Fédérale 1 – Saint-Sulpice s’offre le leader et de l’oxygène

0

L’après-midi commence bien pour Saint-Sulpice avec la victoire de l’équipe B sur son homologue Bobigny  (23 à 17). Un succès dédié à Didy, fidèle guerrier de cette équipe qui disputait son dernier match. Après huit semaines d’arrêt, l’USSS, le petit poucet, accueillait, Bobigny, leader de la poule. Pas un cadeau, mais un nouveau défi à relever pour l’USSS afin de conserver son antre de Gaston Sauret, imprenable… (par Tonton Coach – photos S. Méric)

USSS Bobigny (36)
Le combat entre les deux packs a été intense

Dès le coup d’envoi, on s’aperçoit vite que le leader n’est pas venu en touriste. Bobigny présente une équipe bien équilibrée et impose d’entrée un jeu de contournement plutôt que d’affrontement. Saint-Sulpice n’arrive pas à mettre la main sur le ballon, subit et reste recroquevillé dans son camp. Bobigny domine mais sans marquer par manque de maladresse ou précision (une pénalité sur le poteau). La première incursion de Saint-Sulpice dans le camp adverse suite à une mêlée conduit à une pénalité pour mauvaise introduction. Depuis les 22 mètres, Doussain ne se fait pas prier pour ouvrir la marque (3-0). Il double la mise suite à un placage dangereux (6-0, 17ème). L’indiscipline des visiteurs permet à Saint-Sulpice d’assoier son jeu et faire reculer l’adversaire. Les deux centres balbyniens écopent d’un carton chacun (1 blanc à la 19ème et 1 jaune à la 28ème). Doussain en profite pour faire gonfler le score à la demi heure de jeu (9-0). Bobigny, à nouveau à 15 contre 15, impose son jeu, notamment par de nombreuses percussions d’Aranat, omniprésent. Ce dernier est en position de marquer. Mais c’est sans compter sur Roquebert et une défense sur joueur debout, qui lui arrache le ballon des mains. Une pénalité en moyenne position est également manqué par les visiteurs et la mi-temps est sifflée.

Une fin de match irrespirable…

USSS Bobigny (34)
Symbole de la solidarité saint-sulpicienne pendant toute la partie

Le début du second acte est à l’opposé du premier. Saint-Sulpice marque l’adversaire dans le combat et dans les rucks, gagne le combat de la mêlée et des mauls. Et c’est sur une énième mêlée enfoncée que Bobigny hérite d’un carton blanc pour son pilier droit. et Doussain enquille (12-0, 50’). Une infériorité numérique momentanée, puisque Déjean le demi de mêlée local, se voit sanctionner lui aussi d’un carton blanc (54’). Le ballon est à Bobigny qui, par de longues séquences, fait passer des frissons dans les tribunes de gaston Sauret. Les locaux semblent amorphes et ne plus pouvoir lutter. Le buteur visiteur Perrod règle la mire (12-3). Roquebert tente alors sa traditionnelle pénalité de 52 mètres face aux barre. La distance y est, mais le ballon heurte le poteau. Saint-Sulpice essaie de remettre la main sur le ballon pour cantonner les visiteurs dans leur camp, en vain. L’USSS reçoit même un carton jaune à un quart d’heure de la fin. Bobigny domine, et après plusieurs tentatives avortées, se voit récompensé par un essai en bout de ligne de Fardoux, transformé par Perrod. 12-10, Les supporters rouge et vert tremblent, mais donnent de la voix pour encourager leurs poulains pour garder. La fin de match est irrespirable, cardiaques s’abstenir. Bobigny lâche les chevaux, mais sur un ballon perdu suite à un plaquage offensif, Saint-Sulpice adresse un coup de pied dans les 22 mètres adverse, ballon récupéré par Vaysse qui marque sur le gong. Ouf ! tout le peuple de la Lèze est soulagé, peu importe la transformation, peu importe le bonus défensif de l’adversaire, les 4 points de la victoire sont les plus importants, et oui Gaston Sauret reste imprenable. Ce n’est pas le leader qui dira le contraire. Les joueurs sont acclamés et portés en héros par le chaleureux public, conscient d’assister à des petits miracles permanents…

USSS Bobigny (55)
L’USSS vient de marquer l’essai qui enterre les derniers espoirs de victoire de Bobigny

Les réactions

Compan Alexandre, entraineur de Bobigny : « Frustration car des points laissés en route au pied par deux leaders de jeu. Des ballons perdus au contact suite à des imprécisions qui nous empêchent de finir les coups. Je tiens à féliciter Saint-Sulpice qui est une belle équipe et je suis sûr que beaucoup d’équipes vont se casser les dents ici.»

Meneghel Yohan, talonneur et capitaine courage de Saint-Sulpice : « Très content, on bat le premier, une grosse équipe. On est allé la chercher avec nos tripes cette victoire. Cela fait du bien au moral et la vaillance est notre maître mot. Après 2 mois sans compétition, c’est dur, j’ai mal partout, mais les bières et mojitos de la soirée vont tout effacer. Cette victoire nous conforte au classement et permet de mieux aborder la suite, on ne lâchera rien. »

USSS Bobigny (30)
La précision aux tirs de Stéphane Doussain a aussi pesé

Doussain Stéphane, demi-d’ouverture Saint-Sulpice : « Un des plus gros matches à Saint-Sulpice. On bat le leader, on se régale, il y avait du monde ; on est une “petite” équipe, mais avec beaucoup de valeurs. On se bat jusqu’au bout et on marque un essai à la fin. On savait que Bobigny envoyait du jeu, donc on s’est accroché et ils ne marquent qu’à la 74’. Match très dur physiquement. »

Authier Jocelyn, entraîneur de Saint-Sulpice : « Entraîneur heureux et satisfait. Beaucoup de joie pour notre équipe, pour le village. On a gagné une grosse écurie, les leaders. On a encore écrit une belle page de l’histoire du club. On va s’en souvenir et dans 10 ans on dira encore qu’on a battu le leader. C’était un match de reprise certes, on a manqué de vitesse mais pas de vaillance, avec un bon arbitrage, signalons-le. On s’est battu jusqu’au bout, on marque à la fin sur un ballon de récupération. De la vaillance, une défense héroïque, on ne lâche rien. Bravo à tous les joueurs, aux remplaçants, à l’équipe II qui nous a montré le chemin avec sa victoire. On va fêter ça, mais ici, on ne boit pas d’alcool, que de l’apéritif. Mais jamais entre deux verres. »

La feuille de match

Score 17/ 10 (MT 9/0)
Arbitre : P Puhare (Béarn) assisté de N Roche et Ch Sergent (Béarn).

Saint-Sulpice : Caujolle- Meneghel Y(cap)- Meneghel M- Raturat- Webley- Destarac- Cabot – Kalouchi- Déjéan- Doussain- Gardey- Roquebert- Brioux- Vaysse- Mazières. Remplaçants : Brunet- Fabre- Swiadek- Fourthies- Boyer- Olié- Beilles- Duffour. Entraîneurs : Authier Jocelyn et Denechaud Damien.
1 essai : Vaysse (83’) et 4 pénalités : Doussain (8’, 17’,28’ et 43’)
1 carton blanc Déjean (54’) et 1 carton jaune Swiadek (65’)

AC Bobigny 93 : Core- Belloc- Ferrer- Fardoux- Dufrenois- Auvergnas- Aranat- Maciotta- Bouhraoua- Prinsloo- Quintana- Gomez-Lopez- Cazot- Akarmoudi- Maurice. Remplaçants :Fontbostier- Foulquier- Blot- Neto- Kaiser- Perrod- Dumez- Viviers. Entraîneur : Compan Alexandre.
1 essai : Fardoux (73’), 1 transformation et 1 pénalité Perrod(57’).
2 cartons blancs Cazot (19’) et Ferrer (46’), 1 carton jaune Gomez-Lopez (28’).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here