Violences : nouvelle agression contre un arbitre

3

Lors d’un match de première série opposant Cazaux à Biganos (1ère série de Nouvelle Aquitaine), un jeune arbitre a reçu un violent coup de poing en fin de match, en plein visage…

Captur biganos cazaux

Le derby du sud bassin girondin était serré (22-21 avec arrêts de jeu en cours). Nous n’avons pas plus d’informations pour le moment, mais voici la réaction du DTNA régional : “Un jeune arbitre aquitain a été agressé par un joueur  [il semblerait qu’il s’agisse d’un supporter en fait) à la fin d’une rencontre territoriale de ce week-end, le coup reçu a entraîné une ITT de 8 jours. C’est le deuxième en peu de temps. Un geste inadmissible que nous ne voulons plus voir sur un terrain de rugby. Le sport en général et le rugby en particulier doivent être porteur de principes, de respect, et de loyauté envers les officiels. L’arbitre est un acteur du jeu comme les joueurs. Il a le droit, comme les joueurs, à une pratique en sécurité. De plus, la loi Jean-François LAMOUR n° 2006-1294 du 23 octobre 2006 précise que les arbitres sont considérés comme chargés d’une mission de service public et renforce son droit à la sécurité. Nous serons fermes et intraitables pour faire respecter ce droit. Tout en assurant ce jeune collègue de toute notre solidarité, nous serons attentifs à la suite donnée, et poursuivrons notre travail de formation notamment auprès des plus jeunes pour que les officiels de match soient reconnus comme des acteurs essentiels.”

Dans un contexte où les incivilités et les actes de violence augmentent, cet acte inadmissible sera probablement suivi de sanctions exemplaires. C’est à souhaiter en tout cas, pour envoyer un message très explicite à ceux qui ne comprennent pas qu’il y a des règles à respecter dans la vie comme sur un terrain de sport. Bon courage à M. Thomas,  l’arbitre agressé.

3 Commentaires

  1. Le coupable, s’il veut entretenir l’espoir de rejouer au rugby après une sanction exemplaire devrait passer ses examens d’arbitrage et arbitrer pendant au moins deux ans avant de pouvoir reprendre une licence de joueur

  2. Aucune excuse,intolérable, de tels individus n’ont rien à faire dans le rugby et le sport encadré en general Protégeons notre sport!! COMBATTONS LES IMBÉCILES.

  3. Radiation à vie de celui qui a porté le coup de poing et également sanction exemplaire pour le club rétrogradation en 4ieme séries voir même suspension de jouer chez eux ou était la sécurité une vrai honte pour les valeurs du rugby

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here