Top 8 féminin – Morgane et Marion Peyronnet, jumelles… et adversaires

0

Le Stade Toulousain Rugby Féminin (2ème, 19 pts)  se prépare à un déplacement compliqué à Montpellier (3ème, 15 points) ce dimanche. Un match de haut de tableau donc, entre deux équipes qui se connaissent bien, et qui nourrissent des ambitions forcément élevées cette année encore. Une rencontre qui sera plus particulière qu’à l’accoutumée pour deux joueuses notamment. Marion Peyronnet, capitaine stadiste, et Morgane, 3ème ligne héraultaise. Les soeurs jumelles de 24 ans sont séparées pour la première fois depuis ce début de saison, et vont jouer l’une contre l’autre pour la première fois. Elles s’attendent à des retrouvailles forcément teintées d’émotion. La raison pour laquelle elles se sont juste appelées hier soir pour se donner les compositions d’équipes, nous a indiqué Marion, qui a un message pour Morgane, en fin d’article… (par Sylvie D.)

13419274_10210034694923469_5914808655568175961_n

Marion, Morgane, racontez-nous votre histoire commune avec le rugby jusqu’à la saison dernière ?
Marion : On a commencé à l’âge de 8 ans avec les garçons, on a toujours joué ensemble. Je suis partie 1 année sur Aix en Provence faire mes études, mais je redescendais presque tous les week-ends pour jouer à l’époque avec Fonsorbes. C’est vraiment la première saison où nous sommes dans 2 clubs différents. Morgane a commencé en 3e ligne, puis a glissé avec les 3/4. Moi je suis toujours restée 3e ligne.

Morgane : Jusqu’à cette saison, on a toujours joué ensemble, dans la même équipe depuis l’âge de 8 ans, sauf une saison quand Marion a dû partir a Aix en Provence pour ses études, mais elle redescendait le weekend pour jouer avec nous. On a d’abord joué toutes les deux en 3ème ligne, puis j’ai glissé au poste de centre.

14612507_1075827199133061_2103836116678545176_o
Morgane sous les couleurs héraultaises – Photo Babinet

Morgane partie à Montpellier, comment vivez vous cette « séparation » ?

Morgane : Pour le moment, je le vis plutôt bien même si il y a toujours ce petit manque au quotidien et aussi sur le terrain. Ça me fait drôle de ne plus avoir ma sœur avec moi sur le terrain, mais je m’y fais. On s’appelle régulièrement, car avec tous les matchs qui s’enchaînent et les études je n’ai pas le temps de rentrer sur Toulouse.

Marion : Pour le moment cela ce passe bien, ça faisait bizarre au début de ne plus l’avoir avec moi aux entraînements, aux matchs et surtout dans la vie de tous les jours, il a fallu prendre de nouveaux repères, mais avec le rythme de vie que l’on mène, je m’y suis vite habituée et tout se passe pour le mieux.

De quelle façon allez-vous aborder ce premier match où vous jouerez chacune l’une contre l’autre ?13669260_1323488521012018_2377685422211552795_o

Marion : C’est sûr que ce sera un match différent des autres, parce que ce n’est pas tous les jours qu’on joue contre sa sœur, mais bon je sais que sur le terrain on sera adversaires, sans se faire de cadeau, car c’est un match important pour chacune de nos équipes, mais une fois le match fini, on redeviendra sœurs comme avant le match.

Morgane : J’ai très hâte d’y être et de revoir tout le monde ! Après ce sera forcément un match particulier pour moi, car je n’ai jamais joué contre ma sœur. Mais ça reste un match de rugby avant tout, de plus important pour la suite, donc nul doute qu’on se donnera chacune à fond pour son équipe et qu’on ne se fera pas de cadeaux !

Que ferez-vous après le match ?
Marion : On ira sûrement boire quelques bières, on avisera. Je fais confiance à quelques montpellieraines, et notamment Pauline Rayssac, pour proposer de bonnes idées. De toute façon, je dis à Mogane une chose : celle qui perd paye le Mc Do à l’autre !

Le match a lieu ce dimanche à 15h au Stade Sabathé.

 

Suivre toute l’actu du Stade Toulousain Rugby Féminin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here