Fédérale 1 : changement d’ère et d’air pour Lannemezan

0

Jean Philippe Dastugue et Bernard Duclos, les deux co-présidents de Lannemezan depuis cinq ans, ont confirmé la semaine dernière qu’à la fin de cette saison, ils passeront le témoin présidentiel. Une annonce rendue officielle par un communiqué, mais déjà évoquée en interne. Les joueurs eux, ont eu droit à un weekend régénération…

82283523_3264205906929222_776496088155684864_o
Les Rouge et Blanc ont pris de la hauteur ce weekend

“C’est une décision prise dans la sérénité et déjà annoncée au comité directeur, aux joueurs, entraîneurs de l’effectif sénior ainsi qu’aux partenaires majeurs dont la municipalité de Lannemezan. Comme on l’a toujours dit, nous ne sommes pas propriétaires du club mais seulement garants. Il va de notre responsabilité de préparer l’avenir pour le bien de notre club de cœur. Nous avons souhaité communiquer le plus tôt possible dans un souci d’anticipation” voilà les premiers mots des futurs ex-présidents donc, qui poursuivent “Cette annonce n’entame en rien notre détermination à conduire le club et le pérenniser sportivement et financièrement en fédérale 1, bien au contraire et notre investissement sera total comme il a toujours été jusqu’au bout de notre mandat, vous pouvez nous faire confiance pour cela. Nous comptons bien sûr sur le soutien des partenaires comme ils l’ont toujours fait jusqu’à présent ainsi que nos fidèles supporters que nous attendons encore plus nombreux pour la seconde partie du championnat afin de pousser derrière leurs chers rouges et blancs.»

Côté terrain justement, les gars du Plateau, après avoir enregistré ce changement d’ère, se sont offert un bon bol… d’air. Ils ont en effet pris la direction de la superbe Vallée du Louron, où ils ont profité des paysages, des dénivelés, et des installations situées à Loudenvielle et plus en altitude encore, à la station de Peyragudes, connue internationalement pour ses décors prêtés à un James Bond en 1997, et à l’arrivée dantesque du Tour de France cycliste en 2017. Après une ascension (à pied) de plus 700m de dénivelé positif, l’équipe s’est octroyée une pause déjeuner plus que bienvenue, avant un passage incontournable à Balnéa, LE centre thermal des Pyrénées cher à Claire Bourg. Les joueurs et le staff du CAL sont donc prêts à attaquer 2020 de la meilleure des manières. Rappelons qu’ils avaient terminé 2019 par une défaite à domicile (contre Saint-Sulpice, 15-21), et à une sixième place provisoire plus que respectable. Le mois de janvier s’annonce “épais” comme dirait l’autre : un déplacement périlleux ce weekend à Blagnac, puis deux réceptions contre Fleurance et Mauléon, où le faux pas sera interdit. Viendra l’heure des “derbys” en février, avec un voyage à Tarbes, puis un bras de fer contre Bagnères. Il sera alors temps de savoir quelles seront les ambitions de Lannemezan, quels seront les futurs présidents, et quels auront été les effets bénéfiques de ce stage en haute montagne. “Demain ne meurt jamais”* de toute façon…

*titre du James Bond tourné à la station

81313990_3264204233596056_4477020802079784960_o
Loudenvielle, point de départ

81359136_3264204473596032_2537601553334796288_o

81865855_3264204836929329_1979719553948581888_o
Et c’est parti pour une marche en altitude

82029178_3264204893595990_5667190852942823424_o

81200802_3264206170262529_1896529168456220672_o
Pause fraîcheur
81452768_3264206520262494_9174586465412186112_o
Peyragudes, la seule station française à avoir accueilli un film de James Bond grâce à son altiport (Demain ne meurt jamais, en 1997). Ce qui explique sûrement le nom des nouvelles télécabines locales
82901509_3264206430262503_4781642315326291968_o
Un Skyvall pour des agents presque secrets
81636369_3264205883595891_230479262342184960_o
Pause… publicit”air”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here