Fédérale 2 – Beaumont – Nègrepelisse, le derby “amical” a tenu ses promesses

0

Pour ce qui était le premier match amical de chacune de ces formations, le Stade Beaumontois et le Sporting Club Nègrepelissien, tous deux promus en Fédérale 2 cette saison, ont offert une belle prestation et un final haletant au nombreux public venu les encourager à Gaston-Vivas… (Par Marco Matabiau/ Photos Alain Monté et Philippe Marical).

Autant le dire tout de suite, la première période a été le pré carré des hôtes lomagnols : dès les premiers instants, présents dans les duels et dominateurs sur chaque impact, les Bleu et Blanc marquaient leur territoire. La digue visiteuse tenait le choc, avant de céder trois fois en cinq minutes face aux vagues successives des locaux. Le troisième ligne Barzato s’échappait sur mêlée à cinq (14è), Naitagotago concluait en bout d’aile une superbe action initiée par le trois-quart centre Garcia et prolongée par la percée (et le superbe offload) du demi de mêlée Pebay (16è), puis l’ailier fidjien réalisait un doublé grâce à une interception et une course folle de plus de 60 mètres (19è). Bilan: 19 – 0 pour les Beaumontois. Les Rouge et Blanc perdaient Ricco (touché à l’arcade) et faisaient entrer Domenech (Amédée), Pahoa et Lacassagne pour essayer d’endiguer la marée, mais rien n’y faisait. Beaumont inscrivait un nouvel essai peu avant la demi-heure de jeu par son talonneur Baron, orchestrant une belle cocotte avec ses copains du pack (24-0, score à la pause).

Beaumont
Pebay (9) s’échappe, Naitagotago l’appelle sur son aile: le deuxième essai beaumontois est en route (Photo Alain Monté).

Le second acte voyait les débats s’équilibrer. Le SCN revenait avec de meilleures intentions et une intensité différente. Le deuxième ligne Santerre manquait d’inscrire un essai en force (47è). Ce n’était que partie remise puisque l’ouvreur Barres s’infiltrait et inaugurait le planchot pour les siens (24-7, 55è). La rencontre changeait alors totalement de physionomie, Beaumont étant réduit à la portion congrue, Nègrepelisse retrouvant un deuxième souffle. Santerre, bien mis dans l’intervalle par Burghoffer (l’ailier passé à la mêlée, raison pour laquelle certains supporters en tribune l’affublaient du surnom de “couteau suisse”) marquait enfin (24-14, 69è), imité dix minutes plus tard par l’ailier Guinet, qui récupérait le ballon rasant délivré au pied par le décidément intenable Burghoffer (24-21, 78è). Sur le renvoi, Nègrepelisse réalisait l’impensable et passait devant: relance des 22, percée du centre Palot, décalage pour Guinet et retour intérieur sur l’arrière Burg: 24-28 (80è). Les Diables Rouges pensaient tenir leur victoire, mais au bout du bout des arrêts de jeu, un dernier essai des Beaumontois leur donnait la victoire (31-28, 80è + 3).

Beaumont 2
Guinet hérite du ballon suite à l’astucieux coup de pied de Burghoffer et part inscrire le troisième essai des siens (Photo Alain Monté).

Pour cette première rencontre entre les deux clubs depuis le seizième de finale aller et retour en 2018 (qui avait vu le SCN s’imposer chez son rival et accéder à la Fédérale 2), il sera facile de comprendre que chaque équipe a eu sa mi-temps. Présents d’entrée, les Lomagnols ont réussi à mettre leurs adversaires du jour sous l’éteignoir, variant les formes de jeu, s’appuyant sur la bonne complémentarité de la charnière Pebay-Rachou et le dynamisme de leurs troisièmes lignes Ducasse et Banzato (arrivé du RC Montauban à l’intersaison). Avec ses deux essais, Naitagotago a validé le bon travail des ses coéquipiers. Même s’ils ont eu plus de mal dans le second acte, les Bleu et Blanc ont trouvé les ressources pour s’imposer dans les ultimes secondes.

Beaumont 1
Impeccable en touche, omniprésent dans le jeu, Banzato (balle en mains) est à créditer d’une première période de grande qualité (Photo Alain Monté).

Pour leur part, les Diables Rouges ont eu du mal à sortir des starting blocks. Dominés dans tous les domaines en première période, ils ont su rectifier le tir lors des quarante dernières minutes. Domenech, dès son entrée en jeu, a apporté la hargne et la combativité qui manquaient au groupe depuis l’entame. Derrière, le trois-quart centre Palot a fait admirer ses crochets, sa vitesse et sa justesse technique, notamment quand il s’est agi pour l’ex-Cadurcien de négocier plusieurs décalages en fin de match.

FB_IMG_1598816532900
Crochets, vitesse: Palot en a fait voir de toutes les couleurs à la défense beaumontoise (Photo Philippe Marical).

“On ne va pas se présenter en victimes…”

Même si le score reste un indicateur du déroulement de la rencontre, l’essentiel demeurait pour les deux groupes ce samedi de retrouver le terrain (après presque six mois sans jouer) et de faire une large revue d’effectif afin de se préparer au mieux la reprise du championnat de Fédérale 2, prévue le weekend du 13 septembre prochain. Le Stade Beaumontois, qui évoluera dans la poule 6, compte bien poursuivre sur sa lancée de la saison passée. Comme l’explique Frédéric Decotte, l’un des trois entraîneurs (avec Nicolas Crubilé et David Landry): “Nous sommes une équipe qui va essayer de mettre son jeu en place. On va tout faire pour y parvenir. On va se battre avec nos armes. On n’aura pas les plus gros gabarits mais on essaiera de se déplacer sur le terrain. Le discours a été très clair avec les joueurs: on n’a aucune certitude. Il faut tout simplement savoir que Beaumont ne se présentera pas en victime. Nos joueurs savent qu’on continuera à faire ce que l’on fait depuis quelques saisons maintenant, à savoir proposer du jeu”. Quand il s’agit d’évaluer l’opposition à laquelle son équipe va faire face, le coach reste lucide: “La poule 6 est homogène et intéressante avec de grosses équipes comme Layrac que nous recevrons d’entrée, L’Isle Jourdain qui s’est bien renforcé ou encore Rieumes et Aramits pour n’en citer que quelques-unes. On est heureux d’être à ce niveau. Cela fait quatre ans qu’on lutte pour y arriver. A nous d’être à la hauteur“. Reprise du championnat le 13 septembre à domicile face aux Lot-et-Garonnais de l’A.S. Layrac.

Beaumont
Bien soutenu par Ducasse (6) et Macconato, Lafont réalise une superbe prise à deux mains (Photo Alain Monté).

Côté Nègrepelisse, Jean-Philippe Viard (qui officie au côté de l’ancien seconde ligne montalbanais Pierrick Esclauze) se penche calmement sur la suite: “Pour appréhender les échéances futures, on va maintenant travailler entre nous. On envisage la saison tout à fait sereinement. On ne va pas se mettre le stress. La Covid-19 est là. Les matchs, ou des matchs, vont certainement être reportés. On n’en tient pas trop compte. On s’entraîne pour être le plus prêts possible le weekend du 13 septembre”. La poule 5, dans laquelle les Diables Rouges se retrouvent, sera loin d’être un long fleuve tranquille, puisqu’y figurent des écuries telles que Gruissan, Agde, Prades, l’Étoile Catalane et Gaillac, pour ne nommer qu’elles: “L’objectif sera évidemment de se maintenir dans une poule très relevée. On va jouer comme on sait le faire, sans pression inutile”. Au menu, d’entrée, le toujours difficile déplacement chez les Aveyronnais de Levezou Ségala avant la réception de Saint Sulpice la Pointe à Jean-Fleury.

FB_IMG_1598816562283
Santerre (balle en mains), auteur d’une grosse partie, défie Ducasse (Photo Philippe Marical).

Réactions

Frédéric Decotte (Entraîneur, Beaumont de Lomagne): “Très content du résultat. Même s’il s’agit d’un match amical, on est là pour gagner. On a fait une première mi-temps correcte et cohérente par rapport à tout ce que l’on met en place depuis le début de la saison. Beaucoup de changements sur le second acte. On n’a pas réussi à reproduire ce que l’on avait fait. Cela a permis à Nègrepelisse de revenir au score et de passer devant sur la fin. On s’impose sur cette dernière pénal touche, cela montre le caractère des garçons, même si on a encore beaucoup  de travail”.

Beaumont Nègrepelisse
Une belle répétition générale pour les deux équipes avant le début des choses sérieuses mi-septembre (Photo Alain Monté).

Jean-Philippe Viard (Entraîneur, Nègrepelisse): “Une rencontre de reprise au départ de laquelle on a un peu de mal à mettre en place notre jeu. On est tombés sur une équipe de Beaumont plus prête que nous, puisqu’ils ont repris l’entraînement depuis plus longtemps. On a beaucoup défendu. Forcément, quand on n’a pas le ballon, c’est difficile de marquer. On tourne à 0 – 24. Notre deuxième mi-temps est plus aboutie dans l’engagement. A la pause, on a mis les choses au clair dans le vestiaire entre nous. On utilise un peu mieux le ballon, on est un peu plus réalistes, on marque des essais. On arrive même à repasser devant à la fin. Après, la fin du match et les trois minutes d’arrêt de jeu sont anecdotiques. Nous avons pu voir les limites que nous avions, nos forces et nos faiblesses et cela va nous permettre de bien préparer pour la reprise du championnat”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here