4ème série : Rougier gravit la montagne et devient seul invaincu

1

Petite entorse aux causeries cette semaine, avec un zoom sur un match très particulier, entre deux équipes invaincues de la poule 1, qui se rencontraient dimanche dernier…Sans oublier Montans qui est revenu dans la course à la première place après sa victoire, nette, sur Fronton.

“C’est pour vivre ces émotions et ce type de match que l’on s’entraîne tout l’hiver quand il fait froid” entendait-on dans les vestiaires. Les deux équipes avaient le masque. Il faut dire que ce match opposait les deux formations invaincues de la poule, 6 matchs, 6 victoires, avec pour enjeu, la première place bien sûr, mais aussi, un ascendant psychologique certain pour la suite de la saison…(par P.Bosc et Jonah Lomu)

Rougier Montagne Noire 1 1 14 (4)
Rougier a fait souffrir Montagne Noire en mêlée fermée et sur des ballons portés

 

Rougier Montagne Noire 1 1 14 (6)
Le choc a laissé des traces (photos P. Bosc)

 A part la météo, il y avait comme un air de phases finales au stade Lagarde, en excellent état, avec ce nombreux public. Rougier attaque vent dans le dos. Mais Montagne Noire annonce d’entrée sa volonté d’occuper le camp adverse. Sur une mêlée, le ton est donné, grosse poussée du pack du Rougier qui met à mal les visiteurs. L’arbitre sanctionne en donnant une pénalité aux visiteurs. Les joueurs de Labastide-Rouairoux occupent encore les 22 de Camares. Sur une touche pas droite, une nouvelle mélée est sifflée. Le pack du RCR montre sa solidité en enfonçant une nouvelle fois son vis a vis. Qu’à cela ne tienne, Montagne Noire ouvre le score sur un drop (10ème). Sur le renvoi, les visiteurs cafouillent et concèdent une touche. Fournier capte la balle, le pack du RCR s’organise et progresse dans l’axe. Les visiteurs n’ont d’autre solution que d’écrouler le maul plusieurs fois pour arrêter les souffrances. Ils se voient sanctionnés d’un carton blanc et d’une pénalité…jouée à la main et amène Bernat dans l’en-but. Vaissac transforme (7 à 3, 15ème). Montagne Noire obtient une pénalité dans la foulée à 25m (7-6). Mais le RCR va pendant le quart d’heure suivant, dominer les joueurs de la Montagne Noire en campant sur les 22 et obtenant plusieurs pénalités jouées a la main. Il faudra attendre la 30ème pour voir leurs efforts récompensés par un nouvel essai du pack, en coin par Dufau, suite à un bon départ “rusé” de Gomez dans le petit coté (12-6). La fin de mi-temps sera gachée par “une partie de manivelle” consécutive à un ballon gagné en mêlée par les locaux. L’ arbitre ramènera les deux équipes à la raison avec un carton rouge de chaque côté.

Rougier Montagne Noire 1 1 14 (1)
Des joueurs émus par cette victoire et cette première place occupée seul désormais

A la reprise, le vent s’est calmé. Pas les joueurs de Rougier qui continuent à faire souffrir les visiteurs qui concèdent une nouvelle pénalité (15 à 6). Bouzat (Rougier) écope d’un carton jaune, mais le RCR garde l’emprise sur le match et bénéficie d’une nouvelle pénalité bien placée. Félices la transforme (18 à 6). Les vingts dernières minutes vont être éprouvantes pour les supporters locaux. Montagne Noire tente de réduire le score pour repartir avec au moins un point de bonus. Mais la défense de RCR reste bien en place malgré la sortie de Robert sur un nouveau carton jaune à sept minutes de la fin. Plus rien ne sera marqué. Sur certains visages des vainqueurs, on voyait de la satisfaction, voire de l’émotion, après un match engagé. Les joueurs de la Montagne noire sont restés quant à eux longtemps sur le terrain, sans aucun doute un peu sonnés par cette première défaite. Le RCR occupe seul la première place de la poule toujours invaincu.

Du côté des vaincus, l’entraîneur, Clément Paradisi, certes déçu, reconnaissait la supériorité de son adversaire : “C’est notre premier faux-pas de la saison. La partie a été rugueuse et nous avons été contrés par une formation solide devant. Nous avons manqué de liant et de structure, mais surtout, nous jouons à 13 d’entrée après avoir écopé de deux cartons. En infériorité numérique, on encaisse deux essais et ensuite c’est difficile de revenir à la marque. La victoire de Camarès est méritée aujourd’hui. On sait sur quoi nous avons pêché et ce qu’il nous reste à faire pour rebondir au plus vite. Nous avons été pris devant et c’est vrai que nous n’avions pas trop l’habitude de subir ou se faire remuer dans ce secteur de jeu. D’entrée de match, l’engagement était en faveur des locaux qui avaient plus faim que nous. Nous avons été vite dépassés sur les groupés pénétrants et les deux essais proviennent de ces phases de jeu. Ensuite, nous n’avons pas eu la réussite pour mettre notre jeu fluide de trois-quarts et se régaler comme on en a l’habitude. Avec beaucoup de vent aussi, cela a été difficile de recoller au score. Nous manquons d’entraînements et de fluidité devant par rapport à Camarès. On reçoit Cambon d’Albi dans quinze jours pour repartir tout de suite de l’avant et ne pas se faire distancer en haut du classement”.

Dans la poule 2, Roquettes cartonne Boulogne-sur-Gesse pour ce qui devait être un match serré au départ. Jean-Dominique Adoue, le président boulonnais nous confiait dès dimanche : “il n’y à rien à dire, on est passé à côté et Roquettes nous a été supérieur. C’est une bonne claque, il va falloir s’en souvenir”. Du côté des vainqueurs, en revanche, on se réjouissait bien sûr. Jean-Claud Di Fusco (président Roquettes) : Un match qui s’est bien passé, par rapport aux deux derniers. Nous avons fait une bonne première mi-temps, nous avons su mettre en place notre jeu. Je pense que le groupe a pris conscience de ses points faibles et de ses erreurs sur les dernières rencontres. Malgré un vent très fort, il y a tout de même eu un bon niveau de jeu des deux équipes et un excellent état d’esprit entre tous les joueurs. Nous avons su nous remettre en questions, et avons été plus assidus et plus sérieux aux entraînements. Ca a payé puisque nous avons réussi à obtenir le bonus offensif. C’est donc très encourageant pour la suite.

1 COMMENTAIRE

  1. J’aime beaucoup.
    Merci de ne pas m’oublier afin que je reste à jour des performances du Rougier que je suis avec beaucoup d’intérêt.
    Continuez comme ça, ça me console du CO pour lequel je me vois obligé de tenir le journal à l’envers pour me rassurer.
    Amicalement.
    Charles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here