Coup de tête : Jojo, où l’art de motiver ses coéquipiers

2

C’est un bon gros bébé, très gentil, qui a plus le physique d’un troisième ligne centre certes, mais joue pourtant à l’ouverture du côté de Lauzerte (dans le nord du Tarn-et-Garonne). A 32 ans, Joseph Landou tient plus que jamais la forme. Entre un triathlon, du tennis et le rugby bien sûr, le cardio est au top. Côté physique aussi donc, vous l’avez compris, sa carcasse se remarque de loin, et quand approche l’heure du match, mieux vaut ne pas croiser sa route à table, et sur le pré. Même pour ses coéquipiers… (photos Aurél Russo)

43048901_2103877772957606_8758904120162648064_o
Jojo, à gauche sur la photo, est un des rares ouvreurs à frôler le quintal, mais aussi à porter le casque comme un avant

Il est vrai qu’à l’approche d’un match, l’ouvreur peut se métamorphoser en rude guerrier. Pendant l’échauffement, il peut ainsi dispenser quelques phrases de haute volée, mais aussi quelques secousses physiques aussi surprenantes que bienvenues. Dimanche, avec l’équipe réserve, qu’il accompagne en ce début de saison, il a joint les actes à la parole, avec des contacts tête contre tête. “Il fallait être prêt à faire un gros match après la déconvenue à Saint-Céré” se justifie-t-il, non sans humour, “Il faut que ça pique de temps en temps… mais là, je crois que je me suis emballé (rires)”.

Oui, visiblement, Jojo s’est en effet un peu lâché au vu des têtes (et des nez en travers) de ses compères martyrisés. Mais la recette semble fonctionner puisque Lauzerte s’est imposé 20 à 3 contre Bretenoux (tout comme la Une, 30-25). On ne s’attardera pas ici sur la cravate moldave du héros du jour, qui lui a valu une petite biscotte, “Je suis un incompris des arbitres” conteste en riant l’intéressé. Non, ce que veut souligner l’ouvreur de 108 kgs (source vérifiée), c’est que cette saison, l’équipe et tout le club veulent briller, pour oublier la mise à l’écart du Comité Midi-Pyrénées lors des phases finales en avril dernier. Quelque chose nous dit que Lauzerte voudra réaliser un joli…pied de nez…

42987683_2103877199624330_2223403018932453376_o
Un premier nez en travers à gauche, un deuxième en cours, et l’inquiétude visible à droite dans l’attente de son tour. Un bel exemple pour le fils du président (à gauche avec le tshirt rose), toujours présent.

42987705_2103858329626217_2070663716914855936_o

42901579_2103858252959558_4443118954470178816_o
Bizarrement , à la sortie des vestiaires, plusieurs joueurs se mouchaient… rouge ?
42868372_2103879869624063_2043012966571311104_o
Joseph “gladiator” Landou sort lui, la tête haute du terrain et le buste droit (pas comme le nez de ses copains). Il a fait le boulot, et cela devrait durer encore longtemps, qu’on se le dise.

Aucun article à afficher

2 Commentaires

  1. Lauzerte préfère les coups bas au beaux jeux et vous vous glorifiez leurs actes lâches, anti sportifs et dangereux le rugby va mal, très mal…

    • Bonjour cher lecteur non identifié, nous ne glorifions pas la violence, car si vous avez bien lu l’article, écrit au second degré pour info, il évoque un ouvreur qui motive ses propres joueurs de la manière qu’il juge bonne. Nous ne parlons pas de violence faite sur des adversaires, cela va de soi. Avant tout raccourci facile, et dans l’air du temps, soyez bon lecteur et pas juge influencé par les médias nationaux qui critiquent le rugby à tout va. Le rugby ira mieux, bien mieux 🙂 Bonne journée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here