Fédérale 1 – Saint-Sulpice-sur-Lèze peut croire au maintien

0

La première victoire acquise, et de quelle manière contre Saint-Jean-de-Luz avait-elle provoqué le fameux déclic que tout le monde espérait ? La réponse passait par la réception de Saint-Nazaire, qui s’était nettement imposé lors du match inaugural en Fédérale 1 (41-14). Les hommes d’Olivier Argentin et Jocelyn Authier voulaient prendre leur revanche, notamment devant. C’est fait ! 

USSS St Nazaire - s. méric (3)
La famille rouge et verte réunie pour un essai en force (photo S. Méric)

Quelle différence entre le 7 septembre, date du match aller, et le 7 décembre lors du match retour. Les deux équipes sont à peu de choses près, les mêmes, si ce n’est qu’en 3 mois, l’USSS est devenue une équipe plus mâture assurément. Ces matchs perdus à Gaston Sauret, trahissaient des lacunes sur les fondamentaux. Hier, la mêlée de l’USSS a démontré qu’elle avait le niveau, et ce, jusqu’au bout d’un match âprement disputé. “Le travail de Jocelyn Authier (entraîneur des avants), finit par payer” nous glissait Olivier Argentin il y a quelques semaines, il l’a souligné encore hier. C’est incontestable en effet, et très bon pour la confiance. L’engagement et la volonté des locaux a déboussolé quelque peu des Bretons qui encaissaient un premier essai au bout de vingt minutes. Mais les joueurs de la Loire-Atlantique réagissaient par une pénalité tout d’abord, puis par un essai à la 35ème. Menés 3-10, les Haut-garonnais démontraient leur force de caractère et de jeu, avec des avants conquérants. Un essai de pénalité leur donnait l’avantage avant la pause (14-10). Au retour des vestiaires, Saint-Nazaire revenait au tableau d’affichage sur une pénalité (14-13), ce qui rajoutait à la tension ambiante. Les minutes défilaient sans que rien ne soit marqué. Les avants de la Lèze se démenaient sans compter, et permettaient ainsi à Boyer de claquer un drop salvateur à dix minutes du terme. Toujours sous la menace d’une équipe Nazairienne en manque de carburant et au visage décidément bien différent à l’extérieur, Saint-Sulpice pourra exulter au coup de sifflet final. Et apprécier comme il se doit ce deuxième succès consécutif, vital. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, l’USSS a laissé sa place de lanterne rouge à Cognac, et revient à deux points de Saint-Jean-de Luz. La prochaine rencontre, toujours aussi décisive, aura lieu ce dimanche, toujours à domicile contre Vannes. Un défi de taille, puisque’il s’agira d’accueillir, et battre, le leader de la poule.

USSS St Nazaire (74)
Qu’on se le dise, la mêlée de l’USSS est au niveau (photo S. Méric)

Réactions

Victor Labat (pilier USSS) : On retiendra la victoire, car nous avons encore eu des faiblesses notamment dans la gestion de nos temps forts. Nous devions prendre notre revanche car cette équipe de Saint-Nazaire nous avait cruellement manqué de respect au match aller, notamment devant. Nous avons montré un visage conquérant  sur les bases de notre sport mais malheureusement nous ne nous sommes pas mis à l’abri au score. Dimanche face à Vannes, il nous faudra continuer sur cette lancée mais surtout régler les petits détails qui nous manquent encore. On espère le maximum de soutien car le combat sera rude et ainsi finir l’année en beauté devant notre public, si exemplaire.

Olivier Argentin (entraîneur USSS) : Après Langon et Tyrosse, on était sorti déçus, mais j’avais dit aux joueurs qu’avec cette envie et du travail, il y aurait deux victoires avant la trêve. Bon je leur ai dit hier que j’avais menti, il y en aura trois finalement (rires). La victoire contre Saint-Jean-de-Luz était une première étape, primordiale. Battre Saint-Nazaire était vital aussi, surtout que je me doutais que les résultats par ailleurs nous seraient favorables. On progresse, même si tout n’est pas parfait, notamment la liaison avants-trois-quarts. On se fait respecter devant, on marque un essai de pénalité sur un gros travail de notre mêlée. Jocelyn (Authier) fait vraiment du très bon boulot, il faut le féliciter. On peut croire au maintien. J’avais dit aux joueurs que si on gagnait Saint-Jean-de-Luz chez nous, on irait jouer le maintien chez eux, lors de la dernière journée… Il va se passer des choses d’ici là, mais on en reparlera.

USSS St Nazaire - s. méric (2)
Benjamin Roquebert, ballon en main, fer de lance en attaque, et intraitable en défense (photo S. Méric)

Composition de l’équipe

USSS : Rouillou, Mazières, Carpignano, Roquebert, Suberviol, (o) Boyer, (m) Déjean (cap.), Fourthiès, Kalouchi, Destarac, Allam, Faure, Perlès, Y.Ménéghel, Labat.

Remplaçants : Sahli, Bertrand, Abed, Lecornu, Pécharman, Descuns, Finotto, Caujolle.

USSS St Nazaire - s. méric (1)
L’arbitre vient de siffler la fin du match, c’est la joie pour les hommes de la Lèze. La même scène ce dimanche ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here