Fédérale 1 – A Lavaur la première manche du derby

0

Malgré le vent et la fraicheur, près de 2 000 personnes se sont retrouvées au complexe des Clauzades pour le derby du Tarn de Fédérale 1 : Lavaur – Graulhet. Comme souvent lors des derbys, l’enjeu aura tué le jeu et c’est à l’usure que Lavaur aura pris le meilleur sur son voisin. Une victoire logique, vu les intentions de jeu vauréennes, qui laisse Graulhet à la dernière place de la poule. (par Domi H.)

DE FREITAS
De Freitas, de retour parmi les vauréens après sa sélection avec le Portugal, en fer de lance

Hormis les trois premières minutes, où Graulhet investit la moitié de terrain vauréenne, c’est Lavaur qui allait avoir la main mise sur la balle. Devant un Sporting beaucoup trop déficiant dans les phases de conquêtes et surtout beaucoup trop indiscipliné (un carton jaune et un carton blanc), Lavaur ne sut profiter que trop rarement de ces temps forts, notamment sur les phases de maul. Par deux fois, une ultime maladresse ne leur permettait pas de franchir la ligne d’en-but et ce ne fut que justice lorsque Yann Marsoni donnait enfin l’avantage à ses couleurs après un nouveau groupé pénétrant (7-0). Jalabert aggravait le score peu avant la pause sur pénalité (10-0). Et ce fut à peu près tout pour cette première période.

MAUL ASV
Maul gagnant pour Lavaur

Coaching gagnant…

Après que les spectateurs s’étaient  divertis à la pause en assistant à une amicale et sympathique confrontation entre les catégories U8 et U10, les vauréens allaient d’entrée de jeu remettre la pression sur des graulhétois toujours acculés dans leur camp. Une pénalité lourde de conséquence, trois points supplémentaires et surtout carton blanc pour l’un de leurs meilleurs éléments du jour, Fabrice Hédreville, ponctuait la domination locale. Si les esprits s’échauffaient après une altercation somme toute bénigne (47′), seul Antony Migayrou recevait un carton jaune. L’A.S.V se retrouvait pour la première fois de l’après-midi en infériorité numérique et les supporters graulhétois espéraient bien que les leurs allaient en profiter. Ils donnaient de la voix et hurlèrent même leur bonheur après qu’une interception de Boutié dans ses 22 mètres, suivi d’un astucieux coup de pied envoyait le véloce Pavlovski en terre promise à la 50ème. Alors que l’on attendait une accélération graulhétoise, c’est au contraire les locaux qui accentuaient leur domination. Grâce notamment à un coaching gagnant pour Rémy Ladauge avec les entrées successives de Benjamin Norkovski, Luc Sirven et Antony Delbos. Ces trois éléments que Lavaur réalisaient la plus belle action de l’après-midi. Passe de Norkovski vers Sirven qui franchit le premier rideau et d’une asticieuse chistera offre l’essai à Delbos. 23-10 à dix minutes du terme, la messe est dite. Lavaur aura fourni un match sérieux. et prend quelques distances avec la zone de relégation. Les Graulhétois, amoindris par quelques absences, n’ont pu opposer que leur courage et leur défense, L’hiver sera plus long et difficile. Comme le disait un supporter graulhétois “Graulhet doit rester maître à Pélissou et glâner quelques points à l’extérieur pour que le match retour soit une grande fête du rugby tarnais avec le maintien des équipes en Fédérale 1”

DEFENSE GRAULHET
Graulhet aura beaucoup défendu pendant ce derby

Réactions

Jérôme Vincent (co-entraîneur Lavaur) : Un derby, ça ne se joue pas, ça se gagne, et la grande satisfaction de l’après-midi sera donc cette victoire acquise somme toute logiquement. Si le score est resté si serré jusqu’à 10 minutes de la fin, c’est aussi parce que nous n’avons jamais su prendre nos distances malgré les occasions. Je ne sais pas si c’est le phénomène derby qui nous a mis dans cette situation, mais j’ai ressenti une sensation inhabituelle de stress dans nos rangs.

Grégory Ségur (pilier et capitaine Lavaur) : S’il est un point sur lequel ce derby a tenu toutes ses promesses, c’est au niveau de l’intensité et de la lutte. Nous n’avons pas pu mettre en place notre jeu habituel du fait de la vaillance des Graulhétois, notamment dans les phases de ruck. Maintenant et vu les autres résultats, cette victoire est très importante pour la suite de la compétition.

KITUTU
Ivan Kitutu, toujours aussi puissant, n’a pas marqué

La feuille de match

A.S.VAUREENNE :
Points : 2 E ; Marsoni (23″) ; Delbos (72″) – 2 T ; Jalabert (23″) ; Delbos (72″) – 3 P ; Jalabert (36″;43″) ; Delbos (68″)
Cartons : Jaune – Migayrou (47″) ; Blanc – Cervelli (80″)
Composition : Ségur (cap) ; Galy ; Bertrand F. ; Escarnot ; Gauthier ; Galinier ; Cervelli ; Marsoni ; Dalla-Riva (m) ; Jalabert (o) ; Migayrou ; Bertrand G. ; Kitutu ; Lenfant ; Atche – Rempl. Lebastard; Turini ; Baliashvili ; De Freitas ; Sirven; Norkowski ; Delbos ; Giraudeau.

S.C GRAULHETOIS :
Points : 1 E ; Pavlovski (52″) – 1 T ; Bille – 1 P ; Bille (3″)
Cartons : Jaune ; Bille (10″) – Blanc ; Valette (20″) ; Hedreville (42″)
Composition : Gouvaia ; Lassave ; Burdashvili ; Orengo ; Regnier ; Teyssier ; Valette ; Hedreville ; Barthelémy (m) ; Boutie (o) ; Gay ; Tacham ; Montbroussous ; Pavlovski ; Bille (Cap) – Rempl. Vatton ; Verget ; Avarguez ; Roques ; Icher ; Montbroussous ; Pauthe ; Howells

Arbitre : Loïc Frayssinet (Comité Côte d’Argent)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here