Fédérale 1 – Peyrehorade poursuit sur sa lancée et surprend Lombez Samatan

0

Pour la troisième levée du deuxième bloc, la poule 4 de Fédérale 1 voyait s’opposer deux équipes aux trajectoires bien différentes. A domicile, le Lombez Samatan Club (11è, 5 points), pourtant aguerri aux joutes à ce niveau, se devait de réagir après un début de saison poussif : une seule victoire (à domicile face à Mauléon) pour 4 revers, dont un à la maison face au rival auscitain. Pour sa part, le Peyrehorade Sport Rugby Pays d’Orthe (6è, 13 points), promu au terme du dernier exercice écourté, avait bien démarré, s’imposant à trois reprises (dont une chez l’autre promu, Nafarroa) en cinq sorties… (Par Marco Matabiau/ Photos José Cruz).

Les deux équipes attaquaient la rencontre avec la flagrante envie de faire vivre le ballon et de donner de l’air au jeu. Malheureusement pour eux, les Gersois perdaient d’entrée leur ouvreur Cortes (2è). Il était remplacé par Rousse (titulaire la semaine passé à Saint Jean de Luz) à la mêlée, et Bensalla glissait en 10. Après une mêlée gagnante du LSC, ce même Bensalla inaugurait le planchot d’une frappe tendue des 40 mètres (3-0, 6è). Les locaux poursuivaient sur leur lancée: après une superbe relance de l’arrière Bouquet, Bensalla, décidément très en vue dans ce début de partie, jouait au pied dans le coin droit. Le ballon heurtait le poteau d’en-but et restait en jeu. Le talonneur Raynier (plus connu sous le nom de « Cassoulet » du fait de ses origines chauriennes) plongeait sur le cuir et marquait l’essai. Depuis le bord de touche, Bensalla rajoutait les deux points de la transformation (10-0, 11è).

2
La mêlée du LSC prend le dessus sur son homologue: c’était la bonne période des Gersois.

Peyrehorade réagissait immédiatement, toujours par le jeu: un une – deux entre l’ailier argentin Pandelo et l’arrière Discazeaux permettait à ce dernier de s’échapper côté gauche, mais il était poussé en touche sur la ligne des 22 adverses. Le demi de mêlée Gatuingt dynamisait ensuite une pénalité, le jeu s’enchainait dans de petits espaces (notamment grâce à un offload du troisième ligne Grugier) et les Landais récoltaient une pénalité que Discazeaux se faisait un plaisir de convertir (10-3, 15è). Le LSC répliquait autour de Rousse et Bensalla, qui allongeait pour son ailier Denis. Repris côté droit par le solide plaquage face à face de Discazeaux, il libérait tout de même et le jeu se poursuivait. Peyrehorade se mettait à la faute, mais la pénalité obtenue (et tentée par Bensalla) fuyait les barres (18è). Quelques minutes plus tard, le talonneur visiteur Pais se rendait coupable d’un plaquage « limite » et écopait d’un carton jaune (25è). Bouquet suppléait son ouvreur et, des 38 mètres en face, redonnait dix points d’avance à sa formation (13-3, 26è).

17
Grugier (bandeau) échappe au plaquage de Damiot. Nayraguet se propose, tant vocalement que physiquement, au soutien.

Les débats s’équilibraient ensuite, même si le LSC semblait avoir la mainmise sur le jeu. Bouquet faisait feu de tout bois depuis le fond du terrain, mais la défense visiteuse faisait le dos rond et ne concédait pas de points. Les Gersois réussissaient tout de même une belle séquence de conservation au terme de laquelle Denis était à nouveau servi. L’action rebondissait et Bouquet se voyait projeté en touche à quelques centimètres de la terre promise (34è). Peu avant la pause, pour ne rien arranger à ses affaires, Peyrehorade perdait Grugier (l’ancien de Saint Paul-lès-Dax), visiblement touché aux côtes (40è + 1). Il était remplacé par Bomard. M. Gardey sifflait la pause dans la foulée.

18
A peine entré en jeu, Bomard est sollicité et bien pris par Bensalla (9).

Lombez Samatan perd pied, Peyrehorade régale

Les deux formations revenaient des vestiaires avec les mêmes intentions que dans le premier acte. Le LSC avait des fourmis dans les jambes et jouait vite une pénalité… mais se voyait sanctionné au sol (44è). Les Landais effectuaient ensuite des changements en première ligne: exit Mahamat, Pais et Le Bonnec. La tête de mêlée était désormais composée de Rieges, Duvert et Lescoulie (48è). Lombez Samatan multipliait les erreurs: une touche directe, puis une faute sur le sauteur adverse dans l’alignement. Discazeaux réduisait l’écart (13-6, 49è). L’artilleur peyrehoradais se distinguait aussi dans le jeu défensif lorsque, après un bel enchainement entre Rousse, Damiot et Suderie, il grattait un précieux ballon dans le ruck (52è).

15
Le Landais Lalanne (13) aux prises avec Cugier et le capitaine Suderie.

Les Gersois ne désarmaient pas et proposaient une « cocotte » intéressante, grâce à laquelle ils obtenaient une pénalité. Ils optaient pour la pénal touche, mais le contre landais confisquait le ballon dans l’alignement à cinq mètres de son en-but. S’en suivait une action de folie: Brana, tout juste entré en lieu et place de Nayraguet, lançait l’offensive le long de la ligne de touche. Il repiquait au centre, puis le ballon volait de mains en mains jusqu’à celles de Lalanne. Le trois-quart centre casqué déposait tout son petit monde côté gauche avant de servir Pandelo, qui lui remettait le ballon intérieur. Se sentant pris, Lalanne servait Rieges, placé fort à-propos, qui finissait le travail et marquait entre les barres. Un essai de 100 mètres ! Discazeaux transformait et mettait les deux formations à égalité (13-13, 57è).

16
Le combat a été intense tout au long de la rencontre.

Les Rouge et Blanc ne s’en laissaient pas compter et repartaient de l’avant, notamment grâce à une superbe percée de Cazabonne. L’ailier passé par Lavaur et Berre l’Etang était pris mais obtenait une pénalité que Bensalla convertissait en points (16-13, 64è). Commençait alors un long quart d’heure qui allait s’avérer fatal aux ambitions des locaux. Sans s’affoler, les Landais reprenaient le contrôle du jeu, conservaient le ballon et glanaient une pénalité après qu’un défenseur gersois a donné un coup de pied dans le ballon lors d’un ruck. L’occasion était trop belle pour Discazeaux (16-16, 70è). Les locaux jouaient désormais depuis leur camp. Mal leur en prenait puisqu’ils se voyaient sanctionnés quand le pilier Dikhal, manquant de soutien, conservait le ballon au sol. Discazeaux, des 25 mètres en face, permettait aux siens de prendre un avantage définitif (16-19, 75è). Les dernières tentatives du LSC (sur pénal touche notamment) n’y changeraient rien.

20
Labatut défie l’ouvreur peyrehoradais Labescau.

Au terme d’un match plaisant et enlevé, le Peyrehorade Sport Rugby Pays d’Orthe s’impose donc en terre gersoise. Dominés lors du premier acte, les joueurs du duo Sébastien Cergnul – Pascal Idieder ont su redresser la barre (notamment défensivement, réussissant davantage de premiers plaquages) et remettre la marche avant dès la reprise. L’entrée en jeu des trois joueurs de première ligne a permis de stabiliser la mêlée, et tout s’est enchainé, jusqu’à ce magnifique essai de 100 mètres à la conclusion duquel on retrouvait d’ailleurs le talonneur Rieges. L’équipe s’est montrée solidaire et appliquée dans le sillage de son arrière Discazeaux, sur la lancée de son match face à Oloron (il avait inscrit 22 points pour une victoire 32-30 de son équipe), auteur ce dimanche de 14 points. N’oublions pas non plus l’ailier Pandelo: le transfuge du Club Atletico San Isidro (Buenos Aires) a démontré toutes ses qualités d’appuis et de vitesse. Peyrehorade remonte à la cinquième place et attend Mauléon de pied ferme pour l’ultime rencontre de ce deuxième bloc.

13
Peyrehorade s’est montré plus convaincant, notamment en conquête directe, pendant le second acte.

Une mi-temps, et puis s’en va. Le Lombez Samatan Club ne s’attendait certainement pas à se retrouver dans la peau du vaincu après la prestation réalisée lors du premier acte. Une conquête solide, des intentions manifestes, de la vitesse: tout y était, sauf la concrétisation. Et c’est peut-être là que le bas a blessé. Au cours de la seconde période, les hommes de Julien Lauvernet et Patrick Miquel ont peu à peu perdu le fil, multipliant les erreurs notamment dans le jeu au pied (sur l’ensemble du  match, une touche non trouvée sur pénalité, trois touches directes, trois dégagements contrés) et se retrouvant sous la pression des Landais qui se sont mis à croire en leur bonne étoile. Malgré les bonnes prestations des troisièmes lignes Sanda (disponible dans le jeu) et Damiot (très en vue dans l’alignement), de l’arrière Bouquet (auteur de plusieurs belles trouées, en particulier en première mi-temps) et de l’ailier Cazabonne, incisif grâce à ses courses rentrantes et tranchantes, les Gersois restent englués à la onzième place. La suite s’annonce tout aussi délicate puisque se profile un déplacement à Tyrosse, vainqueur ce weekend à Oloron Sainte Marie.

10
Ici à la manoeuvre, Cazabonne a été l’une des principales menaces gersoises.

Réactions

Sébastien Cergnul (Entraîneur, Peyrehorade): « On savait qu’on allait être pris sur les fondamentaux que sont la mêlée et la touche. Cela a été le cas en première mi-temps. On s’est fait secouer. On a tenu bon, on n’a jamais été trop décrochés. A l’heure de jeu, on a réussi à inverser la tendance et à prendre le score (…) On n’a pas d’énormes individualités, mais plutôt un groupe très homogène. Les gars qui entrent en jeu ont la même valeur que les autres. Le rendement n’a pas baissé ».

Julien Lauvernet (Entraîneur, Lombez Samatan): « Très frustré pour l’équipe et les supporters. Ce n’est pas normal de dominer aussi outrageusement devant et de manquer de maîtrise à ce point. Nos leaders de jeu n’ont pas été bons. Même si on fait une bonne première mi-temps, le score doit être autre. On se sépare du ballon quand on doit le garder, et inversement. On a joué à l’envers. On a pourtant eu beaucoup de munitions et de ballons en avançant. Déçu de terminer les matchs ainsi depuis quelques semaines ».

19
Bensalla échappe au contre de Pais. Cela n’a pas toujours été le cas ce dimanche.

Thibaut Discazeaux (Arrière, Peyrehorade): « Un peu surpris du dénouement. Surtout très contents. Double victoire, bravo aux Espoirs. On a eu une première mi-temps très compliquée. On n’a joué qu’un ballon dans leur camp. En seconde période, on met les choses dans l’ordre. Une grosse entrée du banc. Un superbe essai. On gagne face à une belle équipe de Lombez. On gagne au terme d’une partie engagée ».

Baptiste Bouquet (Arrière, Lombez Samatan): « On est très déçus. Au vu de la première mi-temps, on doit être capables de gagner ce match. On ne sait pas gagner. On pourrait avoir trente points d’avance, je ne sais même pas si on réussirait à gagner. Il faut progresser là-dessus. J’ai peur que cette défaite fasse mal à la tête (…) On a du mal à gérer la fin de match. On se retrouve à jouer vite des pénalités à la main, ou dans notre camp alors que ce n’est pas le jeu. On a déjoué. On n’a que ce que l’on mérite ».

9
Bouquet (balle en mains) a remonté de nombreux ballons et trouvé des espaces, en particulier dans le premier acte.

Feuille de match

A Samatan (Stade Pierre-Brocas): Peyrehorade Sport Rugby Pays d’Orthe bat Lombez Samatan Club 16-19 (mi-temps: 13 à 6 pour le LSC).

Arbitrage: M. Cédric Gardey (Auvergne Rhône Alpes) assisté de MM. François Torrent (Occitanie) et Norbert Roche (Nouvelle Aquitaine).

Cartons jaunes: à Peyrehorade, Pais (25è).

Pour Peyrehorade: 1 essai Rieges (56è), 4 pénalités (15è, 49è, 70è, 75è) et 1 transformation Discazeaux.

Pour Lombez Samatan: 1 essai Raynier (11è), 2 pénalités 6è, 64è) et 1 transformation Bensalla, 1 pénalité Bouquet (26è).

Composition Peyrehorade: Discazeaux; Nayraguet, Lalanne, Bonnet, Pandelo; Labescau (o), Gatuingt (m); Grugier, Darrigol, Saint Cristau; Duguid, Bachacou; Mahamat, Pais, Le Bonnec.

Sur le banc: Rieges, Duvert, Sallaberry, Bomard, Belleret, Bourlon, Brana, Lescoulie.

Entraîneurs: Sébastien Cergnul et Pascal Idieder.

Composition Lombez Samatan: Bouquet; Denis, Dubessy, Suderie (cap), Cazabonne; Cortes (o), Bensalla (m); Cugier, Damiot, Sanda; Dachary, Rançon; Bellier, Raynier, Salvat.

Sur le banc: Bedel, Derkaoui, Murat, Labatut, Nonnon, Rousse, Pedussaud, Dikhal.

Entraîneurs: Julien Lauvernet et Patrick Miquel.

 

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here