Fédérale 3 – Coup du chapeau pour Caussade contre Sainte-Livrade

0

Pour ce tout premier acte de la saison en Fédérale 3, l’affiche entre Caussade et Sainte-Livrade a plutôt fière allure, avec un choc entre l’Occitanie et l’Aquitaine. Le retour des odeurs de cuisson, la réouverture de la buvette, un banquet d’avant-match, une tribune pleine, une ambiance bon enfant, embaumant l’air de la Piboulette, sans oublier un soleil généreux et chaud comme un été en pente douce, bref, tout était alléchant en ce dimanche après-midi. Restait à connaître la saveur du match annoncé… (Résumé et photos par Wildon)

DSC_0618
Caussade (en bleu) à l’attaque : les Tarn-et-Garonnais « tuent » le match en première période en faisant preuve d’un réalisme efficace malgré la combativité livradaise (bleu clair et rouge)

Et si les Lot-et-Garonnais se présentent sur la pelouse avec de belles intentions offensives, le quinze caussadais lui oppose immédiatement une pression haute et un réalisme offensif qui flingue le match très rapidement. Au quart d’heure, Caussade mène déjà 15-0 tandis que les Livradais évoluent à quatorze après le carton blanc infligé à Masin (14e). Et le réalisme de ce match se montre encore plus froid : alors que Farias rate les perches pour le SSL (19e), Rubio, lui, galope jusque dans le coin adverse pour planter le troisième essai de la mi-temps, sans que Chauderon ne passe la transformation (35e, 18-0). Les cinq dernières minutes sont totalement à l’avantage des Livradais, mais le temps fort reste stérile, permettant à Caussade de virer confortablement en tête à la pause.

DSC_0621
Plaquage haut ! Le match sera viril mais toujours correct entre les deux formations.

L’indiscipline fatale à Sainte-Livrade…

De retour sur le pré, Sainte-Livrade se fait à nouveau choper par la patrouille arbitrale : Thubert est invité à aller méditer sur la condition humaine pendant dix minutes pendant que Chauderon passe sans trembler la pénalité accordée face aux poteaux (46e, 21-0). C’est pourtant la tête dans le sac que les Lot-et-Garonnais trouvent enfin le chemin de l’essai. Au terme d’un joli mouvement collectif, l’imposant Bouyou plonge en terre promise pendant que Farias bonifie l’œuvre de son pilier (50e, 21-7)

DSC_0640
Caussade sur le reculoir : Sainte-Livrade percera une seule fois la défense tarn-et-garonnaise.

L’heure de jeu est passée quand Lucas Escudié, jugeant mal son intervention, plaque son adversaire lot-et-garonnais alors que celui-ci est en l’air pour récupérer le ballon à la descente d’une chandelle. L’arbitre lui inflige un carton jaune et dix minutes de réflexions sur l’attraction terrestre (65e). Celles qui suivent (les minutes, pas les réflexions), mettent en évidence une forme d’équilibre dans un jeu ponctué de fautes et d’approximations de part et d’autres. Le match ronronne pendant que la tribune s’enfonce dans une sorte de torpeur digestive, seulement émaillés de quelques « oh » pour un ballon raté ou de « ah » quand démarre une action.

Et c’est Chauderon, parfaitement décalé, qui secoue tout ce petit landerneau avec un cavalier seul le long de la ligne de touche livradaise qui s’achève dans l’en-but adverse. Mais Chauderon ne rajoute pas sa signature au bas de son œuvre, ratant la transformation qui va avec (70e, 26-7). L’ultime fait de jeu sera celui de Lucas Escudié retournant comme une crêpe le porteur du ballon. L’arbitre n’hésite pas, inflige un second carton jaune au Caussadais puis un carton rouge dans la foulée (79e).

DSC_0671
Sainte-Livrade aura beau mettre les « gros » et les « rapides » sur la brêche, Caussade marquera un dernière essai sur cette relance qui va envoyer Chauderon en terre promise…

Malgré cette expulsion, Caussade s’impose après avoir su « tuer » le match à chacune de ses occasions en première période avant, cependant, de s’endormir sur leurs acquis par la suite. Notons aussi qu’avec trois essais inscrits, Caussade réalisé le « hat trick » ou « coup du chapeau » pour ce premier match.  Gageons que cette réussite caussadais sera remise en cause avec le déplacement à Bon-Encontre ce weekend. Quant aux Livradais, ils devront encore méditer sur leurs erreurs (mauvais gestes ou mauvais timing défensifs, erreurs de placement, nombreux ballons perdus, choix et orientations du jeu au pied, sanctions et cartons) pour pouvoir prétendre à mieux en vue d’affronter Casteljaloux dimanche prochain.


LES REACTIONS

Yannick Ricardo, manager général de l’US Caussade

DSC_0696

Rugby Amateur : Cette première victoire pourrait presque être « parfaite » sans l’expulsion de votre joueur en fin de rencontre ?

Y.R. : Oui, c’est sûr parce que c’est un remplaçant qui rentre et prend deux cartons jaunes, sur un excès d’engagement, on dira. La victoire, c’est bien oui, c’est un premier match à domicile et il fallait le gagner face à une équipe qui joue à quatorze quasiment toute la seconde mi-temps. Maintenant, on a manqué d’ambition dans le jeu. On s’est contentés de peu, c’est dommage.

R.A. : Pourtant, votre équipe a fait preuve de beaucoup de réalisme en marquant sur quasiment tous ses temps forts ?

Y. R. : Justement, on démarre fort mais après on s’est éteint. Il va falloir mettre en place ce qu’on réussit à l’entraînement. On mettra ça sur le compte d’un premier match, car c’est toujours très compliqué, d’autant qu’on jouait à domicile après dix mois d’arrêt. Donc on va se satisfaire d’abord la victoire.


Titou Tarozzi, entraîneur de Sainte-Livrade

DSC_0683

Rugby Amateur : En dépit d’un score un peu lourd, vous n’avez jamais démérité, ni refusé le combat. Que retenez-vous de ce premier match ?

T.T : Je crois qu’on a oublié qu’il y avait des règles dans le rugby. Et ces règles, il faut les respecter. Autrement dit, on ne plaque pas à deux, on ne plaque pas en haut, on ne plonge pas sur les rucks, voilà… C’est ce qui nous a coûté très cher. Les points marqués par Caussade, équipe méritante, sont dus à nos erreurs. Trop de fautes, trop pénalisés, il va falloir corriger ça.


LA FEUILLE DE MATCH

A Caussade (Stade Robert Olive) – US Caussade – Stade Sainte-Livrade 26-7 (MT : 18-0)
Arbitre : Mr Tanguy Gau.

Pour Caussade : 3 essais de Gasc (2), Rubio (31) et Chauderon (75), 1 transformation (2) et 3 pénalités de Chauderon (8, 15, 46).

Pour Sainte-Livrade : 1 essai de Bouyou (50) et 1 transformation de Farias (50)

Carton rouge : Pour Sainte-Livrade : Pereira (79)

Caussade : Rubio ; Botella, Crespo, Cazey, Saindon, Chauderon, Gonzales, Prunes, Carbonnel, Gasc, Ferrero, Brault, Bossaert, Valette, Bordes – Sur le banc : Malby, Monchovet, Héradi, Cubayne, Escudie L, Escudie J, Bosca.

Sainte-Livrade : Rouquette ; Cata, Masin, Zanette, Soares, Farias,  Lesca, Calbo, Paulard, Lauzun, Thubert, Neisen, Belféradji, Ustulin, Bouyou – Sur le banc : Broit, Couderc, Martins, Melnyk, Pereira, Mas, Said.


PORT-FOLIO

DSC_0545

DSC_0558

DSC_0578

DSC_0601

DSC_0609

DSC_0627

DSC_0635

DSC_0652

DSC_0656

DSC_0662

DSC_0665

DSC_0690

 

 

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here