Fédérale 3 – Grenade-Tournefeuille, à quelques détails prés

0

Rencontre entre invaincus après… une journée : Tournefeuille à la maison face à Gimont, et Grenade, à Boé Bon Encontre. Quoi de mieux donc de se tester en début de saison dans de bonnes conditions, en compagnie d’un petit vent frais, mais sur un terrain en parfait état malgré les dernières fortes pluies (les équipes réserves ne diront pas la même chose, voir en fin d’article). Cette rencontre, programmée le 20 septembre dernier, avait été reportée pour cause de covid. Cette fois, sans vestiaires, ni douches, les équipes tenaient à jouer, et se jauger aussi. Double objectif atteint.. (résumé et photos par GR Vin)

Essai de Lassave des l'entame
Essai de Lassave dès la première minute !

Grenade, vent de face, lance les hostilités rapidement, profite de deux fautes consécutives (faute au sol et plaquage haut) pour jouer autant de pénal touches. Lassave se signale déjà en plongeant en but. Du coin, contre le vent, Delpech transforme (7-0). Tournefeuille réagit par ses avants, et Azéma réduit le score sur pénalité (hors-jeu). Il rate de peu la passe de deux dans la foulée. Tournefeuille domine, Cominelli règne sur la touche, la mêlée avance, mais ça ne suffit pas. Grenade défend et tente bien de jouer quelques ballons mais se voit contraint d’utiliser le pied pour se donner de l’air.  

C’est justement grâce à un grand coup de pied devant que Grenade réinvestit les 22m adverse. Aubry à la réception tergiverse un peu, se fait contrer. S’en suit finalement une touche et une faute, ballon gardé au sol. Delpech ne se fait pas prier et ajoute trois points 10-3. Azéma lui répond rapidement sur pénalité pour les mêmes raisons. Les deux équipes se rendent coup pour coup, elles tentent d’écarter les ballons mais finalement se neutralisent. La mi-temps est sifflée sur le score de 10-6. 

Delpech sous la pression
Delpech sous la pression, Grenade a paré au plus pressé parfois

A la reprise, et contre le vent, la troupe à Bourdin remet la pression avec des avants qui enchainent. On écarte quelques munitions autour de Lefèvre au milieu du terrain, mais c’est une faute qui donne lieu à une nouvelle pénaltouche. La maîtrise est parfaite et Lepinay ne rate pas l’occasion de s’écrouler sur la ligne. La transformation ne passe pas mais l’AST prend le score (10-11).

Essai du retour par Lepinay
Essai du retour par Lepinay

Dès lors ce sont les Jaune et Noir qui réagissent et vont en quinze minutes prendre les choses en main. Delpech toujours lui, ne rate pas l’occasion des 40m en biais, de remettre les choses en place avant de sortir (13-11). Il est remplacé par Tortelli qui cherche à l’imiter des 50m, mais sa tentative frôle de peu les poteaux. Deux minutes plus tard c’est une pénal touche, avec un ballon porté en suivant, qui propulse Lassave derrière la ligne pour un doublé du jeune homme (18-11).

Essai bis de Lassave
Essai de Lassave

Le temps de se remettre des émotions et Grenade bénéficie encore d’une pénalité dans ses 40m. On attend le coup de pied en touche, mais Tortelli joue finalement à la main, écarte jusqu’a l’aile de Caron qui au passage dépose son monde, se fait plaquer dans les 22m adverses avant que le jeu ne rebondisse jusqu’à l’aile opposée… où deux piliers se la jouent trois-quarts centre : Lopez termine dans l’enbut. Superbe inspiration et superbe réalisation. Sans les transformations des deux derniers essais, le break est fait (23-11, 65ème). On croit le match plié, mais c’est sans compter sur la détermination des visiteurs qui remettent la main sur le match notamment grâce à leur excellente conquête. Ils pilonnent le camp local, bénéficient d’une pénal touche et Lepinay remet ça. Delmas transforme (23-18). Revoilà Tournefeuille dans les points du bonus défensif, et il reste six minutes pour aller chercher mieux. Les avants font le forcing et Lepinay décidément heureux de retrouver un terrain qu’il connaît bien, déchire la défense, trouve Barbet qui… ne peut conclure, repris par un dernier défenseur en bord de touche et commettant un petit en avant. C’était la dernière occasion, Monsieur Arrouge par ailleurs très bon libère les acteurs.  

Barbet echappe à la défense
Barbet échappe à la défense mais ne parviendra pas à conclure 

Grenade peut être satisfait de son match même si tout n’a pas été parfait, il faudra compter sur le GS à n’en pas douter. Tournefeuille de son côté, peut avoir des regrets mais prend un point, ce qui ne sera pas le cas de toutes les équipes en bordure de Garonne. L’AST, bien en place, devrait en faire souffrir bien d’autres dès que tout sera bien huilé. 

Les joueurs : Au GS, Lassave très en vue irrésistible près des lignes. Les papas Rouxel et Delpech pour leur importance dans le système. Versolato Cabanes Peyronne pour leur activité. A l’AST : Lepinay a fait un gros match, avec lui  Cominelli et Rabaj, mais le pack en entier est à créditer d’une bonne performance. Aubry et Barbet ont montré qu’ils avaient des jambes. 

Grenade a résisté jusqu'au bout
Grenade a résisté jusqu’au bout

Les réactions   

Antoine Bourdin entraîneur AST : Grand respect pour les joueurs, ascenseur émotionnel très important. C’est dommage, car on n’est pas loin, on fait des choses très intéressantes et puis après on se fait avoir sur des choses évidentes, évitables, comme cet essai de 90m où l’on n’est pas attentif. L’équipe a été très généreuse même si certains joueurs auraient pu mieux faire dans ce registre, il faut que tout le monde s’implique au même niveau. On a joué contre une belle équipe, qui nous a proposé pas mal de belles choses tout le long du match. On prend un point de bonus, ce qui est encourageant. Ca fait du bien dans les têtes des mecs, surtout dans cette longue période sans jouer. 

Le duo Patey (1er plan) et Bourdin
Le duo Julien Patey (premier plan) et Antoine Bourdin

Nicolas Béderede entraîneur GS : Un peu tendu encore, on savait que Tournefeuille tenait bien le ballon, on savait que c’était du sérieux. Ils voulaient jouer ce match en retard donc on savait qu’ils ne venaient pas pour rien, sans quoi, c’était péréquation. On a été défaillant en conquête, mais ce qui est positif c’est qu’on tourne contre le vent à 10-6. Bonne rentrée des remplaçants qui nous fait du bien. Après, nos travers, c’est la défense, on a eu chaud à la fin, car on ne gère pas bien avec le vent. On n’a pas été assez agressifs en défense non plus, contre une équipe comme ça qui porte bien le ballon, c’est fatal. On a eu chaud aux fesses oui, mais on est satisfait car les garçons s’envoient bien, ils sont là aux entraînements et on a deux victoires, c’est parfait. On n’est pas dans la sérénité car on ne maîtrise pas tout, mais ça va bien. 

Nicolas Bederede
Nicolas Bederede

Pierre Delpech, ouvreur inoxydable de Grenade : Une mi-temps chacun et paradoxalement on l’a eu contre le vent. Equipe très en place joueuse. Après, on n’a pas très bien géré, notamment au niveau de la charnière. Mais on a les ressources de retourner chez eux et de marquer deux fois aussi. Par contre, il ne fallait pas cinq minutes de plus (rires)

Delpech alerte sa cavalerie
Delpech, bon pied bon oeil, comme toujours

Laurent Carrère président AST:  Par les temps qui courent, heureux d’avoir vu un match de rugby déjà. On a fait l’effort de venir sans vestiaires et sans douches mais Grenade nous a quand même bien reçu. On veut jouer au rugby et on a vu un joli match. Je pense qu’on le perd en première mi-temps. On passe vingt minutes chez eux mais on ne concrétise pas. Et quand on voit que l’on échoue à la dernière seconde sur un en avant alors qu’on peut marquer… On a eu deux trous d’air qui nous font mal mais territorialement je pense qu’on a dominé. C’est dommage mais ce que l’on a vu est prometteur, contre une grosse équipe et à l’extérieur. 

Brahim Rabaj, vice-capitaine AST : On n’a pas été bon sur nos temps forts en première mi-temps et après on a des passages à vide qu’ils exploitent vraiment bien sur les extérieurs. On a des réactions, on arrive à revenir au score mais je pense qu’on aurait pu beaucoup mieux faire si on avait été “tueur” en première mi-temps, plus rigoureux sur des erreurs bêtes que l’on doit vite gommer. Ce n’est que notre deuxième match, alors il ne faut pas être trop dur avec nous-même. Les choses se mettent en place, Grenade est une équipe avec qui on va jouer les quatre premières places je pense, à nous de monter en puissance. 

Brahim Rabaj a beaucoup montré
Brahim Rabaj a beaucoup montré 

Feuille de match
GrenadeTournefeuille : 23 – 18 (Mi-temps : 10 – 6)

Arbitre : M. Julien Arrouge ( NA) – Spectateurs : 700 environ

Vainqueurs : 3E Lassave (3, 65) Lopez (70) 1T Delpech (3) 2P (39) Delpech (30,39)
Carton jaune : Peyrottet (68)

Vaincus : 2E Lepinay (54, 74) 2P Azéma (12, 34) 1T Delmas (74)
Carton jaune : Lefevre (59)

Evolution du score : 7-0, 7-3, 10-3, 10-6 / 10-11, 13-11, 18-11, 23-11, 23-18

Grenade : Margarit, Courel, Sabrier , Gitareau, Caron (o) Delpech, (m) Daniaud, Cabanes, Versolato, Peyronne, Peyrrotet, Rouxel, Begue, Lassave, Roux.

Sur le banc : Busquet, Lopez, Vivas, Gatti, Vidoni, Duprat, Tortelli.

Tournefeuille: Aubry, Melies, Lefevre, Alran, Barbet (o) Azema, (m) Gomez, Clua, Rabaj, Coudrais, Clary, Cominelli, Sanchez, Lapinay, Hamda.

Sur le banc : Combalbert, Artigue, Yzabel, Courtin, Delmas, Carrere,Orriere,

Réserves : Grenade 8 Tournefeuille 16

Victoire de la dos à Grenade 14 à 6
Victoire de la dos de Tournefeuille donc,à Grenade, qui s’est changée, douchée et rhabillée sans vestiaires, au jet d’eau et sous un chapiteau. 
Roux en mode trois quart centre
Le solide Roux, en mode trois quart centre
Melies repris de justesse par Peyronne
Melies repris de justesse par Peyronne, l’action qui aurait pu tout changer

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here