16ème de finale Fédérale 2 – Causeries et debrief

0

Ce début des phases finales promettait énormément, et les supporters de chaque camp ont assisté à de superbes rencontres. Avant les matchs retours, qui s’annoncent encore plus palpitants, retour sur les performances des représentants midi-pyrénéens…

13112809_10209113215649615_8273413840245325237_o
Gros bras de fer entre deux équipes qui ne lâchent rien. Le match retour à Castelsarrasin, face à L’Isle-Jourdain, sera assurément un grand moment (photo Chris Farmer)

A 6-22 à la pause, Cahors avait déjà entamé sérieusement ses chances de qualification. les hommes d’Alexandre Aymar et Jean-Jacques Crayssac ont bien essayé de réagir, mais ont récolté plusieurs cartons (blancs, jaunes et même un rouge) avant de voir l’arbitre siffler un essai de pénalité qui enterrait quasi définitivement les espoirs cadurciens, tombés sur plus forts.

Saint-Sulpice menait 32-13, grâce à un Roquebert en mode phases finales, avant de se faire remonter par Marmande dans le dernier quart d’heure. Il faudra rester vigilant pour les joueurs de la Lèze. Mazamet entretient l’espoir avec un retard de 10 points à rattraper face à Hendaye. Il faudra sortir le grand jeu dimanche pour sortir une équipe basque présentée comme favori à la remontée. Millau l’a sorti ce match presque parfait, face à Niort, et peut rêver aux 8èmes de finale. Gaillac s’est fait secouer à une très solide équipe d’Arcachon, et devra assurer ses fondamentaux en terre tarnaise.

Dans le derby midi-pyrénéen, Castelsarrasin réussit la performance de s’imposer à L’Isle-Jourdain. Dans un match équilibré et âpre devant, les Tarn-et-Garonnais ont remporté le chassé-croisé. Mais ces deux équipes, très proches l’une de l’autre, vont se livrer une deuxième round passionnant, dont l’issue est loin d’être connue.

Enfin, Villefranche-de-Lauragais va s’accrocher à ses belles stats de victoires à l’extérieur pour croire encore en ses chances après sa défaite contre Saint-Jean-de-Luz (voir l’article et les réactions)

gaillac arcachon roger laffont
Gaillac a eu un coup de chaud à Arcachon. Et devra remonter 4 points pour franchir ce tour (photo Roger Laffont)

Réactions 

Henri Ferrero (co-entraîneur Millau) : « On voulait avant tout gagner chez nous pour rester invaincu cette saison à Millau. Chose faîte malgré la difficulté. En première mi-temps, on joue contre le vent. On a voulu jouer, déplacer le ballon, mais on est tombé sur un mur. Le score n’est que de 9 à 3 pour nous à la pause. On remet deux pénalités en rentrant des vestiaires, 15-6, puis vient le tournant du match. Pendant une bonne dizaine de minutes, l’équipe de Niort nous met la pression devant notre ligne d’en but, mais on ne lâche pas. Derrière cette grosse séquence défensive, on arrive à ressortir de notre camp et à marquer un essai. Sur la sirène, on met un drop qui nous permet de mener 25-6. Il y a eu une énorme débauche d’énergie sur ce match. Face à une équipe qui a perdue la première place de sa poule lors de la dernière journée, il fallait au moins ça. Le match retour va être très compliqué. Je pense que sur cette première manche, ils sont passés un peu à coté. Il ne va pas falloir leur donner tous les ballons sinon ce sera très compliqué. Nous avons fait le nécessaire sur ce match aller, maintenant on va aller à Niort pour jouer notre jeu, et tout faire pour gagner et passer un tour de plus. »

Julien Regnier (capitaine Gaillac) : On savait à quoi s’attendre, contre une équipe très joueuse, qui écarte très vite les ballons. En plus, en conquête, on a été défaillants, ce qui est notre point fort habituellement. Donc on sort de ce match frustrés, mais à seulement quatre points. Donc on sait qu’il faudra mettre tous les ingrédients pour s’en sortir, sinon on va au devant d’une grande déception. On a les arguments pour venir à bout de cette très belle équipe d’Arcachon, qui, dans notre poule, aurait sûrement terminée aux premières places.

Olivier Argentin (co-entraîneur Saint-Sulpice) : Marmande était présenté comme l’épouvantail de sa poule, et c’est justifié. On les savait très forts devant, avec de belles individualités derrière, et c’est bien le cas. On les a sûrement surpris par une bonne première mi-temps, mais lors des vingt dernières minutes, on n’a plus touché terre. Malgré tout, les garçons ont livré un gros match. On avait pris un petit coup sur la tête après le nul face à Villefranche, et les 40 points pris à Céret, mais ils ont prouvé qu’ils étaient forts dans les têtes.  Ceci dit, ce sera très dur chez nous, car si Marmande nous propose le même jeu qu’ils nous ont infligé pendant les vingt dernières minutes, on ne passera pas.  Ce n’est pas de l’intox, je le pense vraiment. On menait 32-13, et ils sont revenus à 32-27, avec beaucoup de talent. On est dans le dur, avec des titulaires absents. On aura besoin de notre public, à l’image de nos supporters qui sont venus dimanche dernier, et qui nous ont vraiment soutenu. Donc on attend le même soutien ce dimanche, car on a besoin d’être encouragés, pas critiqués, comme ce fut le cas lors de notre dernier match à la maison contre le FCV. Que les gens me critiquent s’ils le souhaitent, mais je digère mal qu’on siffle les joueurs. Ils se donnent à fond chaque semaine et chaque week-end. On a fait une première phase superbe, mais peut être que les gens n’ont pas compris que c’était une performance exceptionnelle. On a terminé premiers, mais on a rien gagné pour autant. Alors à l’image de ce que nos supporters ont fait l’an dernier quand on était en difficulté en fédérale 1, on les attend nombreux derrière nous dimanche !

Les résultats
Marmande 27-32 Saint-Sulpice-sur-Lèze
L’Isle-Jourdain 14-19 Castelsarrasin
Hendaye 25-15 Mazamet
Millau 25-6 Niort
Cahors 6-29 Saint-Jean d’Angely
Arcachon 19-15 Gaillac
Villefranche-de-Lauragais 11-20 Saint-Jean-de-Luz

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here