1ère série – Saint-Lary, vainqueur contrarié contre l’Union

0

Pour ce quart de finale de 1ère série, Saint Lary premier de sa poule, partait favori légitimement de cette opposition, puisque favori aussi pour le titre. En  face l’Union ayant déjà réussi sa saison, n’avait rien à perdre, dans la mesure où les hommes de Lolo Theillaud était déjà qualifiée pour le championnat de France. A l’inverse de Saint Lary contraint de ne participer qu’au championnat d’Occitanie depuis sa rétrogradation de fédérale 3 à 1ère série lors de la dernière inter-saison. Saint-Lary, assuré néanmoins de monter en Promotion Honneur avait plus de pression sur les épaules… (résumé et photo par GR Vin)

Carrot a souvent été dans l'avancée (Copier)
Carrot, dans l’avancée comme souvent

Le COS prend les choses en main, vent dans le dos, sur le terrain de Mazères sur Salat. Et quand on dit en main, c’est bien à ce jeu que les montagnards sont les meilleurs. Une pression, une mêlée dans les 22 mètres et dans l’axe. Il n’en faut pas plus à Delarue pour mettre sur orbite Simon Moragas qui s’en va aplatir malgré deux adversaires. Villegas transforme (7-0). L’Union est un peu dans l’expectative, mais retrouve de l’allant dans le sillage de son capitaine Ilbert. Un temps fort pour les Noirs, dont les efforts et les percussions ne seront récompensés que par des pénalités, à défaut de trouver la faille (7-3). Suite au carton jaune d’Auzeral pour un plaquage à l’épaule, Saint-Lary, malgré son infériorité numérique, envoie du jeu et sur une succession de passes c’est Thomas Moragas qui imite son frère Simon en marquant un bel essai personnel (12-3). Sur le renvoi le COS est à la faute et Michieletto ramène les siens à 6 points, 12-6, score à la pause.

Simon Moragas pour le premier essai (Copier)
Simon Moragas pour le premier essai…
Thomas Moragas a traversé et finira à dame (Copier)
Et Thomas Moragas, qui finira lui aussi derrière la ligne…

Un arbitrage pointé du doigt…

A la reprise, Saint-Lary accélère et domine son adversaire sur des ballons portés particulièrement… bien portés ! L’Union recule, commet des fautes et prend consécutivement des cartons. Villegas ajoute une pénalité pour un petit break (15-6). Mais ce sont les avants sur une pénal touche qui font exploser le bloc unionais. L’arbitre ira entre les poteaux pour un essai de pénalité. 22-6, on pense que la messe est dite, mais ce n’est pas le cas. L’Union n’a plus rien à perdre et donne tout, pendant que Saint-Lary se recroqueville et commet à son tour des fautes. A peine rentré, Bossola repart sur le banc en blanc. En suivant, l’intervention du juge de touche va surprendre son monde. Il signale un plaquage irrégulier en bord de regroupement d’Auzeral. L’arbitre de champ étonné, suit son juge de touche, et le second jaune se transforme logiquement en rouge pour le capitaine. Une action et une sanction qui ont fait beaucoup parler, notamment sur la cohérence de certaines décisions.

Miglietto s'arrache pour l'essai de l'Union (Copier)
Miglietto s’arrache pour l’essai de l’Union

Les 10 dernières minutes seront toutes à l’avantage des Haut-Garonnais, qui trouveront la faille, en double supériorité numérique, pour réduire la marque par Michieletto qui transformera lui-même un essai parfaitement mérité pour un ensemble qui a chèrement vendu sa peau (22-13). Insuffisant malgré tout pour espérer titiller le favori de cette rencontre, et probablement du titre régional. Mais nul doute que le championnat de France sera un beau terrain de jeu pour l’ASUR XV.

Saint Lary, pour assumer son statut logique de favori pour le titre, devra franchir un obstacle de taille en demi-finale : Boulogne sur Gesse. La seule équipe à avoir fait trébucher les Aurois, dans une poule où les deux cadors sont restés au coude à coude pendant sept mois. Les deux formations voulaient se retrouver, ce sera chose faite. Même si les Boulonnais ont eu chaud face à Ouveilhan (victoire 18-17). Toujours est-il que cette demi-finale aura des allures de finale avant l’heure, tant ces deux équipes sont équipées et programmées pour aller au bout. Même si Rabastens-Couffouleux (vainqueur d’Alaric 17 à 15) et Poussan (tombeur de Lavelanet 17-16) ont aussi démontré qu’il faudrait compter avec eux pour inscrire leur nom sur le premier bouclier de l’Occitanie de l’histoire de la première série.

Les joueurs : Au COS : Carrot, Dubail, Caumont, et Fournie, se sont beaucoup employés, Delarue a encore bien géré les choses, Auzeral et Thomas Moragas on eux pesé dans le jeu. A l’Union : iilbert explosif a mis dans l’avancée, Petriat, Ferrieu l’ont bien épaulé, derrière Michieletto et Gau se sont souvent montrés dangereux.


Les réactions 

Laurent Theillaud (entraineur L’Union) : Déçu, car je m’attendais à un peu mieux de la part de Saint-Lary, mais je pense qu’on y est pour quelque chose. On a fait deux erreurs défensives simples, qui nous coûtent des points et après on bataille. On fait à peu près jeu égal, mais on manque deux pénalités faciles, c’est la dessus qu’on peut avoir des regrets. Eux ont mieux profité des occasions. Sur l’ensemble du match, c’est équitable en touche. On a des regrets car on s’est fait battre sur pas grand-chose, voilà. Un peu d’inattention sur deux ou trois coups qui nous permettent de pas tenir le match, alors qu’a la fin on est mieux qu’eux, mais ils restent organisés avec des joueurs d’expérience qui tiennent le match.

Jean-Michel Thévenon (entraineur COS) : Sur les fondamentaux on a été bons jusqu’au moment où on a accumulé les erreurs alors qu’on est devant. En menant 22 à 6, on n’a pas le droit de se faire peur. On doit être plus lucide si veut jouer à notre modeste niveau le haut du panier, il faut être plus intransigeant. La saison est réussie oui, mais il faut rester dans cette spirale, à nous de faire ce qu’il faut.

Stéphane Auzeral (capitaine COS) : Bonne première mi-temps et après au retour des vestiaires on craque un peu. Comme on marque vite et plutôt facilement, on se déconcentre. Dimanche dernier, c’était pareil. Relâchement dans la tête, on a un problème dans la gestion du jeu courant. On n’a pas su faire reculer l’adversaire en alternant plus au pied car on veut jouer, même de loin. Mais après on n’est jamais trop en danger, on a une bonne ligne de défense et si on ne fait pas de faute, on n’a pas l’impression de pouvoir être inquiétés. Ils marquent quand on est 13…avec ce carton jaune que je prends complètement de manière incompréhensible et qui a des conséquences extrêmes. Après, il nous a manqué quelques munitions en touche, on a été contré par un bon alignement adverse. Ils ont bien défendu dans ce secteur en particulier. On a battu une bonne équipe même si on n’a pas fait le match de l’année.

Judicael Gau (N° 15 de L’Union) : Deux erreurs défensives, en plus de ma part, et du coup on court après le score. En seconde mi-temps, on accélère mais ils nous cassent le rythme, ils étaient un peu dépassés, mais ils ont fait des cocottes et on a pris des pénalités dont un essai. On a subi sur ça, et après on n’a pas su marquer sur nos temps forts, entre une petite faute, un pied en touche, il nous a manqué toujours un détail. Manque de réalisme alors qu’eux, ils ont profité des occasions.

Delarue en poisson pilote (Copier)
Delarue en poisson pilote

Jean-Philippe Delarue (N°9 du COS) : Match difficile contre une équipe qui nous a contesté beaucoup de rucks, et qui nous a fait mal en touche. Du coup la machine s’est un peu enrayée et le jeu s’en est ressenti. On a été très indisciplinés, on doit tuer le match. On fait de très bons ballons portés, mais on s’affole un peu. On a un rideau défensif en place mais on a tendance à aller contester des rucks, c’est inutile, car on n’est pas en danger. On a pris des pénalités bêtement et on se met le doute. il faudra faire mieux en demi-finale, c’est certain.


Feuille de match

SAINT LARY- L’UNION : 22- 13 (Mi-temps : 12-6)
Arbitre : M. Daraux Hervé (LOR) – Spectateurs : 200 environ

Vainqueurs : 3E Simon Moragas (15) Thomas Moragas (32) De Pénalité (56) 1T (15) Villegas 1P (51) Villegas
Carton rouge : Auzeral (68)
Carton jaune : Auzeral (25)
Carton blanc : Bossola (66)

Vaincus : 1E Michieletto (71) 2P Recallan (25) Michielotto (38) 1T Michielotto
Carton jaune : Gueffier (18) Flourette (58)
Carton blanc : Vaissiere (51)

Evolution du score : 7-0, 7-3, 12-3, 12-6 / 15-6, 22-6, 22-13

Saint Lary : S. Moragas, Goube, T. Moragas, Auzeral (cap), Villegas (o) Arnaud, (m) Delarue, Fournié, Caumont, Escalona, Echadid, Puyo, Dubail, Carrot, Jambaqué
Sur le banc :Bouton, Bossola, plo, Loste, Abadie, Labarthe, Pefontan

L’Union : Gau, Esteban, Michielotto, Ferrieu, L’Hospital (o) Recallan, (m) Tasta, Petriat, Gueffier, Boutonnet, Lapoujade, Touzanne, Ferrieu, Ilbert (cap), Flourette
Sur le banc : Vaissiere, Capdeboscq, Critakis, Maury, Camboulives, Dutrey, Tcheres

Camboulives relance le coup (Copier)
Camboulives à la relance
Un peu compliqué entre Touzanne et Caumont (Copier)
Un peu compliqué entre Touzanne et Caumont. Les duels en touche ont été âpres également
Tasta bien a l'abrit (Copier)
Tasta bien a l’abri, tente d’orienter le jeu de l’Union. Rendez-vous en championnat de France désormais

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here