Décalé : les cagolins du week-end

0

Ah, cet en avant improbable, cette passe complètement ratée, et inversement. Ces actions qui ne passent pas inaperçues et qui finissent de manière incontournable par l’élection du Cagolin. Et cette fois encore, la brochette est très variée en exploits divers. Vous êtes formidables !

A Labastide Beauvoir, Alexandre Saffon dit « Siff », pilier, a parfaitement réussi un air plaquage sur son vis à vis. Il a donc endossé la tenue du flamand rose. Quant à la none du village, c’est ni plus ni moins que le capitaine Nicolas Marquié, 3ème ligne, qui s’est fait retourner dans l’en but au moment de marquer un essai.

44023734_521556558316443_7510523037507125248_n

Cagolins du week end.. Belle performance du siff qui hérité de ce flamant rose pour son beau placage manque
Siff avait chaud visiblement

 

A Caraman, Gauthier est reparti « décapotable » pour une pénalité vite jouée à la main, suivie d’une simulation d’un plaquage pour au final perdre le ballon. #Cagolin

44052119_337860870309256_8491394667701600256_n


 

Grégory Bouissou, capitaine du TAC s’est distingué avec un geste rare ce weekend. Il a bougé son sac avec tellement de délicatesse qu’un bruit suspect s’est fait entendre : celui d’un bouteille qui venait de se casser. Las, la bouteille de jaune venait d’exploser en effet. Grégory s’est ensuite signalé par une belle glissade sous la douche après le match, lui occasionnant quelques traces et griffures sur les parties intimes. D’aucuns disent qu’il avait bien les boules. Il a été nommé sans hésitation « cagolin » avec le tenue de Sumo qui va avec…

Cagolin du jour en la personne du capitaine du Tac Grégory Bouissou on pourrait dire un double Cagolin car ce matin en.arrivant au club house

 


 

Adrien Faivre le président des supporters, de Villeneuve la Comptal, est visiblement inspirant. Au point qu’un joueur a fêté ses 25 ans à Barcelone, en rentrant de Catalogne avec le tatouage d’Adrien. Ressemblant non ?

La photo de Adrien Faivre le président des supporters


 

Benoît Reynes (Saint-Sulpice la Pointe) est un seconde ligne longiligne, sa course chaloupée renvoie à celle de Christopher Julien, le défenseur central du TFC, club qu’il porte haut dans son coeur. Dimanche il a honoré le « Tef » d’un maillot peu en rapport avec les couleurs habituelles violettes, mais qu’importe, le reste de la tenue a fait oublier ce détail. Comme quoi, foot et rugby peuvent faire bon ménage.

Benoît Reynes seconde ligne ou plutôt défendeur central du TFC

 


 

Axel Bordonado, star du village à Auterive, a visiblement des problèmes de réveil. Dimanche, il était tellement en retard, qu’il a dû rejoindre ses coéquipiers en voiture, partis plus tôt en bus du côté d’Aureilhan. Il a quand même reçu tout beaucoup d’affection par de ses copains après la rencontre, et un beau déguisement aussi.

Axel Bordonado, star du village au réveil difficile, reçoit malgré tout beaucoup d'amour de ses coéquipier auterive


 

Première journée de championnat à X pour les féminines du FCTT et belle victoire face a Villefranche de Lauragais. Même si une joueuse s’est distinguée en réalisant une passe.. sans ballon. Bravo Justine !

Première journée de championnat a X pour nos seniores du FCTT et belle victoire face a Villefranche de lauragais 65 a 7


 

L’intégration des nouvelles joueuses de Puy l’Evêque et de leurs coachs a donné lieu à une « Cagolin’s day » de folie, qui a légèrement dérapé visiblement

L integration des nouvelles et des coatch à puy l'éveque


 

De nouveaux arrivants au pays des Cagolins du rugby amateur. Et oui, Saint-Jean du Falga en Ariège a sorti deux maillots de son armoire pour signaler ses héros du jour. Le cagolin en maillot rose, c’est Cédric Dandine dit « Dindon » pour l’ensemble de son œuvre sur la journée : il a oublié quasiment toutes les touches alors que c’est lui qui… les annoncent.  Il a même tenté un coup de pied et s’est fait contrer bien sûr. Mais comme il a protesté sur l’action, il a pris un jaune. Du bon boulot pour Cédric donc. Le maillot Superman du meilleur camarade a été remis à Fredo Rouja, soit l’homme du match. Au four et au moulin, le tout à 44 ans, il a en prime, été l’auteur d’un essai en fin de match !

44159429_281647512688940_162614518457827328_n


Mais le cagolin du week-end, c’est bien sûr Mister Burns, qui ne s’est toujours pas remis de sa belle boulette face au Stade Toulousain.

Capture
Attention derrière !

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here