu du mal à mettre notre jeu en place. Après, on a pris le dessus sur cette équipe de Balma qui était venue avec des intentions. On a tout de même largement dominé les débats tout en faisant tourner notre effectif. Certains joueurs vont rentrer prochainement. C’est bien pour la suite (…) L’essai juste avant la pause fait la différence. Je pense qu’ils ont pris un coup sur la tête et on  a réussi à enclencher.”

Gérard Bouisset (Entraîneur, Balma): “Mauvais dimanche. On prend des points alors que les choses semblaient s’équilibrer. Après, entre blessures et approximations, on ramasse à la fin (…) On a baissé de pied. J’ai aussi l’impression qu’on n’y a plus cru. Les deux essais qu’ils marquent, un juste avant la pause, l’autre juste après la reprise, nous font très mal. Ce ne sont pas des moments auxquels on peut se permettre de prendre des essais.”

dig
Les coachs balmanais Gérard Bouisset (prmier plan) et Bastien Bourdette n’ont pu que constater la supériorité de leurs adversaires du jour.

Hugo Raturat (Deuxième ligne, FCTT): “Un bon match dans l’ensemble même si on a eu 20 minutes un peu plus difficiles en première période. Ils conservaient le ballon, ils étaient dans nos 22. Là, on a su tenir, on a bien défendu, on s’est soudés. Ensuite, on a réussi à accélérer (…) Au début, on était très stressés. Balma avait pris l’habitude de venir gagner ici. On voulait enrayer cela. C’est chose faite.”

Clément Vernezoul (Demi de mêlée, Balma): “On ne rentre pas trop mal dans le match. On était en place, on était capables de bien défendre. Ils avaient le ballon mais ne marquaient pas. On prend un essai mais on recolle. Derrière, je rate trois pénalités que je dois absolument mettre. Du coup, on ne recolle pas à la pause, et on craque en seconde mi-temps. Physiquement, ils ont imposé un gros rythme. On prend deux essais qu’on n’aurait pas dû prendre. Félicitations à eux d’avoir su s’adapter aux conditions. On rentre au vestiaire à 3 – 12, on se dit que c’est jouable mais finalement non. On va continuer à s’accrocher. Les saisons se suivent et se ressemblent pour nous. C’est dur dans la tête mais on va faire le maximum.”

Feuille de match

A Toulouse (Stade Georges-Aybram): FCTT bat Balma Olympique Rugby Club 29 à 3 (mi-temps: 12 à 3).

Arbitrage: M. Antoine Leroy (Ligue Nouvelle Aquitaine).

Cartons blancs: à Balma, Boué (50è); au FCTT, Boudoya (80è + 1).

Pour le FCTT: 5 essais Fadel (19è), Raturat (40è + 5), Allard (44è), collectif (51è), Retegui (72è), 2 transformations Baron.

Pour Balma: 1 pénalité Vernezoul (26è)

Composition FCTT: Retegui; Allard, Quarendon, Bary, Mankuka; Baron (o), Torres (m); Suchaud (cap), Fadel, Dinga; Raturat, Rabaj; Tchouta, Bourmaleau, Tiné.

Sur le banc: Abachri, Flitti, De Lagausie, Cominelli, Boudoya, Artigues, Harambillet.

Entraîneurs: Laurent Jalabert et Yannick Idrac.

Composition Balma: Boué; Puertas, Perez, Carcano, Levade; Cassas (o), Vernezoul (m, cap); Sanda (cap), Yzabel, Jouve; Radegonde, Gros Desormeaux; Demasi, Andrieux, Rendour.

Sur le banc: Milani, Esteves, Mestivier, Morales, Tomasi, Sekula, Vogel.

Entraîneurs: Bastien Bourdette et Gérard Bouisset.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here