XIII – Le TO vise un doublé historique

0

Ce samedi se joue la finale tant attendue du championnat de France au stade Gilbert Brutus de Perpignan à 15h (diffusée en direct sur France 3). Ce choc au sommet vient ainsi clore cette saison en beauté puisqu’il opposera les deux équipes en forme, comme en atteste leur domination exercée sur la deuxième partie de saison, le Toulouse Olympique XIII et le FC Lézignan XIII. Ces deux formations, Rory BROMLEY, l’entraineur-joueur de Villeneuve XIII RL, les connait bien pour les avoir affrontées plusieurs fois cette saison. A la veille de cette grande finale, l’ancien Toulousain dresse un bilan des différentes forces en présence.

Personne ne peut être surpris par la présence de ces deux clubs à ce stade là de la compétition, au vu de leur saison respective, réalisée notamment grâce aux effectifs bien fournis de chacune, comme le souligne Rory Bromleyles deux équipes ont de très bons joueurs dans chaque ligne. Le TO peut s’appuyer sur une excellente charnière, qui mène le jeu d’une main de maître. Et celle-ci est mise dans les meilleures conditions grâce à des avants travailleurs et rugueux. Mais le Feuceuleu a également un paquet d’avant solide, ainsi que plusieurs 3/4 qui peuvent s’avérer très dangereux s’ils se retrouvent dans les bonnes situations. Et ce sont plusieurs individualités qui sont à l’origine de ces forces : pour le TO, il y a bien sûr Mark KHEIRALLAH qui peut tuer le match sur un appui, et Johnathon FORD en chef d’orchestre. Devant, Sébastien PLANAS et les frères BENTLEY leur font beaucoup de bien et entrainent bien les avants. Mais les Audois ne sont pas en reste devant avec BOUDEBZA, O’HARA ou PULU. Et quand je parlais des 3/4, je pensais notamment à Tony DUGGAN et Cyril STACUL

L’entraineur des Léopards a néanmoins décelé les quelques faiblesses dans le jeu des deux équipes : “en défense, les Olympiens semblent en difficulté lorsque les ballons sont vite sortis, ils mettent du temps à se replacer autour du tenu. Côté FCL, je dirais que la charnière manque d’expérience, ce qui peut être décisif, surtout dans les grands rendez-vous comme celui là. Du même coup, ils n’arrivent pas à se servir de leur jeu au pied pour se mettre dans les conditions idéales” 

Ce sera un match serré qui se jouera, comme toutes les finales, sur des détails : “ce sont les deux équipes en forme de la deuxième partie de saison, elles ont toutes deux dominées la poule des As. Elles ne comptent qu’une défaite chacune ; Toulouse est allé s’imposer à Lézignan et puis les Audois ont pris leur revanche la semaine suivante en allant gagner à Arnauné. Pour moi, tout se jouera sur les détails. L’équipe qui cherchera à faire le petit effort supplémentaire, le petit plus qui fera différence, devrait l’emporter. Ce sera de toute façon très serré, je pense qu’il y aura entre 2 et 6 points de différence au score final, c’est tout. L’absence de Mathieu GRIFFI sera handicapante pour Lézignan, cela peut faire pencher la balance pour le TO, et j’espère que ce sont eux qui remporteront le bouclier” (sourire). 

Quatre fois titré consécutivement entre 2008 et 2012, le FC Lézignan-Corbières refait son apparition dans la rencontre décisive pour le titre. Et leur parcours, notamment en poule des As, est là pour rappeler que les Meuniers méritent leur place tant ils produisent depuis quelques mois un rugby de grande qualité, récompensés par de bons résultats : 4 victoires, 1 nul et 1 défaite (contre le TO) lors de la deuxième phase de championnat, suivi d’un brillant succès en demi-finale contre St Estève/XIII Catalan. Le Feuceuleu n’est pas là par hasard et ses joueurs auront à cœur de le prouver sur l’habituelle pelouse des Dragons Catalans. Avec un seul blessé, Mathieu GRIFFI (en ½ finale), Aurélien COLOGNI (entraineur) pourra compter sur ses joueurs d’expérience pour mettre en difficulté la défense toulousaine : les NEGRE, BOUDEBZA, STACUL, PULU, DUGGAN, ANCELY, SID, O’HARA, pour ne citer qu’eux, sont autant de dangers côté Audois. 

Les Olympiens auteurs d’un parcours quasi sans faute depuis la mi-décembre 2013 (une seule défaite, contre le FCL, pour 2 nuls et 12 victoires), ont l’ambition de concrétiser. Récents vainqueurs de la Coupe de France, les Bleus et Blancs voudront maintenant ramener le trophée Max Rousié dans la Ville Rose pour signer le premier doublé de l’Histoire du club. Hormis Théo GONZALEZ-TRIQUE (en phase de reprise), l’effectif au complet est opérationnel et Sylvain HOULES et Adam INNES ont décidé de reconduire le groupe victorieux de Villeneuve en demi-finale il y a 2 semaines. 

Le groupe Toulousain : Bastien ADER / Andrew BENTLEY / Kane BENTLEY / Clément BOYER / Johnathon FORD / Arthur GONZALEZ-TRIQUE / Jérôme GOUT / Mark KHEIRALLAH / Mourad KRIOUACHE / Samy MASSELOT / Tony MAUREL / Kuni MINGA / Cyril MOLINER / Charles NIES / Bruno ORMENO / Sébastien PLANAS © / Florian QUINTILLA / Eloni VUNAKECE / Grégory WHITE / Aaron WOOD. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here