Saint-Girons : un chauffard envoie un joueur à l’hôpital

0

Le club de Saint-Girons est sous le choc depuis dimanche matin. Arrivés à Saint-Lary le vendredi soir pour un stage qui se passait bien jusque là, tout a basculé vers 6h du matin. En effet, alors que les champions de France Honneur passaient une soirée très rugby dans une boîte locale en compagnie des joueurs de Saint-Orens, un chauffard a délibérément foncé sur quatre d’entre eux qui rentraient à pied à leur hôtel. La suite, Lionel Heymans l’a vécue de près, de très près même. Entre indignation, colère et stupéfaction, le coach des lions verts nous fait part de ce qui aurait pu être encore plus dramatique (par Jonah Lomu).

 

maxime jaen
Le deuxième ligne Maxime Jaen, à gauche, a le soutien de tous ses amis et coéquipiers de Saint-Girons. Et bien plus encore.

Lionel, que s’est-il passé dimanche matin ?

Quatre de nos joueurs ont été victimes d’un gars qui a essayé de les écraser en voiture à la sortie de boîte, alors qu’ils étaient en chemin pour rentrer à l’hôtel ! Il y a d’abord eu Florent Soum, qui a été renversé, mais qui n’a pas été blessé car il a pu sauté sur le capot. Mais le type a fait demi tour au rond point et a foncé à nouveau sur le groupe. Là, Maxime (Jaen) a été heurté de plein fouet. Et le pire, c’est que le chauffard est reparti vers le rond-point pour faire un autre passage . Maxime a réussi à sauter par dessus un mur, pour éviter un deuxième choc. Ce qui, vu son état, est un miracle, et lui a certainement sauvé la vie.

 

Comment avez-vous été prévenu ?

Par les deux autres joueurs, deux jeunes de l’équipe, qui sont venus nous réveiller à l’hôtel. J’étais au lit depuis une heure du matin, je suis descendu aussi vite que possible. En sortant, j’ai vu une voiture qui tournait. Je n’y ai pas prêté attention au début, mais je l’ai vue venir vers moi à fond. Il y avait un parc derrière moi, j’ai sauté comme j’ai pu pour me mettre à l’abri. Si ça avait un mur, il m’aurait écrasé, c’est certain !

 

De quoi souffre Maxime Jaen et comment va-t-il ?

Il a eu une double fracture tibia-péroné. Il a fallu l’opérer en urgence, puisque c’était une fracture ouverte. Les pompiers de Saint-Lary l’ont donc emmené à Tarbes. Il a été meurtri aussi au niveau de la chair par le fait que la voiture lui roule dessus.

 

lionel heymans - saint girons
“Il y aurait pu avoir des morts”. Lionel Heymans, entre colère et indignation (photo P. Villalba)

Mais pourquoi cette personne a commis un tel acte ?

Nous étions à la gendarmerie pour la déposition et porter plainte bien sûr. L’individu était connu de leurs services déjà. C’est en fait un jeune joueur de Saint-Lary qui avait été exclu du club pour des comportements de violence a priori. Récemment, il aurait “tabassé” un de ses amis. C’est un récidiviste. Les gendarmes sont allés l’interpeller chez lui, à 9h. Il a déclaré avoir agi ainsi…parce qu’il ne retrouvait plus sa casquette ! Il n’accuse même pas un de nos joueurs, puisque’ils ne se sont même pas croisés en boîte. Il aurait dit que sa casquette valait 40 euros. C’est insensé…

 

Quelle est votre sentiment aujourd’hui ?

Un mélange d’émotions. On entend parler de ces histoires à la télé, mais là, on l’a vécu. On tient à le faire partager pour que le plus grand nombre sache ce qu’il s’est passé. Que cela peut arriver à n’importe qui, n’importe où, n’importe quand. Je me dis que la vie peut basculer à tout moment. Il y aurait pu avoir un ou plusieurs morts dimanche matin. On est tous un peu sous le choc. Mais on a surtout une grosse pensée pour Maxime.

 

Le chauffard devrait passer en comparution immédiate aujourd’hui, et être inculpé pour violence avec arme. Son taux d’alcoolémie était au dessus de la normale, sans être excessif pour autant. Ce qui sera sûrement un facteur aggravant puisque cela signifie que ce geste fou aurait été prémédité. Des examens psychiatriques ont été menés rapidement. Les résultats seront connus ce jour également. Le procureur de la République de Tarbes devrait en tenir compte.

 

 

Nous souhaitons beaucoup de courage et un prompt rétablissement à Maxime Jaen, et apportons tout notre soutien au club de Saint-Girons, meurtri par un tel événement.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here