Décalé : Cagolins, les deux font la paire

0

Le TUC s’illustre à nouveau cette semaine, mais dans la rubrique des cagolins cette fois…

Une triple élection quelque peu subjective, vous en jugerez par vous-même. Tout d’abord, les demis de mêlée, François Alliot, dit Valbuena, et Thomas Grégot, récompensés, l’un pour une faute de goût vestimentaire, l’autre pour un fait plus…cocasse. Etre allé aux toilettes dans les vestiaires, pendant le discours d’avant match des coachs, et se rendre compte, à la fin, qu’il n’y avait plus de papier.

15966800_1833212283589577_849387990_o
La solidarité des demis de mêlée après la rencontre

tucAutre joli doublé, celui des talons de l’équipe 1. Adrien Bonnemayre, dit Marius évidemment, a remplacé Jérémy Izard en cours de match. Mais il s’est blessé aux côtes dix minutes seulement après son entrée, et a été contraint de sortir, ne supportant pas la douleur. Jusque là, rien d’anormal nous direz-vous, si ce n’est que “Marius” a tout de même trouvé les ressources nécessaires pour aller au centre ville toulousain, chez Tonton, pour fêter la victoire. Là, il s’y est montré très présent, oubliant toute douleur.

Nul doute que ses coachs sauront s’en souvenir, et ses compères de jeu aussi pour une élection du cagolin, en décalé…

En Ariège, c’est le troisième ligne centre Vincent Lazerges qui s’est illustré. A 19-0 pour son équipe de La Barguillère (1ère série), le gaillard a récupéré le ballon au pied de ses poteaux, et s’est pris pour Dan Carter. Il a dégagé au pied un ballon superbement, au point d’atteindre les 22 adverses, dans son camp, et a permis à son équipe d’encaisser un essai qui coûte le bonus offensif. Une performance saluée comme il se doit par le déguisement maison.

vincent-lazerges-barguillere

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here