Sélections U26 : Armagnac-Bigorre franchit le mur Limousin

0

Il était difficile de dégager un favori dans cette rencontre que tout annonçait comme équilibrée entre deux sélections régionales visant une place en demi-finale du Challenge des Comités. Et ce sentiment d’équilibre a été confirmé par une lutte farouche au centre du terrain, une empoignade virile (mais ultra correcte) où chacun a rendu coup pour coup à son homologue avec un score des plus étriqués à la mi-temps (5-3) en faveur des Armagnaco-Bigourdans. Un rien, un écart tenu, un souffle rugbystique, un équilibre fragile à la merci d’un effet papillon pouvant tout modifier à l’aube de la seconde période… (résumé et photos par Wildon)

Armagnac Bigorre Limousin 02 18 Photo Wildon RugbyAmateur (4)

Les deux formations se livrent un duel physique intense dès le début de la partie. Pendant plus de vingt minutes, elles proposent un jeu engagé et équilibré, intense, avec des séquences de jeu si rapides et si plaisantes qu’on pourrait croire voir un match de rugby à XIII, tant les placages et relances s’enchaînent rapidement. La lutte pour la conquête du ballon et du terrain est acharnée et l’égalité des forces en présence s’en trouve confirmée par le manque de réussite des buteurs (drop-goal raté pour le limousin Lagorce, 15e, et deux pénalités ratées pour Labadot côté Armagnac-Bigorre, 20e et 27e). Ce statu quo du milieu de terrain va durer jusqu’à la demi-heure de jeu, jusqu’au moment où le très véloce Belin sprinte vers la ligne d’en-but limousine pour un essai en coin, Labadot manquant les perches dans la foulée. (30e, 5-0).

L’empoignade va encore durer, farouche et intense, car si les deux vieilles provinces du Sud-Ouest portent gaillardement le ballon, les Limousins opposent une superbe résistance dans leur vingt-deux mètres, un véritable mur sans brèches, le tout bien aidé par la maladresse adverse (ballons savonnettes) mais aussi les cuirs grattés dans les rucks ou dans les mauls, qui annihilent les efforts armagnaco-bigourdans. Et sur une nouvelle faute des joueurs de Gilles Romo, Lagorce permet aux siens de recoller au tableau d’affichage avec une pénalité long-courrier de 55 mètres qui finit entre les barres. (36e, 5-3, score à la pause)

Armagnac Bigorre Limousin 02 18 Photo Wildon RugbyAmateur (12)

De retour des oranges et des citrons, parler d’un passage à vide des Limousins est un euphémisme. Jusque-là solides comme un carré de la garde impériale de Napoléon, les coéquipiers de Thomas Marbouty vont être totalement absents pendant un peu plus d’un gros quart d’heure, leur résistance désorganisée (ou organisée dans l’urgence, c’est selon) donnant trois pénalités consécutives face aux perches que Labadot se charge de convertir en neuf points de mieux à la marque (48e, 55e et 57e –  14-3). Le break semble être fait.

Les Limousins rallument alors (enfin) la lumière, malgré le temps sombre d’une météo à faire voler les corbeaux sur le dos. Ils imposent subitement un temps fort qui fait voler en éclat la défense adverse pour finir avec un essai signé Leroy et bonifié par Guedhela (60e, 14-10). L’écart se resserre mais un drop-goal plein de sang-froid de Labadot remet l’équipe d’Armagnac-Bigorre à distance de sécurité (62e, 17-10). La tension gagne les rangs : Barbé écope d’un carton blanc qui le renvoie sur le banc bigourdan pour quelques minutes, avantage numérique dont les Limousins ne profitent pas, Guedhela ratant la pénalité accordée à la suite de cette expulsion temporaire (65e).

Armagnac Bigorre Limousin 02 18 Photo Wildon RugbyAmateur (17)
Armagnac Bigorre Limousin 02 18 Photo Wildon RugbyAmateur (17)

Les occasions perdues ne se retrouvent plus et Labadot puis Sempé enfoncent le clou avec deux pénalités consécutives (65e et 70e, 23-10), attestant de la nervosité et de la précipitation des trente acteurs. Cette fois, le trou est fait et le ressort limousin est touché. Tant qu’à la fin, il casse : les Armagnaco-Bigourdans enfoncent l’arrière-garde limousine et un dernier baroud dans l’en-but limousin permet un essai en force de Souflet, transformé par Sempé (80 +2e, 30-10). L’aventure s’arrête donc là pour une jeune équipe du Limousin vaillante mais qui paye « cash » son entame totalement ratée en seconde mi-temps, et un manque de réalisme fatal. En face, la Bigorre boit son quart d’Armagnac et s’offre un(e) demi(e)… Champagne !


Réactions

Armagnac Bigorre Limousin 02 18 Photo Wildon RugbyAmateur (5)

Gilles Romo, manager Sélection Armagnac-Bigorre : C’était une rencontre qui n’a pas été désagréable à regarder. On a rencontré une belle équipe du Limousin qui pendant toute une bonne mi-temps nous a posé pas mal de problèmes. On a eu la possession du ballon et la domination du terrain, mais on a eu aussi beaucoup de difficultés à marquer à cause de leur défense très serrée et efficace. En seconde période, leur étau se desserre un petit peu, ce qui nous a permis de mettre de jolis mouvements en place et concrétiser nos temps forts au tableau d’affichage. Les garçons ont été investis et solidaires mais on a encore beaucoup de travail à faire, de choses à voir et à régler mais je tiens vraiment à féliciter les garçons pour leur prestation d’aujourd’hui. A partir du moment où l’on a compris qu’on ne mettait pas la charrue avant les bœufs, on a été un peu plus réaliste, avec beaucoup plus de qualité dans la finition de nos actions de jeu.

Armagnac Bigorre Limousin 02 18 Photo Wildon RugbyAmateur (7)

David Lacoste, manager de la sélection du Limousin : Nous avons eu une première mi-temps plutôt bien maîtrisée avec un retard de deux points seulement à la marque. A la reprise, nous avons la supériorité numérique mais on ne profite pas avec un essai manqué et une pénalité ratée qu’on paie cash à la sortie. Derrière, on prend un autre essai et leur buteur reprend de la confiance, ce qui donne une deuxième mi-temps bien différente de la première. Nous avions en face de nous une belle équipe, au jeu bien huilé, qui a l’habitude de jouer ensemble. C’est pour cela que je tiens à vraiment féliciter mes joueurs pour leur investissement, que ce soit sur le terrain ou en dehors et pendant les deux week-ends qu’on a eu ensemble. C’est une équipe qui n’a eu qu’un seul entraînement en commun samedi dernier, une mise en place dimanche dernier et une autre ce matin. On a quand même réussi à créer des liens parce que la plupart des gars ne se connaissaient pas avant la sélection. Et passer d’adversaires à coéquipiers, ce n’est pas toujours simple. C’est une sélection très jeune aussi, avec beaucoup de gamins ayant moins de vingt-et-un ans, ce qui prouve que le Comité du Limousin a de belles promesses pour son avenir malgré les interrogations relatives à la mise en place des Ligues. Malgré la défaite, on finit sur une bonne note, au vu de notre prestation.


Armagnac Bigorre Limousin 02 18 Photo Wildon RugbyAmateur (6)

Feuille de match

¼ finale – Challenge des Comités

A Toulouse (Stade Ernest-Wallon) – Armagnac/Bigorre – Limousin 30-10 (Mi-temps : 5-3)

Pour Armagnac-Bigorre : 2 essais de Belin (30) et Souflet (80 +2), 1 drop-goal (62) de Labadot, 5 pénalités de Labadot (48, 55, 57, 65) et Sempé (70), 1 transformation de Sempé (80 +2)

Pour Limousin : 1 essai de Leroy (60), 1 pénalité de Lagorce (36) et 1 transformation de Guedhela (60)

Armagnac-Bigorre : Janlin, Peotta, Decostter, Souflet, Rigobert, Pontiac, Clauzade, Sajous, Lascombes (cap), Labadot, Jouanolou, E. Paris, Sourrouille, Belin, V. Paris – Remplaçants : Dupouy, Bosqué, Idrac, Barbe, Bourtoule, Sempé, Michel.

Limousin : Bru, Pouyadou, Marbouty (cap), Charlot, Dupuy, Lacoste, Alrivié, Méry, Ghedhela, Jacq, Doussaud, Blazy, Cordero, Daniel, Lagorce – Remplaçants : Delon, Leroy, Murat, Gilet, Leclercq, Sauvage, Rigal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here