Top 8 féminin – Blagnac-Stade Toulousain, quel match encore !

1

Après le début tonitruant du XV de France féminin dans le Tournoi des Six Nations (et en attendant le choc face aux Anglaises à Grenoble), le Top 8 reprenait ses droits ce weekend. Et quoi de mieux qu’un derby pour revenir aux affaires. La rencontre mettait aux prises deux équipes en pleine confiance. D’un côté, le Stade Toulousain Rugby Féminin (3è, 35 points) venait d’enchainer quatre victoires, dont une des plus probantes sur le Lille Métropole. Quant à elles, les joueuses du Blagnac Rugby (4è, 32 points), fortes de leurs trois succès de rang à domicile,  comptaient non seulement assurer leur place dans le dernier carré (et mettre Rennes à distance) mais aussi rendre la monnaie de leur pièce à leurs adversaires du jour, victorieuses 29 – 20 lors d’un match aller enlevé et spectaculaire… (par Marco Matabiau/ Photos Olivier Constant).

dig
Les Blagnacaises sont apparues très soudées dès le début de la rencontre (Photo RugbyAmateur).

Derby oblige, les deux équipes semblaient nerveuses au coup d’envoi. Cela pouvait expliquer quelques maladresses de part et d’autre, l’en-avant de la Toulousaine Bilon  derrière sa mêlée répondant à celui de la Blagnacaise Mayans sur la réception du coup d’envoi. Les avants caouecs réussissaient un bon début de match: solides en mêlée et en touche, elles avançaient au près dans le sillage de Forlani et de l’intenable Mayans (toujours elle). Cette bonne entame était concrétisée par le pied d’Abadie qui, des 15 mètres en face, inaugurait le “planchot” (3 – 0, 15è). Les rouge et blanc continuaient sur leur lancée, bien emmenées par la demi de mêlée Vidal et la centre Neisen. Le Stade réagissait enfin et se voyait accorder une pénalité. Cependant, l’arrière Escande, des 20 mètres à droite, ratait la cible (20è).

Top 8 BRF vs STF 4 mars 2018 2
Gaëlle Hermet a multiplié les interventions dans la ligne de jeu toulousaine (Photo OLCO).

Blagnac gardait pourtant la mainmise sur le match. Les Stadistes subissaient et se mettaient de nouveau à la faute. Une de trop pour M. Beun, qui donnait un carton blanc à la deuxième ligne Clave Chastang (31è). Supériorité numérique de courte durée puisque pour s’être énervée et avoir lancé le ballon sur une adversaire, la talonneur blagnacaise Bigot écopait d’un jaune (35è). Sur la pénal touche qui suivait, le pack du Stade se structurait et passait la ligne de but pour un bel essai collectif. Depuis la ligne de touche, Imart transformait (7 – 3, 37è). Sur le renvoi, Toulouse maintenait la pression et revenait dans les 22 adverses sur un beau numéro de Lecat (raffut, cadrage débordement et coup de pied à suivre) mais l’action avortait après une transmission trop approximative à cinq mètres de la ligne.

Top 8 BRF vs STF 4 mars 2018 8
A l’image de l’omniprésente Marjorie Mayans (qui plaque ici la trois-quart centre stadiste Rufas), la défense blagnacaise a fait bonne garde la majeure partie de l’après-midi (Photo OLCO).

L’indiscipline coûte cher aux Stadistes…

Les deux équipes revenaient sur le terrain avec les mêmes intentions de jeu. Pour preuve, la première séquence du deuxième acte, entre turnovers, percées et passes au contact, durait près de quatre minutes. Abadie ratait l’occasion de rapprocher les siennes après une faute au sol des visiteuses (44è). Quelques minutes plus tard, le staff stadiste décidait de remplacer Imart (en délicatesse avec son coude) par l’internationale Boudaud. Une minute après ce changement, Toulouse inscrivait son second essai. Traoré récupérait un ballon en fond de touche puis progressait vers l’en-but adverse. C’est ensuite Riere qui ramassait le ballon et marquait en force (12 – 3, 49è).

3
Sous le regard de Lecat et Divoux (casquée), la pilier Traoré tente de forcer le verrou blagnacais (Photo OLCO).

Alors qu’elles semblaient contrôler la rencontre, les Toulousaines allaient se mettre à déjouer. Traoré recevait un carton blanc pour avoir annihilé une action d’essai (56è). La pénalité était jouée à la main par Abadie. Elle trouvait Neisen, qui allongeait pour son arrière Torres. L’essai était imparable. Abadie transformait (12 – 10, 57è). Sur le renvoi, Torres, sans doute galvanisée par sa réalisation, grillait toute la défense rouge et noir et perçait sur près de 60 mètres. Elle était reprise à quelques encablures de la ligne d’essai. L’action rebondissait mais avortait à cause d’un en-avant sur la dernière passe.

Blagnac continuait de dominer et Hermet sauvait les siennes sur un coup de pied transversal d’Abadie (64è). Ce n’était que partie remise puisque, quelques instants plus tard, Forlani inscrivait le deuxième essai blagnacais sur une belle combinaison en touche. Servie aux 5 mètres, elle faisait mine de remettre le ballon à sa talonneur Bigot et passait la ligne. Abadie, en coin, transformait (17 – 12, 65è). Les stadistes refaisaient surface dans les dix dernières minutes. L’ailier Jason, entrée en cours de match, faisait la différence côté droit. L’action rebondissait mais un en-avant dans la ligne faisait échouer l’offensive alors que l’aile gauche semblait fort dégarnie. Cette occasion perdue sonnait le glas des espoirs toulousains, les Blagnacaises gérant à la perfection la fin de rencontre autour de leur paquet d’avants, bien renforcé par l’entrée de la puissante troisième ligne Touye.

Top 8 BRF vs STF 4 mars 2018 26
Après son essai qui remettait les siennes dans le match, l’arrière blagnacaise Torres est félicitée par la pilier Joyeux (Photo OLCO).

S’il fallait bien sûr un vainqueur à ce derby, signalons que les deux équipes ont proposé un jeu varié, fait à la fois de technique et de puissance physique, et que l’intensité n’a jamais faibli au cours de la rencontre. Les Toulousaines menaient de neuf points à trente minutes de la fin et pourront sans doute regretter de ne pas avoir mieux appréhendé la fin de match. En infériorité numérique, elles ont subi et encaissé dix points. Elles repartent tout de même de ce déplacement avec un point de bonus défensif qui leur permet de conserver leur troisième place au classement. Notons enfin les performances de Traoré, très en vue dans le jeu courant et solide en mêlée, d’Hermet, toujours disponible tant à la pointe du combat que dans le jeu de ligne, et de l’ailier Bertrand, assez physique pour ne jamais tomber au premier plaquage et assez rapide pour déborder ses adversaires. Pour leur part, les Blagnacaises ont produit un match intense et n’ont rien lâché même lorsque les stadistes dominaient les débats et avaient pris une avance conséquente. Autour de la demi d’ouverture Abadie, elles ont su mettre en difficulté leurs adversaires avant de les faire céder. Absentes au match aller, les internationales Mayans (impériale en touche et défenseur insassiable) et Neisen (qui a parfaitement secondé Abadie pour organiser le jeu et a également trouvé des intervalles intéressants) ont apporté à leur équipe le petit plus qui a fait la différence. N’oublions pas non plus les charges ravageuses de Touye en seconde période. Avec cette victoire, Blagnac se retrouve à égalité de points avec son adversaire du jour (36) et fait un grand pas vers les phases finales.

dig
La joie se lisait sur les visages des “Caouecs” à l’issue du match (Photo RugbyAmateur).

Réactions

Nicolas Tranier (Entraîneur, Blagnac): “Très content d’avoir gagné ce match. A la pause, c’était loin d’être fait puisqu’on était menés. Pourtant on avait fait une bonne première demi-heure mais on score peu. Ensuite on a un passage à vide. On connait leurs qualités. Elles sont capables de tenir le ballon sur de longues séquences. On prend des points. On réussit à renverser la vapeur en seconde période. Les filles ont fait preuve de caractère. Il faut les féliciter pour cela (…) Toute la semaine on avait travaillé sur la circulation de balle, l’engagement dans la défense, la conservation. C’est ce qui nous avait fait défaut lors du premier acte pour conclure certaines actions.”

Anthony Granja (Entraîneur, Stade Toulousain): “On savait qu’il serait compliqué de venir jouer ici. C’est le derby. On savait que les Blagnacaises feraient preuve d’une grosse agressivité. Cela a été le cas pendant trente minutes. On a réussi à répondre présents ensuite. On a pu produire notre jeu. Là, on a vu qu’on marquait des essais et qu’on arrivait à proposer plus que du combat. Ensuite, on a modifié notre ligne de trois-quarts du fait de certaines petites blessures. Du coup, ça a changé quelque peu la physionomie du match. On est très fiers des filles puisqu’on repart avec un point de bonus défensif. Je pense qu’il n’y a pas grand-monde qui a réussi à faire cela. Même s’il y a de la frustration et que j’ai le sentiment qu’on puisse faire mieux que ça, je suis content de la prestation (…) Le point noir à gommer très vite en vue des phases finales, c’est bien entendu la discipline. On prend beaucoup trop de pénalités, deux cartons (un jaune, un blanc). C’est bien trop si on veut vraiment jouer le haut du tableau.”

Marjorie Mayans (Troisième ligne, Blagnac): “Un match très engagé. Des temps forts des deux côtés. A un moment, le Stade Toulousain a vraiment monopolisé le ballon et on a eu du mal à réagir. Heureusement on a bien défendu et on a évité de prendre trop de points. Notre défense a fait une bonne partie du boulot sur ce match (…) En première période, on a eu un peu de mal sur la circulation, on a eu du mal à se trouver sur le terrain ou à avancer sur les impacts. On a plutôt subi. On s’est réveillé en seconde, et ça a payé.”

dig
Encore une fois auteur d’une partition XXL, Marjorie Mayans était très demandée au terme de ce derby. Par France 3 et votre média préféré bien sûr (Photo RugbyAmateur).

Gaëlle Hermet (Troisième ligne, Stade Toulousain): “Beaucoup de frustration. On avait vraiment préparé ce match. Le derby a toujours une saveur particulière. On est forcément déçus. Après on bascule sur les prochains matchs, sur les prochaines échéances. On va tout faire pour gaommer toutesces petites erreurs que l’on a faites (…) On n’a pas été très disciplinées. Il faut absolument qu’on règle ce souci parce que c’est très important sur des rencontres comme ça. On mène de neuf points et on se retrouve à perdre le match.”


Feuille de match

A Blagnac (Stade Ernest-Argelès): Blagnac Rugby Féminin bat Stade Toulousain Rugby Féminin 17 à 12 (mi-temps: 7 à 3 pour le Stade Toulousain).

Arbitrage: M. David Beun (Comité Provence) assisté de Cyril Laverre et Jean-Marc Bourgade (Comité Midi-Pyrénées).

Pour le BRF: 2 essais Torres (57è), Forlani (65è), 1 pénalité (15è) et 2 transformations Abadie.

Pour le STRF: 2 essais collectif (37è), Riere (49è), 1 transformation Imart .

Cartons blancs: pour Toulouse, Traoré (56è).

Cartons jaunes: pour Toulouse, Clave Chastang (31è); pourBlagnac, Bigot (35è).

Composition Blagnac RF: Torres; Frendo, Curti, Neisen, Gilain; Abadie (o, cap), Vidal (m); Cogul, Mayans, Mugnier; Labatut, Forlani; Joyeux,  Bigot, André.

Sur le banc: Necer, Lamarre, Daugreilh, Touye, Auriol, Raymond, Aguado.

Entraîneurs: Nicolas Tranier et Jean Lasserre.

Composition Stade Toulousain RF: Escande; Dubertrand, Cazorla, Rufas, Bertrand; Imart (o), Frégier (m); Bilon (cap), Hermet, Lecat; Loubet, Clave Chastang; Riere,  Divoux, Traoré.

Sur le banc: Peyronnet, Menetrier, Mancip, Bouteille, Beauparlant, Coutouly, Jason.

Entraîneurs: Anthony Granja et Pierre Marty.

Aucun article à afficher

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here