Fédérale 2 – Decazeville se relance contre l’Isle-Jourdain

2

Une seule victoire en dix rencontres, 8 points au compteur, soit 7 de retard sur lavant dernier Gimont, et 10 sur le premier non relégable, Levézou Ségala. Autant dire que le match en retard de dimanche avait des allures de dernière chance pour continuer à croire au maintien du côté du Sporting. La venue de l’isle-Jourdain, solidement installé sur le podium, n’était pas de nature à rendre optimiste…

decazeville isle jourdain 01 18 seb murat (2)
Decazeville vient de marquer un essai qui comptera pour la suite du match et sans doute, pour le reste de la saison (photo S.Murat)

Alors les Aveyronnais ont sorti la panoplie complète de l’équipe qui ne veut pas mourir. La bagarre générale qui éclatait à la 40ème, en faisant partie sûrement. L’Isle-Jourdain le payait par deux rouges, contre un seul aux locaux. Ce qui poussera Stephane Bohn, co-entraîneur gersois, à dénoncer un arbitrage qu’il qualifiait de partial : “Cette décision ne nous coûte probablement pas le match, mais on perd le capitaine et un joueur. Je n’ai rien à reprocher à mes joueurs qui se sont accrochés jusqu’au bout dans un contexte hostile”.

De retour des vestiaires, “Decaze”, mené 6-11, se retrouvait pourtant à 12 suite à un carton blanc (cumulé à un carton jaune de la bagarre). Mais Jérôme Accorsi, l’ouvreur maison, concrétisait au pied les initiatives de ses coéquipiers, et redonnait l’avantage aux siens (12-11). “Acco”, le dépositaire du jeu du Sporting, ajustait ensuite un coup de pied, à suivre, cette fois, qui finissait par un essai de Cabantous. Il reste 10 minutes à jouer, à 19-11, les supporters du SCD se manifestent encore plus. L’Isle-Jourdain réduira la marque en toute fin de partie par Arty, permettant de rentrer dans le Gers avec un bonus défensif, ce qui n’était sans doute pas l’objectif initial. Score final 19-14, Decazeville renoue avec la victoire, et retrouve l’espoir. La communion avec le public en disait long sur les intentions des uns et des autres, à ne rien lâcher.

decazeville isle jourdain 01 18 seb murat (4)
Fabrice Landes et Cyril Petit, deux entraîneurs heureux et fiers de leurs troupes (photo S. Murat)

Fabrice Landes, qui a retrouvé son poste d’entraîneur fin novembre, était forcément soulagé : “C’est une énorme satisfaction oui. Pour remporter cette victoire face au 3ème de la poule, les joueurs ont mis de l’envie, du combat et de la solidarité, ce qui est de bon augure pour la suite. Nous sommes encore très loin du compte malgré tout, on en est bien conscient, mais on respire encore, et avec un tel comportement sur le terrain, nous pouvons avancer. Encore félicitations aux joueurs et merci à nos supporters qui sont tellement précieux dans ces moments-là.”

Jérôme Accorsi, 14 points inscrits, appréciait tout autant ce succès : “Elle fait du bien celle là ! On en avait tout simplement plus envie, et plus besoin aussi. On a livré un match simple et efficace, contre une grosse équipe de la poule, qui ne joue pas La même chose que nous. Mais au rugby, sur un match, on peut rêver à tout et là, ça nous a souri. On a mis les ingrédients pour l’emporter, et je peux dire que ça fait plaisir de re-goûter à la victoire !”

Du côté Lislois, la défaite avait du mal à passer. Stéphane Bohn, dont on connaît le respect de l’arbitre, s’est exprimé ainsi : “J’aimerais que l’on m’explique pourquoi on met deux rouges d’un côté et un rouge et un jaune de l’autre. Pour se battre il faut être deux, d’autant que ce n’est pas nous qui avons déclenché. Je ne reprocherai jamais à mes garçons de défendre un collègue. Je trouve la sanction partiale. Je ne dis pas mauvaise, parce que je n’ai jamais arbitré et ne le ferai jamais, mais il faut de l’impartialité (…). Il y aura un match retour.”

Et qui sait si ce match retour, le dernier de la phase de poule, calé le 22 avril prochain, ne décidera pas de l’avenir des deux équipes, l’une pour la qualif, l’autre pour le maintien. Une chose est certaine, le rendez-vous est pris.

decazeville isle jourdain 01 18 seb murat (1)
Jérôme Accorsi a concrétisé au pied la vaillance de ses coéquipiers, mais pas seulement (photo S. Murat)

2 Commentaires

  1. Vous avez discuté avec les autres clubs?
    ah et dites nous quels clubs et ce qu’ils ont dit….
    Mis a part Lannemezan (qui ne sont pas des anges, il fait être 2 pour se battre) il ne sait jamais rien passer…
    Par contre vous avez parlé à d’autres clubs de Lannemezan et notamment l’équipe de Gaillac?????

  2. Bonjour.
    Il me semble que l entraîneur de l isle Jourdain Mr Bhon qui est un très bon entraîneur à juste titre fasse preuve de petite pleureuse. Il a oublié l accueil de l équipe de Lannemezan. Oui il y aura match retour mais lui aussi pour avoir discuté avec les autres clubs de la poule ils sont attendues également.
    Dès ce dimanche au levezou et que dire à lannemezan.
    Amitié sportive. Jean.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here