Voyage de fin d’année : de Londres à… Lézat

3

A l’image de nombreuses équipes qui organisent leur voyage de fin longtemps à l’avance et donnent sans compter pour concrétiser, Brassac avait tout prévu pour partir en… Ecosse. Mais vous allez voir que leur périple initial ne s’est pas tout à fait déroulé comme prévu…

brassac
En tenue de combat

L’USBS XV, ou Brassac pour les intimes, avait prévu un voyage de fin d’année en Ecosse. Tout a donc été mis en oeuvre dès le début de saison pour re-dynamiser l’association des joueurs et pour atteindre cet objectif. Pour cela, tout au long de l’année, les joueurs ont vendu des cartons de vins, pour renflouer les caisses et s’organiser un voyage de fin d’année digne de ce nom. Le tout en tenue de circonstance bien sûr.

Parmi eux, Hugo Diez, qui nous raconte les moindres détails de cette initiative : “Nous nous sommes fait faire des kilts faits maison. Le fil vient de la filature de Brassac et une amie nous les a cousus. Ensuite, nous avons fait faire également des chemises pour être “class”. Après des longues réunions d’organisations nous avons changé notre fusil d’épaule. Il était visiblement compliqué de partir juste un week end en Ecosse, les timings et le budget étaient serrés. Alors on s’est rabattus sur… Londres !”. Ce petit changement de programme n’avait guère de conséquence. La bande d’un vingtaine de joueurs devait partir samedi dernier, à 9h du matin, avec un retour prévu le lendemain, dans la soirée. Tout était prévu, bar, logements, activités, ….

Or, le jeudi soir, à 48h du décollage, la nouvelle est tombée sous forme d’un simple Sms : le vol est annulé en raison des grèves des compagnies aériennes. Grosse déception évidemment. Mais passée celle-ci, le groupe rebondit.

Hugo raconte la suite : “Nous n’avons pas baissé les bras. On s’est fait rembourser nos billets, et avec la dizaine de joueurs qui voulait encore mettre le kilt, on s’est loué deux minibus et on est partis à l’aventure. On a fait un premier arrêt au  De Danu (bar irlandais très connu à Toulouse, pour les non-initiés). Nous y avons déjeuné et regardé les deux tests matchs du matin France-All Blacks et Australie-Irlande.”

brassac voyage fin d'année 2018 à lézat (1)

Après quelques pintes de Guinness, les Tarnais on a pris la direction de… Lézat sur Lèze ! Un choix plutôt étonnant de prime abord, mais logique après explication. En effet, une fête celtique y était organisée. Et pour les gars du Sidobre qui portaient le kilt, ça tombait plutôt très bien.  “On ne l’a franchement pas regretté, tout au long de la journée il y avait des activités, des buvettes, etc… On a fait connaissance avec les bénévoles du comité de Lézat, et on s’est attelés à la buvette tout l’après midi. Le soir, il y avait un concert, avec buvette, c’était cool.”

En lecteurs avertis que vous êtes, vous aurez noté que le mot “buvette” était prononcé trois fois en deux phrases seulement. Il faut croire que l’ambiance y était donc particulièrement festive. Une bonne raison pour ne pas dormir de la nuit…De toute façon, la bande n’avait rien prévu pour dormir. En revanche, au petit matin, ils ont pu apprécier l’hospitalité locale, ce que notre guide touristique, Hugo, confirmait :  “Le village et les personnes qui vivent dans ce village, sont au top. Le dimanche matin, on s’est fait inviter chez l’habitant, pour déjeuner, et même pour prendre des douches. On a passé un super week end, malgré notre vol annulé. On a rencontré de belles personnes, et on les invite en contrepartie à venir boire un coup aux fêtes de Brassac le premier week end d’août, avec grand plaisir !”

Connaissant les Lézatois, cette invitation ne devrait pas rester lettre morte. La déception du jeudi était effacée, mais la rancune contre Ryan Air tenace. Mais l’amitié Brassaco-Lézatoise en ressort plus renforcée que jamais.

brassac voyage fin d'année 2018 à lézat (4)
Mélange de cultures

Bonus

Néanmoins, notre sens aigu du journalisme sportif, nous a poussé à poser la question que tout le monde se pose : les Kilts étaient-ils portés vraiment à l’écossaise ? La réponse d’Hugo Diez était transparente : “C’était obligatoire ! Mais quand il fait chaud, il faut bien avouer que ça gratte !” (rires). 

brassac voyage fin d'année 2018 à lézat (3)
Les gars de Brassac ont mis “la main à la patte”
brassac voyage fin d'année 2018 à lézat (2)
La photo ci-dessus ne nous permet de vérifier si l’aération naturelle sous les Kilts… heureusement !

Aucun article à afficher

3 Commentaires

  1. Personnes très agréables sachant faire la fête merci beaucoup d’avoir au final atterit a lézat et votre invitation ne sera pas oublié

  2. Tous le monde croyaient qu’ils fesaient partis de l’animation,
    mais quand ils ont commencé a faire des poiriers en kilt ……

    ils ont été bon et tous le monde les a badé pour l’ensemble de leurs oeuvres.
    merci à eux

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here