1ère série – Lézat, Borderes line

0

Quel bon parfum de phases finales il y avait à Montréjeau hier après-midi pour assister à cette demi-finale incertaine entre deux belles écuries de la première série. Du monde, beaucoup de monde dans les tribunes et autour du terrain, du beau temps, mais aussi du vent. Qui aura joué son rôle, encore. L’incertitude qui entourait cette rencontre pour en désigner le vainqueur, a plané jusqu’au bout du match, jusqu’aux tirs aux buts…(par Jérôme Gallion)

Lézat a pris le dessus devant, mais les bigourdans n'ont jamais craqué
Lézat a pris le dessus devant, mais les bigourdans n’ont jamais craqué

D’entrée de jeu, Lézat, après une bonne préparation du paquet d’avant dans l’axe ouvre le score sur un drop réussi par Boy. Mais Oursebelille réagit aussitôt sur le renvoi, suite à une pénalité pour un passage à vide (3-3). Gandarias, le buteur de Bordères, passera deux nouveaux buts dans le premier quart d’heure, sanctionnant ainsi une légère domination des siens. Lézat joue sur son point fort, avec des ballons portés bien maîtrisés, qui mettent sur le reculoir L’OBRC, qui résiste tant bien que mal, mais ne craque pas. Le score à la mi-temps reste à 9-3. Dès la reprise, Marie, joueur bigourdan se blesse sévèrement au genou dans le jeu. Il sera évacué sur civière. Lézat, vent dans le dos, impose un bras de fer avec un pack dominateur, et à défaut de mieux, obtient une pénalité, puis une nouvelle. A l’heure de jeu, Boy a remis les deux équipes à égalité 9-9. le duel des buteurs continue, avec le vent comme invité facétieux. Les deux hommes tentent tant bien que mal de gérer les rafales. Gandarias touche du bois dans sur une de ses tentatives, mais trouve la cible un peu plus tard (12-9, 62ème).

Un suspense insoutenable

L’opposition de style est évidente, Lézat se sait plus fort devant et insiste au près. Oursebelille essaye d’évite l’affrontement en écartant les ballons le plus souvent possible. L’un d’eux aurait pu faire mouche d’ailleurs sans un excès de précipitation. Le chronomètre égrène le temps. Les ariègeois poussent encore et encore. Après un énième ballon porté, ils récupèrent une pénalité, face aux perches. Boy ne se fait pas prier pour égaliser. 12-12, il faudra passer par des prolongations. Un temps supplémentaire qui verra les deux équipes profiter du vent à tour de rôle. l’OBCR d’abord, qui passe une cinquième pénalité. La tension est palpable, et tout le monde retient son souffle, sauf le vent. Dans cette quatrième période, le combat au près est acharné. Lézat pilonne, porte les ballons encore et encore. La fin est proche. On cherche à mettre Boy dans les meilleures conditions pour claquer le drop, puisque l’arbitre ne voit pas de faute adverse. Le buteur ariègeois ne tremble pas, et passe le drop de l’égalisation finale. Place donc à la séance des tirs aux buts. A tour de rôle, les joueurs des deux camps se présentent pour éxécuter leur tir. Et à ce petit jeu, c’est Oursebelille Bordères qui l’emporte 5 à 4, et disputera la finale (contre les savoyards de La Motte-Servolex). Terrible désillusion pour Lézat qui échoue d’un fil. Après la finale régionale perdue 15-12 contre Launaguet, la saison des ariégeois s’arrête donc définitivement cette fois-ci. Une saison pleine, marquée par un objectif principal atteint : la montée en Promotion Honneur. L’heure des titres viendra sûrement bientôt…

Par Jérôme Gallion, photos Yves Bergantin

lezat oursebelille borderes (10)
Une sortie sur civière qui marque l’engagement total des deux équipes. La rencontre s’est malgré tout déroulée dans un très bon état d’esprit permanent.
lezat oursebelille borderes (12)
Les bigourdans ont essayé de contourné le bloc lézatois dès qu’ils le pouvaient
lezat oursebelille borderes (7)
Les jaune et rouge n’ont rien lâché

lezat oursebelille borderes (11)

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here