2ème série – Villeneuve du Paréage champion, vise le doublé

0

Villeneuve du Paréage pensait toucher le fond il y a deux ans, et voilà qu’il a touché du bois dimanche dernier. Le club ariégeois avait gagné le droit en 2017 de jouer dans l’élite régionale, mais un gros problème d’effectif avait failli le mettre en sommeil. C’est en 3ème série finalement que les Vert et Noir sont repartis, avec une remontée immédiate, prévisible certes, mais durement acquise sur le pré. Cette saison en 2ème série, ils ont terminé la phase de poules à la seconde place derrière Vic Bigorre, intouchable. L’aventure des phases finales pouvait commencer…

58883126_662633477522513_2266851444969701376_n (1)

Une victoire nette et sans bavure contre Valence d’Albi (36-7) lançait à merveille leur campagne en phases finales. Mais en quart de finale se dressait le champion de France de 3ème série : le XV de la Save. Au terme d’un énorme bras de fer, les Ariégeois remportaient la mise (24-22). Une très belle performance, que les joueurs de Thierry Tourtoulou et Didier Nicol confirmaient en demi-finale contre les Audois de Portel (41-23). Les portes de la finale s’ouvraient, mais pour remporter le premier bout de bois occitan de l’histoire, il fallait venir à bout de Maureillas…

Si les Villenouvellois comptent dans leurs rangs des “anciens” qui ont joué à plus haut niveau (Tarascon, Pamiers, Saverdun), il en va de même pour les Catalans, avec quelques cérétans sur la feuille de match. Une formation catalane forcément redoutable, puisqu’elle venait de sortir le grand favori, Vic Bigorre (27-16) en demie, et Pézens, autre gros morceau du niveau, en quart (24-21).

Autant dire que l’issue de cette finale était plus qu’incertaine. La première période confirmera l’équilibre des forces en présence : des Catalans entreprenants et joueurs, et des Ariégeois, solides et bien en place défensivement, qui menaient à la pause (6-3). La seconde période ressemble à s’y méprendre à la première. Maureillas relance de partout, Villeneuve défend et joue en contre. Sur l’un d’eux, Tougne fait parler son expérience petit côté, et Izaac finit le job par un essai, non transformé (11-3). Maureillas ne tarde pas à répondre, en trouvant enfin une faille par Domenech (11-10). Il reste 20 minutes à jouer. Arnaud Lopez met le vp XV hors de portée d’une pénalité ou d’un drop à la 65ème (14-10). Aux attaques grand large de Maureillas, Villeneuve répond par des ballons portés. Le suspense est total, surtout quand, à la dernière minute de jeu, les Catalans viennent encore semer la zizanie dans la défense adverse. Mais cette défense, héroïque, à l’image de l’inoxydable “Noune” Ramos, sera la clé de la victoire finale de Villeneuve du Paréage, qui remporte ce bouclier, 23 ans après le dernier de l’équipe première. La joie et la fête étaient donc à la hauteur de l’attente. En attendant peut-être un doublé historique avec la réserve qualifiée aussi en finale ce week-end.

Côté Maureillas, saluons les intentions de jeu de cette équipe qui aurait pu tout aussi bien l’emporter. Nul doute que la demi-finale contre Vic en Bigorre avait laissé des traces, tant le combat avait été rude, perdant au passage son buteur attitré, Matthieu Carrère. Un atout important qui a forcément pesé au final…

58461436_393450304716846_7089140428842205184_n

58616521_457961271613677_8110031941530550272_n

 

Les réactions des vainqueurs (recueillies par M. Ramos)

Didier Nicol (entraîneur de Villeneuve-du-Paréage) : «C’est une grande joie que nous partageons tous, joueurs, entraîneurs, dirigeants et bénévoles, ainsi que tous nos amis. Face à une équipe qui nous a dominés et qui nous a mis en difficulté, nous avons su faire face avec un cœur énorme.»

Nicolas Déjean (2ème ligne de Villeneuve-du-Paréage) :«C’est un immense bonheur que de gagner cette finale. Je le partage avec mon frère Ludovic et nous la dédions à notre cousin, Patrick Maro. On est allé chercher ce bouclier face à une très belle équipe de Maureillas. On ne pouvait pas perdre. Villeneuve est une équipe avec un mental de fou. Un peu de repos et une autre aventure commence.»

Ludovic Déjean (3e ligne de Villeneuve-du-Paréage) : «Très heureux aujourd’hui ! On est allé le chercher face à une très belle équipe de Maureillas. On ne pouvait pas perdre ! On le gagne sur notre défense. Très heureux pour mon frère Fabien avec qui c’est notre premier ! Villeneuve, une équipe avec un mental de fou ! Maintenant un peu de repos et une autre aventure commence !

Thierry Tourtoulou (entraîneur de Villeneuve-du-Paréage) :«Le plaisir est très grand. Les joueurs ont mis un cœur énorme pour contenir cette équipe de Maureillas de très grande qualité et qui nous a été supérieure. Je suis très ému et très fier à la fois. Quand on sait d’où l’on vient, et le travail qu’il a fallu effectuer, bravo et merci à tous.»

«Noune» Ramos (pilier de Villeneuve) : «J’ai signé au départ pour une dernière saison en hommage à Patrick Marro.. avec «Ludo» et «Cap», ses cousins, mais aussi «le patron» «Fab» Tougne. Il y avait deux belles équipes sur le terrain, nous en sortons vainqueur. Une pensée pour Manu Mateo et «Bera». On est champion, bon anniversaire Patrick Marro».

57533006_2226685414263993_7065235186333515776_n
Noune a offert un joli cadeau d’anniversaire à sa soeur, avec un peu d’avance

Éric Boudenne (président de Villeneuve) : «C’est une histoire d’hommes. Une histoire d’une bande de copains qui se sont promis de décrocher la lune. Ils l’ont fait ! Le doublé va peut-être nous sourire. Je suis fier d’être à la tête de ce groupe, fier de ces valeurs du rugby qui sont, pour moi, une échappatoire de ma vie professionnelle. Ces valeurs sont véhiculées par Joël Gonzalez qui a créé ce club. L’humanité rugbystique est pour moi une jouissance extrême. Je félicite les bénévoles, dirigeants, entraîneurs, joueurs et supporter qui font que ce club vive.»

Manu Jausseran (trois quart centre de Villeneuve) :«Très fier de notre saison. On savait que tout était possible mais nous avons eu des moments de doute. C’était sans compter sur l’abnégation de toute notre équipe. Un grand merci à tous ceux qui ont participé et juste une grosse pensée a mon fiston Antho et à mes amis Ludo et Fabien que j aime fort.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here