Fédérale 2 – Causeries et debrief

0

Poule 5

Céret a profité d’un voyage plus ou moins touristique de Saint-Sulpice pour remporter une large et précieuse victoire, qui permet aux Catalans de reprendre la troisième place. Mazamet récupère la deuxième après son succès contre le Salanque, et Villefranche de Lauragais qui s’impose (enfin) chez lui, contre Fleurance, revient dans les quatre. Le grand perdant du jour dans cette course à la qualification est incontestablement L’Isle-Jourdain. Les Gersois sont tombés sur une équipe de Balma en mode commando pour sauver sa place, et a réussi à prendre le meilleur en fin de match, sortant même l’USL du bonus défensif, qui semblait plus qu’à sa portée. L’Isle-Jourdain va donc jouer un véritbale match de barrage contre Céret le 24 avril. Le FCV sera aussi dans l’obligation de ramener quelque chose de son déplacement à Saint-Sulpice.

balma l'isle jourdain farmer
Plus fort devant, L’isle-Jourdain s’est tout de même incliné face à une équipe de Balma retrouvée (photo C. Farmer)
Mazamet a dû s'employer pour disposer de la Salanque, mais retrouve le sourire après sa défaite à L'Isle-Jourdain (photo serge Gonzalez)
Mazamet a dû s’employer pour disposer de la Salanque, mais retrouve le sourire après sa défaite à L’Isle-Jourdain (photo serge Gonzalez)

Pour le maintien, c’est Saverdun qui respire un bon coup après son succès à l’arrachée contre Astarac. Les Ariégeois menaient 14-0 avant de se faire rejoindre à 14-14 à un quart d’heure de la fin. Les nombreux supporters à Paul Finès en ont été quitte pour un nouveau final à suspense dont leurs protégés sont sortis finalment vainqueurs 17-14. Ils resteront en fédérale 2 la saison prochaine, une performance qu’il ne faut absolument pas banaliser, tant la concurrence est rude chaque année. Le maintien va donc se jouer lors de la dernière journée. Fleurance doir battre Saverdun, Astarac doir en faire de même face à Mazamet, mais c’est bien la Salanque qui a son destin en mains en cas de victoire sur Balma…

U.A.S maintien face à ASTARAC 228 (Copier)
Au bout su suspense, comme d’habitude, Saverdun s’est imposé et a gagné le droit de rester en fédérale 2 (photo Sionudrevas)

Nicolas Marvielle (3/4 Mazamet) : Victoire avec bonus, on reste invaincu à domicile, contrat rempli. C’était un match compliqué avec beaucoup de fautes contre une équipe catalane qui venait chercher un point pour le maintien, mais qui ne l’a pas eu.

Nicolas Claude (Deuxième ligne L’Isle-Jourdain) : Nous sommes tombés sur une belle équipe de Balma qui jouait le maintient à domicile, nous, une seconde place si on confirmait contre Ceret à la maison. On fait une mauvaise entame avec le vent dans le dos. Mais on arrive à entrer dans le match en étant très dominateurs devant, notamment en mêlée et sur mauls pénétrants. Nous avons eu du mal à concrétiser nos actions. Cette défaite nous remet sur le droit chemin pour aborder le dernier match. Balma a fait un match accompli et nous prive du bonus défensif à la dernière seconde. J’espère que ce point ne nous manquera pas lors du décompte final. Félicitations à eux, maintenant à nous de nous préparer correctement pour recevoir Céret de la meilleure des façons et vivre de belles phases finales qui, je l’espère, seront plus longues que celles de l’an dernier.

Laurent Jalabert (co-entraîneur L’Isle-Jourdain) : Défaite logique devant une belle équipe de Balma qui avait récupéré ses blessés qui lui faisaient défaut. Ils ont été plus dynamiques, plus agressifs, ils ont fait le boulot sur ce match, bravo à eux. Quant à nous, on les a peut être pris inconsciemment à la légére, même si on ne finit pas loin, et qu’il ne manquait pas grand chose pour inverser le cours du match. Il nous a manqué une plus grande maîtrise dans nos temps forts et faibles, et une meilleure réussite au pied. Maintenant, il nous reste un match décisif à domicile contre Céret, que l’on va bien préparer, tout en soignant quelques bobos.

Stéphane Mellies (co-entraîneur Villefranche) : Dernier match de la saison à la maison, il fallait terminer sur une bonne note ! Cette victoire bonifiée nous donne le droit de jouer un faux 16ème à Saint-Sulpice. L’espoir est mince mais il est là. Pour le match en lui même, toujours pareil, on joue bien, on domine, mais on laisse l’adversaire à portée. Les joueurs ont rempli le contrat. Maintenant nous avons 3 semaines pour préparer le derby. On va jouer la saison sur un match.

Ceret 39-9 Saint-Sulpice-sur-Lèze
Mazamet 26-10 Côte Radieuse
Balma 28-20 L’Isle-Jourdain
Saverdun 17-14 Mirande Rabastens
Villefranche-de-Lauragais 40-23 Fleurance

rugbypass-prenez-le

Poule 6

Marmande a fait craquer Castelsarrasin qui perd sa première place au profit de Saint-Jean-de-Luz. Le Cac finira sûrement deuxième de sa poule, ce qui reste une très grande performance compte tenu des oppositions. Le voisin montalbanais a perdu bien plus qu’un match en revanche. Boucau Tarnos, concurrent direct pour le maintien, est en effet venu s’imposer au Racing et reprend la main. Une victoire du RCM les maintenait en fédérale 2 pourtant. Dur, car désormais, tout en espérant un faux pas des Landais contre Lannemezan (assuré du maintien après sa victoire face à Lourdes), il faudrait s’imposer à Casteljaloux, dernier et relégué. Un scénario pas impossible, mais à l’heure du décompte final, cette défaite de dimanche dernier pèsera lourd assurément.

Marmande 45-27 Castelsarrasin
RC Montauban 18-21 Boucau Tarnos
Lannemezan 26-19 Lourdes

rugbypass-prenez-le

Poule 7

Victoire de prestige de Cahors contre le leader Trélissac, mais victoire ô combien importante. En effet, les cadurciens en cas de défaite, auraient pu se faire dépasser par Decazeville, vainqueur à Levezou. Deux points séparent les deux formation pour glaner la dernière place qualificative. “Decaze” reçoit Malemort qui ne jouera plus rien, et Cahors ira à Issoire, qui jouera sa survie. Et si Decazeville coiffait sur le poteau Cahors ? Par ailleurs, Gaillac continue de faire grosse impression en dominant nettement Millau, pourtant équipe solide et troisième de poule. Les Tarnais semblent décidément bien armés pour la montée. Les grands perdants du week-end sont Figeac, défait à domicile contre Saint-Junien (14-17), tout comme Levézou-Ségala (18-20) face à Decazeville. Des petits écarts qui coûtent cher. Issoire a son destin en mains en cas de victoire sur Cahors. A l’inverse, si Levézou s’impose à Saint-Junien, ce sera les aveyronnais qui resteraient en fédérale 2. Pour Figeac, on a l’impression que cette défaite contre Saint-Junien est celle de trop. Le déplacement à Millau ne laisse guère de place à l’espoir d’une peu probable première victoire à l’extérieur.

Figeac s'est donné sans cesse, mais s'incline à la dernière minute. Dur ! (photo GSF)
Figeac s’est donné sans cesse, mais s’incline à la dernière minute. Dur ! (photo GSF)

Francky Goffin (entraîneur de Figeac, source club) : «Ce match me laisse un goût un peu amer, car on joue avec des jeunes du cru qui se sont battus avec beaucoup de cœur et d’engagement et j’ai mal pour eux. Franchement, ils ne méritaient pas de perdre. J’ai du mal à comprendre certaines décisions, mais il faut faire avec. On va quand même aller à Millau avec l’envie de bien terminer notre saison. Mais je tiens à féliciter les joueurs qui malgré les défaites continuent de s’entraîner. Personnellement c’est un échec, mais entre les blessures et les défections, nous faisons avec nos outils. Avec ces jeunes, on peut croire en l’avenir.»

Jérôme Brosetta (co-entraîneur Levézou, source club) : Je ne nie pas la victoire de Decazeville, qui est méritée, c’est une grande équipe, qui s’est imposée quatre fois à l’extérieur déjà. Mais nous manquons de lucidité, notamment à la fin de chaque mi-temps. Le maintien ? Nous avons trois semaines pour nous préparer, nous ne sommes pas maîtres de notre destin, mais nous ne sommes pas morts, tant qu’il restera la moindre possibilité , j’y croirai !

Cahors 15-10 Trelissac
Gaillac 41-21 Millau
Levézou Ségala 18-20 Decazeville
Figeac 14-17 Saint-Junien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here