Elite 1 – Rennes, Lille et Bordeaux solides pour leur retour, Romagnat confirme, Bobigny dit adieu aux play-offs ?

0

Une semaine après une première salve de matchs en retard (article à retrouver ici), l’Elite 1 féminine rattrapait son retard avec quatre rencontres reportées des poules 1, 2 et 4 (la poule 3 étant déjà à jour dans son calendrier). Retour sur ces duels, entre confirmations, qualifications et désillusions… (par Jeremy VdC)

Poule 1

Largement dominée par les “championnes en titre” de Montpellier, cette poule n’avait qu’un match en retard à disputer : La Valette RGP – LMRC Villeneuve-d’Ascq. Si les “Pign’Ups” varoises n’espéraient plus une qualification avec quatre revers en autant de duels, elles souhaitaient soigner leur reprise. Les Nordistes, quant à elles, restaient mathématiquement en course pour les play-offs, avec deux duels à disputer et neuf longueurs de retard sur Lons, actuel deuxième de la poule.

Et malgré la pression de n’avoir gagné qu’une seule fois en quatre rencontres (déjà face à La Valette), les “Putain de Nanas” attaquent tambour battant avec un essai de Paris, transformé par Christiaens (0-7, 5′), avant que cette dernière n’augmente la marque au quart d’heure de jeu (0-12, 15′). Les débats s’équilibrent, les joueuses de La Valette tentent des coups, mais le tournant intervient peu avant la pause, avec un carton rouge côté varois pour le manager Beyt-Gamonet.

Le deuxième acte est plus débridé, les deux équipes se rendent coup pour coup (nouvel essai de Christiaens pour le LMRCV à la 42′, contre un de Courroy pour débloquer le score du RCVRGP deux minutes plus tard). Avec la valse des remplacements et la fatigue naissante, les fautes se font plus nombreuses, avec plusieurs cartons jaunes. Un essai de pénalité est accordé aux Nordistes (5-24, 56′). La Valette réplique à l’entrée du dernier quart d’heure via Granados (10-24, 64′), mais les visiteuses enfoncent le clou en fin de partie pour décrocher le bonus offensif, grâce à deux nouvelles réalisations de Leclerc et l’intenable Christiaens, pour un score final, logique, de 10-34.

Avec ce succès bonifié, Villeneuve-d’Ascq refait une partie de son retard sur Lons. Et avec un calendrier bien fait pour le suspense, Lons accueillera… le LMRCV lors de l’ultime journée de cette phase qualificative, le 21 février prochain ! Quant aux Pign’Ups, l’apprentissage du niveau continue, elles auront à cœur de bien terminer face à l’ogre Montpellier avant de tourner leur regard vers le maintien avec les play-downs.

Poule 2

Si le duel en retard entre les deux “Stades” Toulouse et Paris ne se jouera que dimanche prochain, les Valkyries de l’AS Rouen UC, dernières, et en quête de leurs premiers points, recevaient ce weekend les “voisines” bretonnes du Stade Rennais, déjà assurées de se qualifier pour les play-offs. Sur le terrain synthétique du stade Mermoz, les premières minutes sont équilibrées. Les visiteuses prennent le dessus grâce à un essai signé de la troisième-ligne Riviere, transformé par elle-même (0-7, 15′). Quelques fautes de mains ponctuent ce premier acte, et l’ASRUC, en infériorité numérique suite au carton jaune de Joubert, craque une deuxième fois par l’intermédiaire de Gonin (0-14, 40′).

Les locales montrent de l’envie et déploient plusieurs beaux mouvements, mais elles payent cash leur indiscipline. En effet, le Stade Rennais s’en va inscrire un troisième essai, synonyme de bonus offensif, deux minutes après un nouveau carton jaune côté normand (0-21, 48′). Les Rennaises vont finir solidement leur match, avec deux nouveaux passages dans l’en-but adverse via Bettoni et Castel, scellant la marque sur un 33-0. Mises “Fanny” sur leur pelouse, les Valkyries de l’ASRUC débutent mal 2021, face certes, à un gros morceau du haut de tableau. Elles pourront néanmoins s’appuyer sur quelques bonnes séquences et sur leur envie manifeste, pour figurer de belle manière en play-down. Quant à Rennes, cette victoire à cinq points ouvre les portes d’une première place provisoire, en attendant le “Classico” Toulouse-Paris. Quart-de-finaliste en 2018-2019, le Stade Rennais montre donc les crocs, et confirme qu’il faudra compter sur les Rouges et Noires en play-off…

Les Rennaises ont dominé de la tête et des épaules face à une vaillante équipe de Rouen (crédit photo Stade Rennais)
Les Rennaises ont dominé de la tête et des épaules une vaillante équipe de Rouen (crédit photo Stade Rennais)
Les Amazones de Grenoble restent soudées malgré un début de saison difficile (crédit photo Karine Valentin)
Les Amazones de Grenoble restent soudées malgré un début de saison difficile (crédit photo Karine Valentin)

Poule 4

Comme le weekend dernier, deux rencontres étaient prévues ce dimanche, afin de continuer la mise à jour du calendrier de cette poule.

En déplacement sur la pelouse du leader Romagnat, l’équation était simple pour l’AC Bobigny : gagner pour refaire une partie de son retard dans la course à la qualification. Au contraire, pour l’ASM, un petit point suffisait pour valider sa place dans les play-offs. Et après quelques minutes d’observation, ce sont bien les visiteuses qui frappent les premières, grâce à une belle percée dans la défense Auvergnate, conclue par Traoré (0-5, 13′). Romagnat réagit peu avant la pause, avec un essai de Sgorbini, complété par une transformation et une pénalité de Trémoulière (10-5 à la pause).

Malgré une météo peu clémente, les deux formations tentent de déployer du jeu. Les “Jaunardes” profitent des moindres failles pour passer deux pénalités (60′, 76′). Entre ces deux buts, l’ACB avait réussi à revenir sur les talons de son adversaire à la suite d’un nouveau passage derrière la ligne d’en-but pour Traoré. Mais cela n’évite pas la défaite 16-10 pour les Séquano-Dionysiennes, qui doivent se consoler avec le bonus défensif. Les Auvergnates consolident leur première place de la poule, avec neuf longueurs sur Bordeaux.

Romagnat et Bobigny se sont livrés un sacré duel en poule 4... (crédit photo Laurent Lavialle)
Romagnat et Bobigny se sont livrés un sacré duel en poule 4… (crédit photo Laurent Lavialle)

Car dans la seconde rencontre du jour, les Lionnes du Stade Bordelais ont rugi sur la pelouse des Amazones du FC Grenoble. En cas de victoire, les Girondines pouvaient faire un grand pas vers une qualification pour les play-offs. Côté Rouge et Bleu, si mathématiquement tout était encore faisable, l’objectif premier était d’enfin débloquer le compteur de victoire. Malheureusement pour les locales, Bordeaux se montre solide et réaliste dès les premières minutes, avec deux essais de Lavabre et Roubinet (0-12, 19′), et un troisième avant la pause via la deuxième ligne Valois (0-17).

Les Grenobloises réagissent dans le second acte par Chambon, répondant à une pénalité des visiteuses quelques minutes plus tôt (5-20, 46′). Les minutes s’égrainent, les remplacements s’enchaînent, et la fatigue créé des espaces dans les défenses. À ce petit jeu, Bordeaux se montre plus réaliste avec trois nouveaux essais dans les vingt dernières minutes, contre un seul côté Isérois. Score final : 12-48, bonus offensif en poche pour le Stade Bordelais. Avec cette probante victoire à l’extérieur, les Lionnes comptent désormais huit points d’avance sur Bobigny. Attention toutefois, car il reste aux Balbyniennes à jouer les deux duels contre les Grenobloises, tandis que Bordeaux devra se déplacer à Romagnat. Tout n’est donc pas encore acté pour la deuxième place qualificative. En revanche, une chose de sûre désormais : les Amazones du FCG joueront les play-downs…

Les Girondines ont bonifié leur déplacement en Isère (crédit photo Karine Valentin)
Les Girondines ont bonifié leur déplacement en Isère (crédit photo Karine Valentin)

Les matchs prévus le weekend des 6-7 Février :

Stade Toulousain – Stade Français (Poule 2, match en retard de la 2ème Journée)
Lyon OU -Blagnac RF (Poule 3, match avancé de la 6ème Journée)
FC Grenoble Amazones – AC Bobigny (Poule 4, match en retard de la 3ème Journée)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here