Séries – Rififi en Occitanie

0

Un premier exemple le confirmait vendredi dernier avec Montesquieu, vice champion Honneur Midi-Pyrénées, promu en fédérale 3, dont l’avenir restait plus qu’incertain à cause de nombreux départs, pas tous prévus, et annoncés tardivement. D’autres clubs sont en difficulté, mettant la commission des épreuves dans l’embarras pour constituer les poules et le calendrier 2017-2018. Nous avons essayé d’y voir un peu plus clair dans ce futur championnat Midi-Pyrénéen, de la future ligue d’Occitanie…

guide
Quelle direction prend le rugby régional ? (photo RugbyAmateur.fr)

Jean-Louis Inard, président de Montesquieu, nous alertait donc vendredi dernier sur le probable refus de monter de son groupe en fédérale 3, et l’incertitude de pouvoir jouer en élite régionale à la reprise prochaine (le règlement concernant l’équipe réserve en Honneur et en Fédérale 3 étant identiques). Dès lors, la possibilité de voir Montesquieu rétrogradé en Promotion Honneur n’était pas écartée. Une niveau dans lequel Auterive, relégué d’honneur en cette fin de saison, après une saison catastrophique, devait évoluer. La situation de l’ancien pensionnaire de fédérale est si critique à ce jour, que l’on évoque même un possible forfait général.

De là à imaginer que Montesquieu prenne la place d’Auterive, il n’y a qu’un pas. Un pas qui sépare l’équipe du Volvestre et celle de Carbonne, elle-même en proie à de gros problèmes d’effectif (24 joueurs selon nos informations). Les deux clubs devaient se réunir pour évoquer une entente et se sauver mutuellement de cette mauvaise passe. Une décision devrait être prise d’ici quelques jours.

Autre dossier aussi épineux qu’imprévu, mais dans l’Ariège cette fois. En effet, le club de Villeneuve du Paréage, promu en Honneur, champion avec sa réserve, aurait exprimé par la voix de sa présidente Laura Gonzalez, sa volonté de refuser la montée, acquise de haute lutte pourtant sur le pré. la raison, près de 35 départs ! Le problème est que les règlements sont clairs : une demande de relégation est synonyme de non participation aux phases finales du championnat de France l’année suivante. Un point que les dirigeants ariégeois ne semblent pas prêts à accepter. La solution d’un forfait général (Montréjeau, alors en Honneur, y avait eu recours, avant de repartir en 1ère série après une année blanche). Mais là aussi, cette perspective ne semble pas plaire.

Toujours selon nos informations, les dirigeants de Villeneuve du Paréage profiteraient d’une faille dans les règlements, pour mettre le club de Villeneuve du Paréage en sommeil…durable, et en profiter pour en créer un autre, qui repartirait en 4ème série. Ce “nouveau” club pourrait alors disputer le championnat de France. Thierry Murie, en charge du rugby amateur au sein de la FFR, se serait lui-même saisi de ce dossier qui l’irriterait au plus haut point.

Enfin, un autre club serait sur le point de céder, dans l’Aveyron. Un conflit entre dirigeants  du côté de Naucelle mettrait en péril l’avenir du groupe séniors.

De quoi donner des maux de tête à la Commission des Epreuves, présidée par Jacques Rezungles, qui a bien voulu nous donner son sentiment sur ces dossiers : “Il est clair que nous traversons une période délicate. Nous traitons tous ces cas qui retardent l’officialisation des calendriers. Il y aura peut être des poules de 9. Nous avons, comme le règlement le stipule, sollicité les clubs qui avaient le droit de postuler à une montée. En promotion Honneur Lézat et St Lys ont d’ores et déjà refusé la montée en Honneur. On attend la réponse de Montech désormais. Tout ce que je peux vous dire, c’est que l’Honneur commencera le 17 septembre et les autres niveaux une semaine plus tard”.

Si l’on rajoute à tout cela, les demandes des clubs de fédérale de ne pas avoir de concurrence le dimanche après-midi avec des clubs de série voisins (comme Laroque Belesta qui ne souhaite pas jouer en même temps que Mirepoinx ou Lavenalet par exemple), et vous comprendrez que la diffusion des calendriers a été retardée (petit message à l’attention de tous les clubs qui nous le demandent très régulièrement).

La saison 2017-2018 n’a pas encore commencé, qu’elle s’annonce déjà compliquée. Est-il besoin de rappeler qu’en plus, elle va débuter sans en connaître les modalités de montée et de descente, du fait des prochaines élections pour la future ligue d’Occitanie ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here