Elite 1 féminine -Play-downs, le debrief après la phase aller

0

Après trois journées de la phase “aller” des play-downs disputées en quasi-intégralité (voir les matchs reportés plus bas), c’est l’heure du débrief ! Qui a fait un pas vers le maintien, qui voit l’Elite 2 se rapprocher, qui confirme, qui déçoit ? On vous dit tout… (par Jeremy VdC)

(Pour rappel, le règlement de cette saison annonce pour le moment une descente en Elite 2 pour les deux derniers de chaque poule, suite à la réforme prévue pour le championnat d’Elite 1 prévoyant de passer de 16 à 12 équipes, plus un barrage entre le moins bon deuxième de poule et le champion de l’Elite 2 – barrage qui semble plus qu’hypothétique, l’Elite 2 ayant été stoppée en Octobre)

Poule 1

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’après ces trois premières journées, une hiérarchie s’est clairement dessinée dans cette poule. Ainsi, avec trois succès probants, les Louves lyonnaises occupent solidement la première place de la poule. Si les victoires contre Chilly-Massy (14-34) et Rouen (47-0) ont été de plus bonifiées, le LOU a surtout fait sensation en l’emportant sur la pelouse de Villeneuve-d’Ascq par la plus petite des marges (15-16). En accrochant à sont tableau de chasse le LMRCV (pourtant favori sur le papier), Lyon dispose à mi-parcours de neuf longueurs d’avance sur la troisième place occupée par Chilly. La quatrième journée pourrait donc déjà permettre aux Rouge et Noir de valider le maintien, en cas de victoire face… aux Spartiates du RCCM.

Lyon a haussé son niveau de jeu pour se retrouver au sommet de la poule 1, comme ici face à Rouen (crédit photo LOU1896.fr)
Lyon a haussé son niveau de jeu pour se retrouver au sommet de la poule 1, comme ici face à Rouen (crédit photo LOU1896.fr)

Derrière la locomotive rhodanienne, les Nordistes du LMRCV s’accrochent solidement à leur deuxième place. Si la capitaine Di Muzio et les siennes ont donc trébuché d’un rien face à Lyon, elles ont su se rattraper avec une victoire au forceps du côté de Chilly (17-23), avant de récolter une victoire bonifiée face à Rouen (36-0). Encore parfois sur courant alternatif, les Vert-Blanc-Bleu ont fait le nécessaire pour se positionner du bon côté de la ligne rouge avant la phase retour. Mais avec seulement cinq points d’avance sur la troisième place, les Villeneuvoises devront éviter le faux-pas pour ne pas courir après les points dans les ultimes instants.

Car en embuscade, le RC Chilly Massy espère bien encore jouer les trouble-fêtes dans la course au maintien. Malgré la défaite inaugurale face au LOU, la néo-internationale Boulard et ses coéquipières ont rectifié le tir sur la pelouse de l’ASRUC (10-24), avant d’accrocher le bonus défensif lors de la venue du LMRCV. Avec un déplacement périlleux en terre lyonnaise lors de la prochaine journée, les Spartiates devront élever leur niveau pour ramener un ou plusieurs points avant les derniers matchs contre Rouen et Villeneuve-d’Ascq. En cas de faible écart au classement, le match face à ces dernières lors de l’ultime journée pourrait donc ressembler à une finale pour le maintien…

Le LMRCV l'a emporté à Chilly, alors que les deux équipes sont au coude-à-coude (crédit photo LMRCV)
Le LMRCV l’a emporté à Chilly, alors que les deux équipes sont au coude-à-coude (crédit photo LMRCV)

Enfin, les journées se suivent et – malheureusement – se ressemblent pour les Normandes de l’ASRUC. Sevrées de victoire cette saison, les Vert et Noir n’ont toujours pas retrouver le goût du succès, avec trois nouveaux revers lors des matchs allers. Si l’addition fut salée contre Lyon et Villeneuve-d’Ascq, la défaite avec un score plus étriqué lors de la réception de Chilly a démontré que les progrès étaient de plus en plus visibles du côté des Valkyries. Si le maintien semble de plus en plus difficile à entrevoir vu l’écart avec le haut du tableau, reste désormais à confirmer le mieux en décrochant enfin quelques points avant la fin de la saison.

classement poule 1 elite 1 playdown

La réaction

Lara Golman (deuxième-ligne de l’ASRUC) : “C’est compliqué pour nous d’imposer notre jeu face à de belles équipes, on a beaucoup de mal à conclure de bonnes actions offensives, ce qui engendre de la frustration au sein de l’équipe. Évidemment nous sommes dans la zone rouge pour la descente, mais les objectifs pour les matchs à venir vont être de se remobiliser mentalement, pour finir la saison de la meilleure façon, sans regrets et aller chercher à renouer avec la victoire.”

Les prochains matchs

4ème journée (le 16/05)

Lyon OU – Chilly Massy

AS Rouen UC – LMRC Villeneuve-d’Ascq


Poule 2

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’à l’inverse de la poule 1, la hiérarchie n’est pas encore totalement lisible, la faute à deux matchs reportés concernant La Valette, suite à des cas Covid. Ainsi, le RCVRGP ne compte qu’un seul match disputé, et deux pour le Stade Français et Bobigny.

Malgré cela, l’AC Bobigny a fait le travail lors de ses deux rencontres jouées, avec un large succès à Grenoble (14-38), suivi d’une victoire bonifiée lors du derby face au Stade Français (43-13). Passées très près d’une qualification en play-off (pour 0,8 point), les Balbyniennes ont su se remobiliser pour ces play-downs, et ont à cœur de terminer sur la plus haute marche de leur poule. Avec déjà six longueurs d’avance sur Paris, la manche “retour” du derby francilien pourrait acter quasi-définitivement le maintien de l’ACB en Elite 1, en cas de victoire de celles-ci. Et avec quatre points d’avance sur Grenoble, un grand pas pourrait également être fait pour la place de leader.

Bobigny a pris la tête de la poule 2 (crédit photo Karine Valentin)
Bobigny a pris la tête de la poule 2 (crédit photo Karine Valentin)

Les Amazones du FCG, justement. Seule formation ayant disputé ses trois matchs, elle occupe provisoirement la deuxième place de la poule. Mais avec un ratio d’une victoire pour deux défaites, les Rouge et Bleu pourraient bien perdre cette position en cas de victoire du Stade Français lors du match en retard contre La Valette. Car si Grenoble a bonifié son succès face aux Varoises (40-12), l’équipe s’est par la suite inclinée sur le fil à Paris (20-18), puis plus lourdement face à Bobigny. Avec seulement deux points d’avance sur les Pink Rockets, rien n’est donc fait pour les Iséroises, qui devront cravacher lors de la phase retour pour accrocher l’une des deux premières places.

Comme détaillé ci-dessus, même s’il est actuellement troisième, le Stade Français a toutes les cartes en main dans la course au maintien. Car malgré le revers contre le voisin Bobigny, le SFP a battu sur ses terres le FC Grenoble, dans ce qui ressemble à une bataille entre concurrents directs. Avec deux points d’avance au score final, les Parisiennes ont toutefois laissé les Amazones repartir avec un précieux bonus défensif, qui pourrait compter cher lors des ultimes comptes de points. Reste à voir si les Rose et Bleu arriveront à prendre provisoirement la deuxième place de la poule, en cas de victoire à La Valette lors du match en retard prévu le 2 Mai.

Le RCVRGP, pour terminer, vit pour sa part une phase aller écourtée, avec un seul match disputé. Difficile d’être donc en jambes, mais les Varoises savent qu’il faudra performer lors de la venue de Paris pour espérer encore au maintien, au risque de se retrouver rapidement dans la même situation que Rouen dans la poule 1. Moins d’un an après avoir été promu à ce niveau, le club méditerranéen va-t-il faire l’ascenseur ? Les scores de la quatrième journée pourraient déjà donner de sérieuses indications…

Grenoble a enfin débloqué son compteur de victoires, face à La Valette (crédit photo Karine Valentin)
Grenoble a enfin débloqué son compteur de victoires, face à La Valette (crédit photo Karine Valentin)

classement poule 2 elite 1 playdown 2

Les prochains matchs

La Valette RGP – Stade Français le 02/05 (match en retard de la 3ème Journée)

Bobigny – La Valette RGP le 06/06 (match en retard de la 2ème Journée)

4ème journée (le 16/05)

Stade Français – Bobigny

La Valette RGP – Grenoble Amazones

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here