Championnat de France Honneur : destination finale

0

Le dernier carré du championnat de France Honneur est connu depuis dimanche dernier. Avec un duel Est-Ouest… du Sud Ouest. Une certitude, celle d’avoir un représentant de la Ligue Nouvelle-Aquitaine et l’Occitanie en finale… 

287718766_10226939747696859_3578831310384867672_n
Il y a le Aupa BO mais aussi le Anda BO (photo club)

Le Biscarrosse Olympique poursuit sa route et la découverte des autres Ligues. Après avoir dominé Aulnay sous Bois (Ile de France), Mauriac (Auvergne Rhône Alpes) voilà donc les Landais tombeurs d’une équipe occitane. Et pas n’importe laquelle quand on connaît le pedigree de la Salvetat Plaisance. Une victoire 27-19 construite sur deux temps forts, en toute fin de première période, et en début de seconde. De quoi rentrer aux vestiaires regonflés à bloc, puis faire la course en tête contre des Haut-Garonnais contraints de courir après le temps et le score. L’essai de De Giusti avait relancé l’intérêt de la rencontre mais le pied d’Artigues a terminé le travail entrepris par les joueurs du B.O. La Salvetat-Plaisance gardera donc un souvenir doux-amer de cette saison 2021-22. Car comment ne pas être satisfait quand on remporte un trophée (finale Honneur du Terroir Haute-Garonne), quand on atteint le dernier carré régional, et que l’on échoue de peu en quart de finale du championnat de France ? Oui mais voilà, premier de sa poule 2 à la fin de la saison régulière, avec deux défaites seulement au compteur, l’on se dit que le RCSP aurait pu prétendre à mieux. Son duo d’entraîneur Carrière et Lacrampe, dont on connaît l’exigence doit penser à l’identique aujourd’hui : « Sur le moment, c’est la déception qui prime oui », précisait Eric Lacrampe, « mais nous pouvons être fiers de notre parcours. Je félicite mes joueurs, dont certains ont joué, même blessés. Il nous manquait un peu de profondeur de banc pour espérer mieux, mais encore une fois, cette élimination ne remet pas en cause toutes les belles choses accomplies durant cette année. »

287673037_10226943783397749_6335481720315614147_n
Les joueurs de Biscarrosse ont les regards tournés vers la demi-finale désormais (photo Emmanuelle Caillaud)

Les Biscarrossais, auteurs d’une très grosse saison pour le centenaire du club (qui serra fêté ce samedi), aimeraient aller encore plus loin pour l’occasion. Alexis Sattler, le capitaine de B.O. appréciait la performance du weekend dernier avant de se projeter à celui qui arrive : « Mon sentiment sur ce match, c’est tout d’abord une énorme fierté. On a fait preuve d’une super solidarité défensive face à une belle équipe de la Salvetat qui envoyait du beau jeu. On a su garder la tête froide, par le passé on se serait affolés et on aurait pu se mettre en difficulté. Pour la demi-finale, on retrouve Sévignacq que l’on a déjà joué en 1/4 de Nouvelle-Aquitaine. On avait perdu chez eux, ils sont très performants devant, notamment sur les mauls portés. On le sait, on est prévenus, à nous de nous adapter pour les faire déjouer. »

287767800_566641661598302_2051474472274154603_n
Le B.O. voit la vie en bleue

Les Béarnais de Sévignacq partiront-ils pour autant avec une étiquette de favori ? Pas certin, mais ils auront engrangé de la confiance grâce à une victoire solide contre La Renaissance Sportive Mauvezinoise qui n’aura donc pas sa revanche espérée contre Sète (et la demi-finale occitane perdue sur le fil). Les Gersois ont encaissé un essai dès la 2ème minute, perdu leur ouvreur quelques instants plus tard, raté des pénalités, des pénaltouches aussi, et joué à 13 contre 15 pendant plusieurs minutes. Trop pour prétendre à une qualification à ce niveau de la compétition. A l’inverse, Sévignacq s’est montré opportuniste, réaliste et solide en défense, des qualités essentielles pour aller loin en phases finales. Les Vert et Blanc, vainqueurs 23-17, les ont indéniablement. La demi-finale 100% Nouvelle-Aquitaine reste donc très ouverte et indécise, même si l’ESVG a peut-être ce fameux avantage psychologique, acquis depuis le quart de finale régional remporté 31 à 19.

Alors qui du Béarn ou des Landes, placera son équipe en finale ? Stéphane Gary, co-entraîneur de Sévignacq, espère juste revoir son équipe avec le même état d’esprit :« Nous sommes tombés contre une équipe de Mauvezin très athlétique, forte sur ses bases de combat. On a été assez dominé, mais nous avons été très solidaire et très réaliste lors du premier acte. La seconde période a été du même acabit. Je ne sais pas si c’est l’équipe qui a tenu le plus le ballon qui est passée mais nous avons fait preuve d’un état d’esprit irréprochable. » Un état d’esprit que confirme le capitaine Benoit Larque : « C’était un beau match de rugby, disputé dans un très bon esprit et une grosse ambiance. On est tombé contre une belle équipe de Mauvezin, on a su prendre le score et les mecs comme toujours, se sont accrochés pour le garder jusqu’à la fin. On prend du plaisir à se retrouver toutes les semaines, et ça se retrouve sur le terrain ensuite je pense. Maintenant place aux demi-finales avec un gros morceau qui nous attend. »

 

Dans l’autre partie du tableau, la demie sera quant à elle 100% Occitane. Sigean-Port la Nouvelle ayant dominé le Lardin Saint-Lazare (38-19). Pourtant les joueurs de la Dordogne menaient 16-3, et rentraient aux vestiaires avec un avantage de huit points (16-8). Avant de s’effondrer dans un second acte à sens unique. Les Audois ont su profiter du vent (qu’ils connaissent assez bien) dans le dos et marquer à chaque occasion qui se présentait. Les Vézériens se consoleront donc avec une montée actée en fédérale 3. Quant à l’USP, cette nouvelle belle performance fait suite à trois autres larges succès : 57-14 contre la Chapelle-sur-Edre (Pays de la Loire), 30-14 en 8ème contre le Stade Bordelais (voir résumé complet) et donc 38-19 en quarts. La demie sera différente sans doute, car elle sera l’occasion de (re)croiser la route de Sète. En espérant secrètement que le dicton du jamais deux sans trois ne s’applique pas pour eux, car les Sétois s’étaient imposés à deux reprises en saison régulière.

288098294_518834350029697_8719022321755548161_n
Sigean n’est pas tombé dans le panneau (photo club)

Car oui, le RC Sète poursuit également sa route, pas toujours rectiligne certes durant les 80 minutes d’un match, mais plus que parfaite au moment du coup de sifflet final. Cette 21ème victoire en autant de rencontres (!) dans cet exercice 2021-22 déjà mémorable, n’était pas acquise pour autant. Pouyastruc, l’adversaire du jour, tout comme Avignon le Pontet au tour précédent, avait des arguments à faire valoir. Ce match annoncé comme rude et âpre n’a pas déçu à ce niveau-là en effet, avec deux cartons rouges : pour le Sétois Espinoza (51ème) qui sera privé de la demie et pour le Pouyastrucais Gaillat (61ème). Les Héraultais ont su malgré tout trouver les ressources pour mieux terminer ce bras de fer, comme souvent, et s’imposer. Amakrane, l’ouvreur-buteur des champions d’Occitanie 2022, aura le dernier mot dans son duel à distance avec Dupuy. Ce dernier avait ouvert le score, mais l’artificier héraultais donnera l’avantage aux siens à dix minutes de la fin avant de conclure à la 76ème. Victoire au forceps 23-19, et le fol espoir d’un doublé historique qui reste d’actualité. Quant à l’USC, cette défaite ne ternira nullement cette très belle saison, déjà ponctuée d’une montée en fédérale 3. Avantage psychologique encore une fois pour Sète, qui se méfie grandement de son futur adversaire, dans une confrontation qui promet beaucoup…

281791826_10159873039533320_8707945242057377015_n
L’ouvreur sétois Amakrane, encore et toujours décisif pour son équipe (photo Christophe Fabriès)

Honneur – Quarts de finale – Résultats du dimanche 12 juin 

Mauvezin 17-23 Sévignacq (15h, à Miélan)
Biscarrosse 27-19 La Salvetat/Plaisance (15h, à Eauze)

Pouyastruc 19-23 Sète (15h, à Laroque-d’Olmes)
Sigean Port-La-Nouvelle 38-19 USV Le Lardin (15h, à Sévérac-d’Aveyron)

Les 1/2 finales

Biscarrosse – Sévignacq (à 15h ce dimanche à Rion-des-Landes)
Sète – Sigean-Port la Nouvelle (à 15h ce dimanche, à Sérignan)

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here