Fédérale 1 – Mazamet-Castanet, une première pour les derniers

0

Entre un promu de fédérale 2 et un relégué de pro D2, on ne se faisait guère d’illusion du côté du stade de la Chevalière. Le match inaugural de la saison 2019-2020 entre Mazamet et Bourg en Bresse, s’était terminé par un cinglant 0-52, qui piquait un peu. La deuxième journée proposait aux Tarnais un périlleux voyage à Bourgoin, candidat avéré aux première places. Résultat, 65-17 dans la musette et un retour d’Isère qui clarifiait, s’il était besoin, que le maintien ne se jouerait pas contre les cadors, mais contre des équipes “similaires”. Nîmes, avec deux défaites au compteur également, se déplaçait à Mazamet comme un adversaire présumé du même calibre. Mais les pirates gardois s’imposaient largement (7-32). Les Bleu et Noir étaient en droit de se poser des questions, 24 points inscris contre 149 encaissés,  avec le dossard de la lanterne rouge bien accrochée dans le dos…

Mazamet Castanet photo page Fb de Mazamet
Mazamet-Castanet, un duel de tous les instants… (photo Christophe Plautin)

Mais une dernière place partagée avec Castanet. Les Haut-Garonnais, habitués du niveau, ont eux aussi raté leur début de saison. Deux défaites à la maison, d’abord contre Nice (7-37), puis face à Bourgoin (14-29), et une autre à Bourg en Bresse (38-14). Sans jamais exploser, les Castanéens n’ont pas réussi à glaner le moindre point malgré tout. Ce sont donc deux bêtes blessées qui s’affrontaient hier. Mazamet, à la maison, avait la pression du résultat. Une défaite de plus, qui plus contre un candidat direct au maintien, était déjà fortement préjudiciable. La première mi-temps est à l’avantage des locaux, qui mènent 16-10 à la pause, grâce à un essai et le pied de Hart. Castanet ayant répondu par un essai et une pénalité. Des Castanéens réalistes qui vont marquer un nouvel essai au retour des vestiaires (16-17). Pas le temps de gamberger, que Hugo Condou intercepte le ballon qu’il dépose entre les perches (23-17). Joshua Hart fait admirer sa précision longue distance (près de 60m) et enquille trois points de plus (26-17). Les Mazamétains insistent et marquent un essai par Ludo Ruiz (33-20). Castanet, à l’orgueil, en inscrira un dernier, mais s’inclinera 33-25 malgré tout. Julien Sidobre, co-entraîneur de l’Avenir Castanéen était conscient de la situation de son équipe : “Après avoir joué les ténors de la poule, on a manqué notre match contre un concurrent direct. On n’a pas su respecté le plan de jeu pour espérer ramener des points de Mazamet. On a joué sur courant alternatif, et sans tenir assez le ballon pour porter le danger. Mazamet a été plus réaliste que nous. On va continuer à bosser, mettre le bleu de chauffe.” Dont acte !

Mazamet de son côté, vient de lancer sa saison en fédérale 1. Ce premier succès lui permet de garder l’espoir vivace, fort d’un mini championnat qui se dessine avec Chateaurenard (4 défaites, dont 2 avec bonus défensif), Céret (Une victoire à Chateaurenard justement et 3 défaites), Bédarrides (1 victoire et trois défaites) et Castanet donc, la victime du jour.

La saison sera longue pour tout le monde, les confrontations directes seront plus que jamais décisives et nul doute que l’issue de cette course au maintien trouvera son dénouement en toute fin de parcours. Si les organismes promettent de souffrir, les ongles des supporters aussi. Ceux de Mazamet en tout cas, ont le sourire ce matin. Ceux de Castanet, qui attendent Nîmes ce weekend, moins.

70300711_719057531855431_2336700025658146816_o (1)
Les Mazamétains se posaient des questions après trois rencontres de fédérale 1, ils ont peut-être trouvé des réponses lors du quatrième (photo Serge Gonzalez)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here