3ème Série – Grisolles découpe Billom et file en quart

0

La plume taillée, les batteries chargées, la truffe à l’air et l’œil vif, votre serviteur retrouvait les joies du bord de terrain pour ces championnats de France. Au programme sur le stade André-Barrière de Treignac, niché au pied des Monédières et habituel antre d’un certain RCT : le huitième de finale de 3ème Série opposant Grisolles, champion d’Occitanie contre Kercob trois semaines plus tôt, à Billom, vice-champion d’Auvergne-Rhône-Alpes après une défaite en finale régionale contre Montmeyran. Si les damiers ciel et blanc s’étaient facilement qualifié face à Lamastre lors du tour précédent, le club Puy-Dômois avait dû s’arracher pour éliminer le XV Haut Périgord. Avant un nouvel exploit en terre Corrézienne ? (Résumé et photos par Jérémy VdC)

billom soudé avant l'ultime transformation à la 80ème
billom soudé avant l’ultime transformation à la 80ème… il s’en est passé entre temps…

Devant les quelques supporters ayant bravé la météo pour remplir la petite tribune présente, le SCG douche vite les élans Billomois. On ne joue que la troisième minute, et le pack Tarn-et-Garonnais démontre toute sa puissance en sortie d’une touche sur les cinq mètres Auvergnats, laissant Valles débloquer la marque, avant de voir les buteurs s’illustrer grâce aux fautes dans les rucks (10-3, 9’). Si la pluie s’intensifie quelque peu, cela n’empêche pas les deux équipes de lancer du jeu sur les extérieurs, sans succès ; en revanche, elle complique la tâche de Bard, qui glisse au moment de taper une nouvelle pénalité, tandis que Delpech trouve lui la cible (13-3, 18’).

Si les esprits s’échauffent afin de lutter contre l’humidité, le SCG continue ses offensives, et profite d’un bras cassé à une quinzaine de mètres de l’en-but adverse pour lancer plusieurs joueurs, l’arrière Boy trouvant finalement la faille (18-3, 23’). Sur le renvoi, l’ouvreur ciel et blanc démontre ses capacités à casser les reins en éliminant cinq défenseurs et en remontant le terrain, avant d’écarter pour un essai signé Bœuf (25-3, 25’). On pourrait croire les Billomois K.O, mais l’orgueil réplique dans la foulée. Récupérant l’ovale sur un dégagement Grisollais, Monboisse relance son équipe et décale Simeon, qui s’offre un festival avec ses cannes (vous l’avez ?) et finit derrière les poteaux (25-10, 28’). Le rythme baisse alors d’intensité suite à la blessure à la cheville de Monboisse, nécessitant l’arrêt du match durant une dizaine de minutes, ainsi que la venue des pompiers. Pas démobilisés après cette pause, les Tarn-et-Garonnais vont enfoncer le clou à quelques minutes de la mi-temps, le capitaine Nougailhon récompensant les assauts répétés des siens avec une percée gagnante (32-10, 34’).

la défense de billom a eu par moment la tête à l'envers face aux assauts du scg
la défense de billom a eu par moment la tête à l’envers face aux assauts du Scg

Triplé du Grisollais Boy, Billom ne ferme pas le jeu et sort la tête haute

Après quelques minutes permettant aux hommes sur le pré de déguster quelques quartiers d’agrumes et au public d’aller voir la cafetière ou la tireuse du club-house, Grisolles débutent ce second acte comme le premier. Alors que le RCB s’est dégagé à la réception du renvoi, les ciel et blanc, dont plusieurs remplaçants sont entrés à la pause, reprennent leurs aises dans le camp adverse, et sont récompensés avec un nouvel essai venu de derrière (39-10, 42’). Si la victoire ne semble déjà plus faire de doute, Billom tient à ne pas fermer le jeu, jouant tous les coups à fond, même depuis son en-but, sans réussir à faire sauter le verrou Tarn-et-Garonnais.

À l’inverse, et en infériorité numérique après un carton jaune, Grisolles trouve de nouveau le chemin de l’en-but après une longue séquence, conclue par Dauch (46-10, 56’). Mais comme dit l’adage, « l’Auvergnat est fier », et sur le renvoi, Billom est récompensé de son abnégation, avec un essai tout en puissance du capitaine Charles (46-17, 58’). La fin de match est toutefois à l’avantage du SCG, qui profite de la fatigue adverse pour trouver des espaces dans la défense, et ajouter trois nouveaux essais, dont le dernier sur la sirène, scellant le score de 65-17.

Si le score montre une différence de niveau entre les deux formations, on peut relever l’excellent état d’esprit des joueurs durant la rencontre, avec l’envie de développer du jeu, bien aidés par un très bon arbitrage. Privé de certains jeunes joueurs (plusieurs Juniors habituellement présents en équipe première ayant joué la veille en finale « Auvergne » U18), le RCB n’a pas à rougir de sa prestation, avec de quoi promettre de belles choses pour la saison prochaine. Quant aux Grisollais, l’aventure continue, avec un duel régional en quart de finale, qui verra les ciel et blanc affronter Salagou Cœur d’Hérault, quart-de-finaliste du championnat Occitanie, éliminé alors par… Grisolles. Ça promet !

60708345_10217490161917480_7703561794324791296_n
Un public attentif en toutes circonstances

Les réactions

Christophe « Kiki » Géraud (entraîneur du SC Grisolles) : « Un match piège ? Non, il l’aurait été si on n’avait pas tenu compte de ce qui se passe au niveau du temps. Mais on s’était mis des objectifs simples sur la façon dont on allait aborder ce match-là, avec en premier le combat. On avait décidé de tenter de passer par l’axe, ça a plutôt bien marché, et petit à petit ça s’est ouvert. Après le match se débride parce que l’équipe qu’on a en face, et que je salue bien haut, joue tous ses coups, nous aussi. Et quand il y a eu trente points d’écart, le match s’est débridé d’une autre façon. Au départ c’était un combat un peu rude, mais au final ça a été une belle partie.

Sébastien Poujol et Yann Diouron (co-entraîneurs du RC Billom) : « On s’attendait à une grosse équipe de Grisolles. Après, on termine la saison pas en roue libre mais presque, parce qu’honnêtement la saison commence à être longue, on arrive quasiment au mois de Juin. On tombe sur une équipe de Grisolles qui est largement au-dessus de nous, donc il n’y a pas à se poser de questions, ils pratiquent un rugby qui n’est pas le nôtre. Je pense qu’il ne faut pas se torturer l’esprit avec ça, on a essayé de produire le jeu que l’on fait habituellement, on a été pris là-dessus, même si on a franchi quelques fois, mais on n’a pas réussi à enchaîner derrière. Par contre eux, dès qu’ils avaient le ballon… Je pense, sans vouloir leur jeter des fleurs, qu’ils ont fait les vingt dernières minutes en roue libre, ça a déroulé. On est capable d’avoir des beaux mouvements, de mettre de belles choses en place, mais on ne pratique pas le même rugby, c’est tout. Il ne reste plus qu’à repartir de plus belle l’année prochaine, on fait tout pour ! »

Lucas Marty (centre du SC Grisolles) : « Au niveau du score, ouais ça a été un gros match ! Après on a fait une très grosse entame, on a eu une bonne conquête. Dans la mesure où on a eu la possession et beaucoup de ballons, on a pris le jeu à notre compte et on a commencé à gagner les duels, c’est ce qui a fait la différence. On se sentait en confiance, même avec ces conditions météos, on sentait qu’on les prenait devant, donc on a voulu les tester derrière. On a mis du jeu au pied pour occuper le terrain, mais on se sentait bien sur ce match, ce qui nous a permis de tenter beaucoup de choses à la main. Forcément, on espère aller le plus loin possible, c’est dans un coin de la tête, mais on va avancer étape par étape, l’étau se resserre, tous les matchs vont être de plus en plus durs, donc il ne faudra pas avoir la tête ailleurs pendant le prochain match. »


La feuille de match
Au Stade André-Barrière de Treignac (19) :
Sporting Club Grisollais 65-17 Rugby Club Billomois (mi-temps : 32-10)
Arbitre : M. BARBOSA Xavier (Ligue Nouvelle-Aquitaine)

Pour Grisolles : neuf essais de Valles (3’), Boy (23’, 66’, 80’), Bœuf (25’), Nougailhon (34’), Paulo (42’), Dauch (56’), Mazzer J. (70’), deux pénalités (7’, 18’) et sept transformations (3’, 25’, 34’, 42’, 56’,70’, 80’) de Delpech
Carton jaune : Mazzer J. (52’, plaquage sans ballon)

Pour Billom : deux essais de Simeon (28’) et Charles (58’), une pénalité (9’) et deux transformations (28’, 58’) de Bard

SC Grisolles :
Boy ; Vicente, Lagrange, Marty L., Bœuf ; Delpech (o), Marty B. (m) ; Mazzer M., Nougailhon (cap), Brichet ; Rodrigues C., Rodrigues T. ; Martinez, Valles, Lacrambe V.
Remplaçants : Marty C., Dauch, Pojer, Olivan, Mazzer J., Paulo, Mocellin
Staff : Geraud, Sevely, Metge
Buteur : Delpech (pénalités : 2/2 ; transformations : 7/9)

RC Billom :
Simeon ; Gourcy, Chalus, Vamecq, Jacomis ; Bard (o), Mallet (m) ; Richiou, Monboisse, Duchemin ; Ferrari, Charles (cap) ; Guerin, Chalus, Desencios
Remplaçants : Vacher, Pulicci, Grailhe, Gouteratel, Maymont, Mikaelian, Bardin
Staff : Diouron, Bourdier, Poujol
Buteur : Bard (pénalités : 1/3 ; transformations : 2/2)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here