Bruno Forgues (Bagnères, Nationale 1B) : « Vu d’en bas, ça faisait même peur ! »

4
77

A Conques-sur-Orbiel, les réservistes du Stade Bagnérais se sont qualifiés pour les demi-finales du championnat de France, Nationale B. Une performance notable, avec un scénario qui ne s’annonçait pas favorable, face à une équipe de La Seyne qui menait au score jusqu’à dix minutes de la fin. On retiendra malheureusement et inévitablement, une énorme bagarre générale en début de seconde mi-temps. Sans tirer sur l’ambulance, il est regrettable de constater qu’une fois de plus, certains évènements restent étroitement liés à certains clubs…

11174472_1020607261337494_7059911396015494347_o
Une victoire qui a laissée quelques traces…(photo Stéphane Icart)

Malgré un domination assez nette, les Bagnérais ne menaient que 6-3 à la pause. Les Seynois jouaient avec leurs moyens, mais aussi avec leur apparente volonté de provoquer. Conséquence, au bout de cinq minutes en seconde période, une grosse générale amorcée sur le pré, mais qui s’est propagée dans les tribunes, avec l’appui des Belascains, défaits en lever de rideau par leurs homologues de Balma. « Ces derniers ont tout simplement escaladé la tribune pour se transformer en véritable hooligans », explique un anonyme présent sur les lieux. Les jeunes Varois s’en sont pris violemment aux supporters Bigourdans, sans réfléchir, mais surtout sans tenir compte des personnes en face d’eux, enfants, personnes âgées, femmes…Un bien triste spectacle, indigne du rugby, honteux et inacceptable, qui envoyait deux supporters Bagnérais aux urgences.

M. Ramos, l’arbitre du Languedoc distribuait les cartons. Deux rouges pour…Bagnères contre un seul à la Seyne. Les Provençaux profitaient de leur avantage numérique pour inscrire un essai transformé qui leur donnait l’avantage. Et c’est à ce moment là que les Bigourdans ont démontré leur solidarité mais aussi leurs qualités individuelles et collectives. En marquant un essai à dix minutes de la fin, puis un autre, quatre minutes plus tard, que Mur transformait pour assurer le coup. Score final 26-10. Une victoire logique, méritée aussi, ternie par des comportements à sanctionner fermement.

Le premier essai des Stadistes, à dix minutes de la fin du match (photo Stéphane Icart)


Réaction de Bruno Forgues (centre du Stade Bagnèrais) 

11109188_1063039613724586_4498045871865699793_nBruno, ton sentiment sur le match ?

C’était un match très rugueux avec une équipe de la Seyne très solide et très…rugueuse. En première mi-temps le match était plutôt fermé, avec un duel de buteur mais avec Ludo (Mur), on est plutôt serein à ce niveau. En résumé, on a été solide sur les bases avec une grosse conquête et une bonne défense. En début de seconde mi-temps nous n’étions plus que 13 contre 14 suite aux cartons rouges et on encaisse un essai. A partir de là, nous nous sommes lâchés en mettant plus de volume dans notre jeu et réellement mettre la main sur le match qui ne nous a plus échappé jusqu’au coup de sifflet final.

On t’imagine soulagé à ce moment-là ?

Oui, j’ai ressenti une grande fierté d’être dans cette équipe et de faire partie de cette aventure. Je suis également fier de porter ce maillot pour ce public Bagnèrais qui est tout simplement exceptionnel.

Que peux-tu nous dire sur cette bien triste bagarre au début de la deuxième mi-temps ?

Les Belascain de la Seyne qui jouaient en lever de rideau contre Balma. sans doute déçus de leur défaite, sont venus dans la tribune pour en découdre avec le public. Ca a un peu gâché la fête, c’est dommage. Ce n’est pas terrible comme attitude. Deux supporters de chez nous sont partis aux urgences.  Franchement, vu d’en bas, ça faisait même peur.

Les photos indignes du rugby qui témoignent de la peur des supporters Bagnérais

10498718_1020293214702232_8987342334619938276_o 11041239_1020603308004556_4716903989189328844_o bagnères la seyne

Photos de Stéphane Icart

Partager

4 Commentaires

  1. Malheureusement ces clubs du bord de la Méditerranée sont coutumiers du fait. Voir l’attitude de Vendres a Gruissan (aucune sanction) et plus récemment nous avons joué contre Berre l’étang et le match a été d’une grande violence avec des coups de pied, des fourchettes et des insultes puis après leurs défaites ils ont voulu frapper nos supporters. Inouïe une véritable honte pour notre sport. Je pense que la fédération ne bougera jamais ( cela dure depuis plusieurs années) à part si plusieurs clubs refusent de jouer contre ces clubs.

  2. Ils sont où les éducateurs des belascains de La Seyne ????????? Inadmissible, ce qui se passe sur le terrain reste sur le terrain.
    Ce club que je ne connais pas, ni de réputation ni autre, est récidiviste ? Exclusion de la fédérale 1 donc descente en Fédérale 2 et exclusion de l’équipe Bélascain.
    Un supporter du rugby en général.

    • Sanctions lourdes et immédiates contre les clubs à problèmes. L’image et les valeurs de ce sport sont ternies. Que fait la fédération les délégués sportifs? Le rugby est déjà assez voir trop physique n’en rajoutons pas!! Je suis un ex joueur de 2eme division, donc….

Réagir à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here